Des opposants non vus par la presse

Posté par admin le 11 octobre 2009

Vendredi 9h30 du matin ,  une poignée d’opposants se sont retrouvé-e-s devant la maison du canton à Roybon pour la visite de mr Queyranne et quelques autres autorités invités par mr Bachasson, maire de Roybon à sanctifier par leur présence officielle le travail accompli par ce dernier dans la destruction d’une forêt communale par sa cession à Pierre et Vacances pour l’édification du Center Parcs.

Nous avions prévu de faire une distribution d’un tract, malgré la forte averse , nous continuons la distribution  aux journalistes présents sur le lieu, et aux quelques chauffeurs des élus de la région.  Nous avons refusé de discuter avec le porte serviette de Center Parcs, laissant faire ce travail impossible à des personnes présentes (2 représentants des verts de Beaurepaire portant des pannonceaux). Les journalistes présents ont mitraillé la scène afin d’immortaliser la petite opposition visible.  La jeune journaliste de Gre.News nous a même filmé devant la maison du canton. Dans l’édition du Dauphiné Libéré du 10 octobre édition Chartreuse et Sud Grésivaudan, aucune trace de ces photos. France bleu Isère, Le Progrès et le Dauphiné ne nous ont pas vus non plus.

 

Petite revue de presse:

 

Sillon 38, le 10 10 2009

« Au cours de la rencontre entre collectivités territoriales et direction de Center Parcs, nous avons abordé le problème de l’agriculture à travers un jeu de questions réponses. Conclusion: l’agriculture ne sera pas oubliée!

Après la présentation du projet par le PDG de Pierre et Vacances, Gérard Brémond, le vendredi 9 octobre à Roybon, nous avons croisé Frédéric Bret, agriculteur à Montfalcon, commune voisine. A la question que penses tu de cette réalisation, il nous répond du tac au tac: » je n’ai pas entendu parler d’agriculture, notre souhait: avoir un magasin de vente directe au centre de ce parc de loisirs. »

Réponse du PDG  » il est tout à fait possible d’envisager un commerce de ce style au sein de notre site de Roybon. Je vous dirai même que cette idée nous intéresse vivement.

Notre projet entre dans le cadre du développement durable, du tourisme durable. Nous cherchons donc à favoriser les productions de proximité. Celles ci peuvent remplir les rayons de nos commerces d’alimentation, nos restaurants. Nous impliquerons au maximum les agriculteurs locaux qui le souhaitent d’autant plus que nous les savons très dynamiques, que la région a une large gamme de productions et que celles ci sont de très bonne qualité. »

Réaction de Frédéric Bret: » reste à mobiliser nos agriculteurs… »

Dernier sujet: la décharge, Gérard Brémond a été très clair: « si construction il y a, cela ne nous dérangerait pas, ne remettrait pas en cause notre projet, même si nous ne comprendrions pas cette décision. Ce serait, à mon sens une erreur fondamentale dans l’aménagement du territoire. » »

Source:

http://www.sillon38.com/blog/2009/10/10/center-parcs-de-la-foret-de-chambaran-et-lagriculture/

 

 

Le progrès, le 11 10 2009:

« A une centaine de kilomètres de Lyon, le cinquième village de loisirs Center Parcs (groupe Pierre et Vacances) de France va s’implanter en Isère. Plus précisément en 2013 dans les Chambarans, sur la commune de Roybon. Le Conseil général de l’Isère a versé 15 millions d’euros. De son côté, la Région devrait contribuer à hauteur de 7 millions « si les engagements sont respectés par le groupe Pierre et Vacances » a précisé cette semaine Jean-Jack Queyranne en visite sur le site. Le soutien de la Région porte sur des actions ciblées et s’accompagne d’exigences en terme d’emploi durable et de maîtrise des impacts environnementaux. Quelque 700 emplois pourraient être créés et le recrutement est planifié essentiellement dans la région. Le premier coup de pioche est prévu en 2010. »

Source:

http://www.leprogres.fr/fr/region/la-loire/loire/article/2071541,182/Un-Center-Parcs-en-Isere-en-2013.html

 

 

 France Bleu Isère, le 09 10 2009:

 » Visite sur le futur site du Center Parc de Roybon
Une visite sur un terrain encore complètement nu du Président de la Région Jean-Jacques Queyranne, des élus locaux, le Conseil Général et, bien sûr, le groupe Pierre et Vacances sont allés sur le site où devraient pousser 1000 cottages sur 200 hectares dans les Chambarrans.

On est loin du premier coup de pelleteuse, le permis de construire vient juste d’être déposé, les travaux ne peuvent pas être lancés avant 9 mois au moins. Mais il s’agissait, déjà, de couper court aux critiques des écologistes qui craignent pour la ressource en eau. L’l'impact sur les nappes phréatiques des Chambarrans et de la Bièvre sera limité, selon Marcel Bachasson, le maire de Roybon.

Le projet Center Parc est chiffré à 400 millions d’euros par Pierre et Vacances qui promet 800 emplois directs créés sur place. »

Source:

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?nr=87443c3436b2be713d9fcb9238ab67e4&5435556d45373bb61223ec007300b2c8_info_mode=infos&info_date=2009-10-09&info_tab=113586

 

 

Le Dauphiné libéré le 10 10 2009:

« ROYBON Projet de Center Parcs: 7 millions de la Région par La Rédaction du DL | le 10/10/09 à 07h14

Le Center Parcs qui verra le jour en 2013 dans les Chambaran apportera tout ce qu’il faut de soleil dans ce secteur. Ce projet de 387 millions d’euros s’accompagnant de la création de 700 emplois était une opportunité trop belle en cette période de crise pour ne pas impulser une mobilisation générale.
Hier, à l’invitation de Marcel Bachasson, maire de Roybon et président de la communauté de communes de Chambaran, Jean-Jack Queyranne, président de la Région accompagné de Bernard Soulage, 1er vice-président délégué aux transports et Eliane Giraud, conseillère régionale déléguée à l’agriculture ont été accueillis sur place ainsi que Gérard Brémond, le P-dg de Pierre et Vacances, porteur du projet.
« Depuis deux ans, l’opération de construction de ce Center Parcs se poursuit », rappelait M. Bachasson. En juillet dernier, 7 millions d’euros ont été votés par la Région afin de soutenir « un projet de qualité qui respecte l’environnement », dit-il. « C’est aussi la garantie de l’implantation d’une entreprise pérenne ». Une certitude confirmée par Gérard Brémont puisque la structure disposera d’équipements couverts (piscine, bowling, club…) lui permettant de fonctionner quelles que soient les conditions climatiques. Trois facteurs ont prédéterminés le choix de Roybon pour créer ce cinquième Center Parcs développait le président de Pierre et Vacances : « d’abord parce que la Région se situe à 1 h 30 de Paris. Le second facteur est le terrain d’une grande surface sans avoir à trop déboiser et enfin les relations établies avec les collectivités ».
Le Département investit
« Derrière ce projet, il y a les emplois notamment des jeunes qui pourront travailler sur le territoire », relevait Jean-Jack Queyranne. Le président insistait également sur le soutien à la filière bois et au développement touristique : « Rhône-Alpes enregistre 150 millions de nuitées. Avec le Center Parcs, 1,5 million de plus est attendu ».
Le Département participera également au montage financier comme l’expliquait Erwann Binet, vice-président du conseil général de l’Isère en charge du développement économique représentant André Vallini, président du conseil général. Quelque 8 millions seront apportés pour la structuration des réseaux eau et assainissement. Il faut encore ajouter 7 millions de subventions pour les personnes qui investiront dans un des 1 000 cottages prévus. Une paille conséquente pour se mettre au vert.
REPÈRES
La Région s’engage
1,5 M€ pour l’insertion et la formation de personnes peu qualifiées : financement entre autres de 70 à 80 contrats d’aide et de retour à l’emploi durable (cared).
3,5 M€ pour la maîtrise des impacts environnementaux : gestion des déchets, actions de protection de la biodiversité…
1 M€ de soutien à la filière bois : valorisation du bois de Rhône-Alpes pour la construction, des cottages et le bois consommé avec la réalisation d’une chaufferie bois.
1 M€ pour le tourisme local et régional.

Estelle ZANARDI
Paru dans l’édition 38H du 10/10/2009 (1b0c754e-b4f8-11de-b710-e8b65a2060f3) »

Source:

http://www.ledauphine.com/index.jspz?article=204850


Nous notons que les journalistes présents n’entendent pas tous la même chose. Ainsi France Bleu entend 800 emploi et 400 millions d’investissement , le dauphiné entend 700 emplois et 387 millions d’investissement…..

 

Une Réponse à “Des opposants non vus par la presse”

  1. ALTERUN dit :

    Super le projet de Marcel

    Marcel il ‘travaillait’ au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, c’était plutôt style cireur de pompe attitré de la DG, représentation auprès des instances mutualiste… beaucoup de vent, et pour finir il a pas cassé 3 pattes à un canard.
    Il préféra se consacrer à la politique avec le succès que l’on connait… faire un projet mégalo dans le secteur rural des Chambaran… c’est vraiment lamentable tout le pognon (financements publics) qui va tomber dans l’escarcelle de Pierre & Vacances…

    La lutte c’est la vie, la vie c’est la lutte !

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly