Définitions autour de la forêt

Posté par admin le 4 juin 2009

Définitions autour de la forêt

Une forêt est une grande étendue couverte de bois. Elle est composée de futaie (semis ou plants destinés à produire des arbres de grande dimension), de baliveaux modernes ou sur taillis et de taillis (bois qui a poussé après l’exploitation). MERLIN, Répertoire Universel et Raisonné de Jurisprudence, Paris, 1812

Définitions de L’Encyclopédie

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert de 1751 (consultable en texte intégral ici) donne les définitions suivantes (extraits) :

Bois

Grand canton de terre planté d’arbres propres à la construction des édifices, au charronage, au sciage, au chauffage, etc. Le nom de bois, pris généralement, comprend les forêts, les bois, les haies, et les buissons ou bocages. L’on entend vulgairement sous le nom de forêts, un bois qui embrasse une fort grande étendue de pays. Sous le nom de bois, l’on comprend un bois de moyenne étendue.

Le parc est un bois enfermé de murs.

Les noms de haie et de buisson ou bocage, sont usités en quelques endroits pour signifier un bois de peu d’arpents.

Néanmoins l’usage fait souvent employer indifféremment les noms de forêt et de bois ; il y a même des bois de très-grande étendue, des forêts qui occupent peu d’espace, et des bois qui ne sont appelés que haies ou buissons, et chaumes.

Toutes ces sortes de bois sont plantées d’arbres, qui sont ou en futaie ou en taillis.

Futaies

Se dit des arbres qu’on laisse croître sans les couper que fort tard. C’est le nom qu’on donne en général à tous les vieux bois. On dit jeune futaie, depuis quatre-vingt jusqu’à cent vingt ans ; haute futaie, depuis cet âge jusqu’au dépérissement marqué, qu’on désigne par le nom de vieille futaie.

Les futaies sont l’ornement des forêts. La hauteur des arbres qui les composent, leur vieillesse, le silence et une sombre fraîcheur, y pénetrent l’ame d’une émotion sacrée, fort voisine de l’enthousiasme : mais leur utilité doit encore les rendre infiniment recommandables. Les futaies seules peuvent fournir la charpente aux grands édifices, et les bois précieux à la navigation. On ne peut attendre d’ailleurs aucun secours pour ces grands objets.

Taillis

Se dit des arbres dont la coupe se fait de temps en temps, et plus tôt que celle de la futaie. Bois que l’on met en coupe réglée, ordinairement de neuf en neuf ans ; on le dit par opposition à bois de futaie.

Baliveau

Signifie un jeune chêne, hêtre ou châtaigner au-dessous de quarante ans, réservé lors de la coupe d’un taillis. Les ordonnances enjoignent d’en laisser croître en haute futaie seize par chaque arpent, afin de repeupler les ventes.

Forêt

On entend en général par ce mot, un bois qui embrasse une fort grande étendue de terrain : cependant cette dénomination n’est pas toujours déterminée par la plus grande étendue. On appelle forêt dans un lieu, un bois moins considérable que celui qui ne porterait ailleurs que le nom de buisson.

Une grande forêt est presque toujours composée de bois de toute espèce et de tout âge.

On les nomme taillis depuis la première pousse jusqu’à vingt-cinq ans ; et gaulis, depuis vingt-cinq jusqu’à cinquante ou soixante : alors ils prennent le nom de jeune-futaie ou de demi-futaie, et vers quatre-vingt-dix-ans celui de haute-futaie. Ce dernier terme est celui par lequel on désigne tous les vieux bois.

Il paraît que de tous tems on a senti l’importance de la conservation des forêts ; elles ont toujours été regardées comme le bien propre de l’état, et administrées en son nom : la religion même avait consacré les bois, sans-doute pour défendre, par la vénération, ce qui devait être conservé pour l’utilité publique. Nos chênes ne rendent plus d’oracles, et nous ne leur demandons plus le gui sacré ; il faut remplacer ce culte par l’attention ; et quelque avantage qu’on ait autrefois trouvé dans le respect qu’on avait pour les forêts, on doit attendre encore plus de succès de la vigilance et de l’économie.

L’importance de cet objet a été sentie de tout tems ; cela est prouvé par le grand nombre de lois forestières que nous avons : mais leur nombre prouve aussi leur insuffisance ; et tel sera le sort de tous les règlements économiques. Les lois sont fixes de leur nature, et l’économie doit continuellement se prêter à des circonstances qui changent. Une ordonnance ne peut que prévenir les délits, les abus, les déprédations ; elle établira des peines contre la mauvaise foi, mais elle ne portera point d’instructions pour l’ignorance.

Ce n’est donc pas sans raison que, malgré nos lois, on se plaint que nos forêts sont généralement dégradées ; le bois à brûler est très-cher ; le bois de charpente et celui de construction deviennent rares à l’excès. M. de Réaumur en 1721, et M. de Buffon en 1739, ont consigné, dans les mémoires de l’académie, des réclamations contre ce dépérissement qui était déjà marqué.

Le bois qui était autrefois très-commun en France, maintenant suffit à peine aux usages indispensables, et l’on est menacé pour l’avenir d’en manquer absolument. Ceux qui sont préposés à la conservation des bois, se plaignent eux-mêmes de leur dépérissement : mais ce n’est pas assez de se plaindre d’un mal qu’on sent déjà, et qui ne peut qu’augmenter avec le tems, il en faut chercher le remède ; et tout bon citoyen doit donner au public les expériences et les réflexions qu’il peut avoir faites à cet égard.

Autres Définitions

Réformation

Fermeture complète de l’espace forestier pour quelques mois afin de vérifier les droits et usages de chacun sur le gibier et les bois. la première a été ordonnée en 1400 par Charles VI. Cette procédure exceptionnelle va se renouveler de nombreuses fois sous l’Ancien Régime.

Cantonnement

Droit seigneurial ; dans une forêt sur laquelle pèsent des droits d’usage (affouage, glandée …) au profit des communautés d’habitants, le propriétaire (généralement le seigneur) peut s’en réserver une partie en toute propriété.

Portion de forêt que l’état ou un propriétaire abandonne définitivement à un usager pour remplacer, par une propriété limitée, un droit d’usage général.

Source:

http://foret.chambaran.free.fr/index.php?page=definitions

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly