• Accueil
  • > Dans les sites et les blogs
  • > « la douce illusion que territoires et hommes leur seront reconnaissant d’avoir accompagné la mise en place de ce type de structure »

« la douce illusion que territoires et hommes leur seront reconnaissant d’avoir accompagné la mise en place de ce type de structure »

Posté par admin le 8 octobre 2009

6e Rencontres de Mâcon, « Tourismes et territoires » – 13, 14, 15 septembre 2007 – Pré-actes

On estime que la très grande majorité de la clientèle provient ainsi d’un secteur géographique assez
proche, essentiellement à moins de trois heures de route. Aussi un site nouveau doit pouvoir trouver
sans difficulté sa rentabilité s’il dispose, dans un périmètre de l’ordre de trois heures de route, d’un
bassin de population de l’ordre de dix millions d’habitants.
Recrutement régional donc, mais qu’en est-il du développement régional lors de l’implantation d’un site
Center Parcs, mis à part la consommation d’espace certes (la surface moyenne d’un site Center Parcs est
de l’ordre de 150 hectares) – clin d’œil à la vision de développement durable qui entoure ces projets – ?
Création de l’équivalent d’environ 600 emplois, dont la moitié à temps partiel… Mais pas beaucoup
plus !..
On peut citer quelques lignes du site Internet6, relatives au parc de Sologne : « Les Hauts de Bruyères,
proche du village de Chaumont-sur-Tharonne (Loir et Cher), entre Chambord et Lamotte-Beuvron, à
170 km au sud de Paris. 111 hectares, 180.000 arbres, arbustes naturels. 703 cottages de 64 à 104 m2 .
17 hectares de plans d’eau créés et empoissonnés par des espèces locales, carpes, goujons, gardons… Le
cœur du village propose des boutiques, restaurants et bars et un restaurant-buffet «Marché du Monde ».
Un Aqua Mundo dont la taille est unique en Europe. Une aire de 4500 m2 consacré aux loisirs avec un
minigolf thématisé, un virtual bowling, restaurant & café, tennis, minigolf, pédalos, tir à l’arc… » etc…
Ainsi tout semble donc pensé pour retenir les clients dans le parc. D’ailleurs le fonctionnement en vase
clos, longtemps reproché à la formule, était jusqu’à très récemment assumé et revendiqué par le groupe
en arguant de la nécessité de rentabiliser leur propre investissement et afin d’augmenter leur chiffre
d’affaire.
La déduction est simplissime : déterritorialisation et très peu de redistribution dans l’environnement des
Center-Parcs des subsides du tourisme de masse au caractère globalisant… Même le rapport du Conseil
général du Territoire de Belfort7 présentant l’intérêt de l’implantation d’un 4ème CenterParcs sur la
commune de Suarce est édifiant, je cite « depuis le rachat par Pierre et Vacances, une certaine volonté d’
ouverture sur l’extérieur s’affiche, en articulation avec les politiques locales, porteuse de développement
pour la région d’implantation. On peut ainsi citer les promenades nature organisées »… avec des
associations nature locales ( !)…
Aujourd’hui on compte trois Center Parcs en France, la création ex-nihilo d’un Center Parcs représente
un investissement considérable, que l’on peut évaluer en moyenne à environ 170 millions d’euros, et qui
se répartissent approximativement de la façon suivante :
-aménagement général du site : 25 M€
-équipements collectifs : 80 M€
-cottages : 65 M€
Par ailleurs il faut préciser que les fonctions du site ne sont pas externalisées, y compris en ce qui
concerne l’entretien. L’internalisation de la majeure partie des fonctions limite ainsi les retombées
locales. En terme d’aménagement, c’est le quasi-néant.
Tout au mieux, c’est à travers les taxes versés par Center Parcs aux communes d’accueil, couplées à la
gratuité d’accès à la bulle aquatique (pour les habitants de la commune) qui localement contribuent à
dynamiser  l’image du territoire et de la super-structure de tourisme-loisirs.
On comprend ainsi que ce type de structure est parachuté sur le territoire sans visée aménagementale
particulière ou ambition de développement local. Le but est de créer quelques emplois, de ramasser une
taxe professionnelle, et surtout pour les élus, la douce illusion que territoires et hommes leur seront
reconnaissant  d’avoir accompagné la mise en place de ce type de structure.

Article complet ici:

http://www.recherche-maconnais.org/Ghaddab.pdf

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly