- En Lorraine, Center Parcs ne faisait pas l’unanimité

Posté par admin le 8 mars 2003

 

LORRAINE

Center Parcs ne fait pas l’unanimité

La Lorraine sort vainqueur de son duel avec le Territoire de Belfort dans la course à l’implantation du Center Parcs du Grand Est destiné à la clientèle allemande et suisse. La décision finale attendue pour les prochains mois reste encore au conditionnel. Elle dépend peut-être de la hauteur des aides publiques, sujet qui soulève bien des polémiques en Lorraine.

Philippe Leroy, président du conseil général de Moselle, a fait savoir que l’option du sud-mosellan abordait seule la dernière ligne droite. « Tout n’est pas encore joué. Le groupe Pierre & Vacances nous impose un cahier des charges très précis et n’a pas encore arrêté sa décision« , explique le conseil général. Les élus se félicitent de ce qui pourrait être une bonne nouvelle dans une actualité locale qui voit chaque jour se rallonger la liste des plans sociaux et des faillites d’entreprises. De son côté, la direction du groupe de loisirs se contente de confirmer les annonces des hommes politiques. « Les résultats de notre étude de chalandise favorisent la Lorraine par rapport au Territoire de Belfort« , précise Pierre & Vacances. En effet, le site envisagé dans la forêt des Harcholins, sur le territoire de la commune de Hattigny, a de quoi séduire les amateurs de tourisme vert. La clientèle familiale et senior adepte de courts séjours, ciblée par l’investisseur, ne risque guère d’être détournée par des attractions touristiques ou par l’offre hôtelière, très faible dans cette zone rurale. Elle sera encore moins dérangée par l’industrie, le chausseur Bata ayant fermé l’année dernière son site qui employait plus de 500 salariés. Toutefois, si la venue du Center Parcs est conditionnée par la hauteur des aides publiques, la manne espérée d’un investissement de 160 Me et de la création de 700 emplois n’est pas encore garantie pour ce coin reculé de Lorraine. Déçus par la défaillance de nombreuses entreprises lourdement aidées, des élus réagissent violemment. « En nous promettant de nombreux emplois, ils veulent nous faire croire au père Noël« , proteste Christiane Nimsgern, conseillère régionale. Elle rappelle que les 68,6 Me d’aides publiques accordées à Daewoo débouchent sur des plans sociaux concernant des centaines de personnes, et que les syndicats se mobilisent contre la précarité des emplois susceptibles d’être créés par le Center Parcs. 
O. Berthelin zzz37

L’Hôtellerie Restauration n° 2811 Hebdo 6 Mars 2003

Source:

http://www.lhotellerie-restauration.fr/lhotellerie/Articles/2811_06_Mars_2003/Center_Parcs.html

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly