- CENTER PARCS LÈVE LE VOILE SUR SON PROJET PHARAONIQUE (Sarrebourg)

Posté par admin le 15 mai 2008

CENTER PARCS LÈVE LE VOILE SUR SON PROJET PHARAONIQUE
Jusque-là très discrets, les dirigeants du futur Center Parcs du pays de Sarrebourg ont dévoilé, hier,
leur projet en détail. Le site mosellan, programmé pour 2010, sera le plus grand d’Europe.
A lui seul, il devrait permettre de doubler le nombre de nuitées dans le département.

Six restaurants, un supermarché de 450 m2, une immense piscine tropicale dotée de trois ambiances différentes, un bowling, une discothèque, un parc d’aventures, une ferme animalière, une boutique (souvenirs, jouets et produits concernant la baignade), et peut-être un système de télécabines pour aller d’un point à un autre. Les dirigeants du groupe Pierre et Vacances ont levé, hier matin, à Dieuze une partie du voile entourant la future implantation du Center Parcs du «Bois des Harcholins». Ce projet, situé sur les bancs communaux de Hattigny, Fraquelfing et Niderhoff, ouvrira en 2010.
Les promoteurs n’ont pas l’intention de faire dans la demi-mesure. «Il s’agira, et de loin, du plus gros de nos 17 sites européens », avoue avec simplicité Stéphane Rabu, le futur directeur. Pour mémoire, les trois autres sites français, en Normandie, dans l’Aisnes et en Sologne, sont implantés sur des surfaces respectives de 310, 230 et 110 ha. En Moselle, les 870 cottages (58 800 m2 habitables) seront répartis sur plus du double (630 ha). Une surface colossale qui permet déjà de voir plus grand : «Nous travaillons actuellement sur un projet d’extension pour 450 logements supplémentaires, avec trois restos de plus, une deuxième boutique et un spa de 3 600 m2. » Le décor est planté.
4 000 vacanciers simultanément
Alors que les travaux de voirie et d’assainissement ont déjà commencé, la construction des bungalows débutera le 6 juin et devra être achevée en décembre 2009. Commercialisés à des particuliers à qui neuf ans de loyers ont été garantis, les trois quarts des cottages ont déjà trouvé preneurs. Le leader européen du court séjour investit 250 M€ HT pour mener à bien ce projet. 
L’aide indirecte de la Région et du Département s’élève à 30 M€. Mais les collectivités se frottent d’ores et déjà les mains. «C’est un projet qui, par essence même, n’est pas délocalisable. Et en plus, ce genre de produits résiste très bien aux crises. Center Parcs n’a pas été touché par la crise du Golfe dans les années 90 », se félicite Michel Saint-Pé, directeur des affaires économiques et européennes au Conseil général.
Au total, 4 000 vacanciers pourront y séjourner simultanément. Sachant que le taux d’occupation des trois autres sites français est de 92 % à l’année. Un chiffre qui fait rêver. Les autres parcs français accueillent 400 000 visiteurs par an. Ce qui permettra de doubler le nombre de nuitées en Moselle. Il plafonne actuellement à 1,2 million par an. Le groupe mise pour cela sur les Allemands, qui devraient composer 70 % de la clientèle. Quant aux locaux, ils pourront également goûter aux joies de la piscine tropicale. A condition de s’acquitter d’un droit d’entrée de 30 € par personne. A Center Parcs, le rêve a aussi un prix…
Philippe MARQUE.

Publié le 15/05/2008

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article.html?iurweb=133372

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly