- Center Parcs de Laon( Aisne), emploi, investissement et rentabilité

Posté par admin le 30 juin 2009

Center Parcs crée 650 emplois en Picardie.

Béatrice Pujebet Mis à jour le 15/10/2007 à 23:49 | publié le 13/02/2006 à 06:00

Les Français viennent s’y reposer. Les Hollandais, faire la fête entre amis et les Allemands, du sport. Le 17e village de Center Parcs, situé près de Laon (Aisne) au bord du lac d’Ailette, qui vise 20% de clientèle étrangère, devra satisfaire toutes ces attentes. L’inauguration de ce village de 840 cottages, dont la première pierre a été posée en novembre dernier, est prévue pour juillet 2007. «Nous allons embaucher plus de 650 personnes», souligne Olivier Frémont, directeur des projets opérationnels chez Center Parcs. Une grande partie sera employée à la maintenance et au nettoyage. Une centaine d’emplois tourneront autour de l’animation récréative (gestion de l’espace aquatique baptisé Aqua Mundo, encadrement des activités sportives comme la voile, le tir à l’arc, le parcours aventure, le karting). Et 150 postes seront aussi créés dans les activités d’hôtellerie-restauration. «Il y aura au total une cinquantaine d’emplois niveau agents de maîtrise et une quinzaine de cadres, précise Olivier Frémont. L’encadrement de nos villages de loisirs vient généralement des écoles hôtelières. Il faut avoir une âme d’hôtelier, être passionné par l’accueil et le service au client.» Les portes du groupe ne sont cependant pas fermées aux non-hôteliers. «Je suis moi-même entré chez Center Parcs, à 23 ans, comme comptable. J’y ai eu un parcours financier avant de passer dans la direction et le management, indique Olivier Frémont qui a aujourd’hui 40 ans. Néanmoins, il est bon d’avoir eu aussi des expériences dans la restauration, quelle qu’elle soit.» Le Center Parcs du domaine de l’Ailette a fait un choix stratégique fort dans ce domaine puisqu’il proposera cinq restaurants à thème d’une capacité de 100 à 500 couverts. «Sur trois jours, nos clients français prennent en moyenne 2,3 repas au restaurant, constate Christophe Jeannest, CEO de Center Parcs Europe. Nous voulons encore développer la part de la restauration festive livrée à domicile comme les crêpes ou les fondues party.» Pour se démarquer des offres type Club Med, Center Parcs insiste sur son positionnement familial. «Notamment pour les réunions de famille grâce à des systèmes de cottages groupés et de restauration livrée à domicile». Confiant dans son concept, Center Parcs a profité, pour ce nouveau village, de l’expertise financière du groupe Pierre et Vacances qui l’a racheté en 2003. Toutes les maisons de ce programme d’un coût global de 180 millions d’euros ont été prévendues. Les acheteurs ont été surtout intéressés par une perspective de rendement de 4% (3% pour ceux très minoritaires désirant disposer de trois courts séjours dans l’année). Ils ont également été sensibles à un régime fiscal spécifique grâce à la localisation du domaine de l’Ailette en zone rurale objectif 2 aboutissant à une réduction d’impôt maximum de 25 000 euros. Center Parcs n’entend pas s’arrêter là. Une extension de 200 cottages du domaine des Bois-Francs, en Normandie, est prévue en novembre 2006 avec, à la clé, la création de 50 emplois. Un projet de nouveau village avance en Moselle, à 25 kilomètres de Sarrebourg. «Sur les 16 Center Parcs du groupe, il y en a 4 en Allemagne, 8 aux Pays-Bas, 2 en Belgique et seulement 2 en France pour l’instant. La France est donc l’un de nos axes de croissance avec, pourquoi pas, un village en Rhône-Alpes, pronostique Christophe Jeannest. Nous ne voulons pas nous cantonner aux régions à climat froid.»

Source:

http://www.lefigaro.fr/emploi/20060213.ENT0006_center_parcs_cree_emplois_en_picardie_.html

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly