• Accueil
  • > Chronologies
  • > Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site de sos déchets

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site de sos déchets

Posté par admin le 13 octobre 2009

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site de sos déchets

http://www.sosdechets.org/
Réunion du 17/11/2008 sur la révision simplifiée PLU de Roybon

Lundi 17 novembre SOS Déchets était convié comme l’association BLE, MARRE, ainsi que les associations de pêcheurs et chasseurs locales, ainsi qu’un représentant de la FRAPNA drôme à une réunion d’information concernant la révision simplifiée qui doit intervenir à Roybon pour permettre l’installation d’un center parcs …

Depuis presque un an, nous sommes informés de tractactions entre la commune de Roybon et Pierre & Vacances pour l’installation d’un centre de loisir contenant 1000 maisons sur 20 hectares aménagés … compris dans une zone de 200 hectares.

La révision du Plan local d’urbanisme se fait conjointement avec un cabinet spécialisé qui a pour rôle d’identifier les points importants que devra respecter Pierre & Vacances, notamment en terme de protection naturelle …

Cette réunion n’était pas donc à proprement parler une réunion d’information sur le projet lui même (hélas) mais sur les contraintes environnementales à respecter …

Concernant le projet, il nous a été dit que nous aurions dès éléments une fois que ce projet serait plus avancé …

Problablement un peu avant l’enquête publique …. ou au moment même de l’enquête publique … chose qui nous a peu déçu car cela nous laisse peu de temps pour travailler concrêttement sur ce dossier important… Marcel BACHASSON s’est engagé à effectuer une réunion fin janvier … du coté du 25 janvier ..

Une deuxième réunion présentera le projet au travers d’une exposition .. la date n’a pas été communiquée

Nous avons pu apprendre quelques élément dont notamment :
3/4 de la surface ( 200 hectares) sera close
Fréquentation permanente de 4000 personnes par semaine + 700 employés
1000 à 1400 véhicules les jours de départ et retours …
700 emplois qui correspondent à 500 emplois à temps plein ..nous en déduisont qu’il faudra s’attendre à un défilé de voiture quotidien autour du parc de 500 à 700 voitures …
sur place, déplacement à vélo …
en moyenne, il y a aura, pour 10% des résidents, 1 sortie par semaine en dehors du site pour ces vacanciers .. nous en déduisont qu’en plus des 1000 aller et retours de fin de semaine, il y aura cent véhicules qui circuleront dans la semaine autour du parc en plus des 700 quotidiens du personnel.
Il y a un dôme chauffé à 27° été comme hiver ( pile poil dans le grenelle de l’environnement => les richissimes habitant de dubai ont de la concurrence en matière de gaspi énergétique !! )
Une ferme pédagogique semble t’il pour apprendre aux cadres stressés à reconnaitre une vache d’un mouton ….

Il y a une évaluation environnementale en cours … et si il y a un TROP GROS ( ?? lequel ??) problème, le projet n’est pas réalisable.

Les besoins en eau sont de 1100m3/j avec un débit en pointe de 150m3/heure

Pour les eaux usées, 3 hypothèses avaient été évoquées mais il semble que la solution d’amener tous les effluents de Roybon et du Center parc sur Saint Marcellin soit la solution la plus probable … Apparemment ils sont d’accord à Saint Marcellin ?

Comme le Center parc est sous la crête pour aller à Saint Marcellin, une solution pneumatique (qui marcherait à merveille en Allemagne) a été évoquée …

Encore une fois, le projet est subordonné à une solution d’assainissement qui tienne la route, et d’alimentation en eau potable !

Coté déchets non liquides cela donnerait 1200 tonnes de déchets et 400 tonnes de déchets recyclés ( pour une société que se dit préoccupée de l’environnement 25% de recyclage, aucune performance de ce coté là .. )

Il nous a été dit que la forêt était de piêtre qualité ( d’un point de vue financier bien sur .. on appelle cela de l’antrophomorphisme … c’est à dire voir la nature à travers notre projection d’humain et en l’occurence notre intérêt immédiat financier ) … L’ONF devrait ensuite reprendre la gestion de la forêt qui devrait rester le plus naturel possible selon ce qui nous a été dit …

Au niveau humain il y aurait donc :
700 emplois créés ( 500 équivalent temps plein )
70 installations de foyers ( où vont ils se loger ?? )

Le projet pourrait démarrer en exploitation mi 2012 …

Apparemment les collectivités s’engageraient sur un suivi environnemental du projet .. quand nous avons demandé à avoir des détails, il nous a été répondu que ce n’était pas utile puisque les gens faisaient bien leur travail …

Tout au long de cette présentation, les associations se sont exprimées ….
Déja sur le fait de ne toujours pas avoir eu d’information précises sur le projet … (SOS Déchets avait contacté Pierre&Vacances en mars 2008 et toujours aucune nouvelle depuis )…
Il a été rappelé qu’un PLU concerne aussi la politique de gestion territoriale aussi bien au niveau naturel que social .. A savoir quelle vie voulons nous pour nos enfants demain ?? Cette préoccupation, cette question à la source semble ne pas avoir été étudiée et l’attrait des emplois semble effacer tout doute sur le projet et toute analyse critique … A cet égard, il a été ajouté :
que le projet concernait tout le monde puisque généré à partir de l’argent public et dans des sommes considérables ( entre 80 à120 Millions d’euros de défiscalisation pour les heureux propriétaires des chalets, 40 millions de participation du conseil général et de la région, tous les coûts induits ( électricité, eau, routes, etc … ) colossaux … )

Il nous a été rétorqué que cela ne nous regardait pas … !!!
que le projet, nécessitant 96% de remplissage pour être rentable (malgré les 150 à 200 millions injectés ! ) est risqué, c’est un pari sur l’avenir compte tenu de la conjoncture très noire qui nous attend dans les années à venir ( voir la bombe à retardement des Alt-A mortgage aux états unis )..

Donc à la question : que peut -il se passer si ça ne marche pas avec les prévisions ? Nous n’avons bien sur eu aucune réponse .. seulement du positivisme

L’idée d’un développement plus local, en favorisant un artisanat et une agriculture locale et de qualité au lieu de favoriser les grandes surfaces ( exploitant la division des agriculteurs pour leur imposer des prix lamentables ) en périphérie des Chambaran a été prise de haut et classée d’utopique ..C’est bien dommage, car pour tous, c’est du bon sens et la seule voie vers un monde plus humain, plus solidaire et plus économe en énergie et générant moins de déchets …

Pourquoi ne pas réfléchir ensemble sur une alternative douce, qui marche ( faire connaitre les AMAP notamment … il y a plus de demande que d’offre en bio en France !) , pour donner de l’espoir à nos enfants ?

Mesdames, Messieurs, nous vous invitons à ce titre à aller voir le film d e Jean Paul Jaud « Nos enfants nous accuseront » à Saint Marcellin organisé par un collectif d’associations de Saint Marcellin .. s’il vous plait .. prenez ce temps ….

Enfin la proposition de création d’un parc naturel régional a été également ballayée, disant que c’était trop compliqué … et trop long …

Enfin Mr BACHASSON a conclu en disant qu’il fallait être positif pour l’avenir …

Réunion du 27/01/2009 avec Pierre & Vacances à Roybon

Mardi 27 janvier, les associations locales ( chasse, environnement ) étaient conviées à une rencontre avec des personnes travaillant pour Center Parcs et Pierre & Vacances …

La réunion était prévue pour 1h30 et a un peu débordé mais c’était un peu trop juste pour aborder tous les sujets qui préoccupent les associations.

La réunion a commencé par une présentation de l’occupation du site par l’urbaniste/paysagiste du projet … Son rôle est de fixer l’orientation générale du projet ..

A ce jour rien n’a été arrêté sur les méthodes à employer pour la construction des 1000 cottages … Ce sera le travail de plusieurs équipes d’architectes plus tard … Les seules informations que nous avons obtenu sont que ce sera une chantier vert ( ??? c’est quoi un chantier vert exactement selon Center Parcs ??? ) et que le bois allait être utilisé dans les constructions ( des discussions seraient menées dans la région pour mettre en place un partenariat avec la filière bois )…

Tous les arbres supérieurs à 30 cm de diamètre ont été identifiés … sachant qu’une grande partie des arbres est en dessous de ce diamètre car la forêt est exploitée … L’aménagement a été pensé pour limité la coupe des arbres et le terrassement …

La gestion des eaux de ruissellement a été abordée … et une responsable technique nous a assuré qu’il y aurait des tranchées avec des cailloux et des mares pour absorber les eaux pour compenser les 20 hectares imperméabilisés …

Un inventaire aurait été réalisé pour identifier la faune et la flore sur place et les clôtures autour du site seraient conçues pour laisser circuler les petits animaux ….

Concernant les déchets, Center Parcs s’affublant d’une démarche durable, a un taux de tri des déchets de 20% semble t’il pas mieux que la moyenne nationale … Ils auraient planifié 40% de tri pour 2012 …

Concernant les eaux usées, 2 options à l’étude :
soit on refoule sur la côte Saint André mais le ruisseau ne peut absorber tout le refoulement, donc il va falloir infiltrer artificiellement les eaux usées dans le sol …
soit les effluents descendent sur Saint-Marcellin …

Les eaux usées seraient transportés dans un tuyau enterré de 20 cm de diamètre sur plusieurs kilomètres !

Le coût de l’installation et de la gestion des eaux usées est pris en charge par le syndicat des eaux .. Center Parcs justifiant cette position par les 3,5 Millions d’euros qu’il versera au titre de la taxe d’ubanisme ….

L’eau sera pompée à Viriville …

Les énergies utilisées seraient le bois ( 90% par chaufferie bois ) et le gaz ( pour les chauffe-eaux individuels ) …

L’installation du center parcs nécessitera un renforcement du réseau ..Et ERDF est à l’étude mais aucune garantie sur l’enfouissement des câbles !

Le restaurant générerait 1500 repas par jour … Actuellement pas de séparation avec les matières compostables mais une étude est en cours pour métaniser les matières putrescibles chez un agriculteur à 15 kilomètres …

Cette rencontre est un peu décevante au sens où une entreprise qui se vante d’avoir recu la norme ISO14001 au sens où elle repond au critère de développement durable ( A ce titre, l’usine AZF de Toulouse, avant son explosion, respectait la norme iso14001 !! ), ne fait rien de mieux visiblement que ce qui existe déja en France ….

Le seul point positif est que les véhicules ne circulent pas sur le site… et donc que le gens se déplacent à Pied ou à Vélo .. Mais :
aucune garantie sur les produits vendus dans la superette du site notamment en terme d’emballage et leur provenance ( chine ? amérique du sud ? ou local )
les constructions ou il nous a été répondu que le savoir-faire pour les maisons passives et assimilé n’était pas encore présent en france ( pour la référence est la norme RT2005 -20% !!! )
en terme de déchets ou l’on reste dans la moyenne nationale et les 40% d’objectifs pour 2012 sont peut être un voeux pieux comme ses grandes décisions souvent prises mais décorrélées des moyens mis en oeuvre

Bref .. le développement durable fait vendre. Tout le monde est devenu vert ( Exe : Areva ( http://www.areva.com/servlet/group/commitment/areva_way-fr.html) ) et nous nous devons de garder les yeux ouverts pour ne pas nous faire étourdir par les marchands de rêve ..


Réunion du 24/02/2009 à Roybon – débat ouvert sur le projet Center Parcs

Ce 24 février, les associations locales ainsi que les riverains des chambaran étaient conviées à un débat organisé par « Les verts » de l’Isère au sujet du projet d’implantation d’un Center Parcs à Roybon …

Christine Garnier, la présidente des verts de l’Isère a ouvert la séance, laissant place à des intervenants présentant leurs réflexions sur ce projet …

Ont été abordés :
la question du tourisme vert défendu par Center Parcs avec son tourisme « industriel » hors sol, ou des milliers de personnes se concentrent dans une ville privée… a l’opposé de ce que semble être véritablement un tourisme vert, c’est dire intégré dans le milieu naturel, rural et social …
Gerard LERAS, président du groupe des verts à la région, non présent, a néanmoins remis à une de ses collaboratrices son avis … En résumant, ce projet apparait comme un pustule … déconnectée des réalités actuelles
L’association Blé a présenté les impacts majeurs de ce projet sous l’angle notamment de la circulation automobile au moment des départs/arrivées, les énergies utilisées dans ce projet pharaonique
SOS Déchet a complété en précisant que rien de précis n’était encore défini et que le projet soi-disant « durable » est de très loin en dessous de ce qui se fait actuellement en la matière ( Ex : actuellement la référence chez eux c’est la Réglementation Thermique de 2005 moins 30% !!! )
les modalités de recherche de site ou la Drôme avait d’abord été contactée …. la question du déni de démocratie a été abordé à ce sujet
un projet de développement alternatif a été proposé … Il repose sur une idée simple … tout le monde a besoin de manger, et la plupart des personnes vont chercher à coùt élevé leur nourriture dans les grandes surfaces. Aujourd’hui les agriculteurs ne vivent pas correctement de la vente de leurs produits et les consommateurs sur-payent leurs produits … Pourquoi ne pas créer une offre locale de qualité et de la proposer à travers une interface ( coopérative ) locale afin que chacun s’y retrouve …. et ainsi que cela évite d’engraisser les dirigeants des multi-nationales agro-alimentaires. Ce projet permettrait de relancer une agriculture locale, sur de petites exploitations, et donc de recréer les emplois chassés par la PAC et la logique productiviste …

Cette dernière présentation a soulevé des protestations dans la salle ou certains ont argués ( plus ou moins ) que tout avait déja été fait …

Le premier adjoint à la mairie de Roybon a réitéré le soutien de Roybon à ce projet espérant un développement par effet de contagion …

Ont été abordés les problématiques du risque du projet de concentrer autant d’argent sur un seul acteur dans une période économique pour le moins capricieuse ..

Les interventions se sont enchainées avec quelques rappels notamment sur le fait que les « Pour » et les « Contre » du projet avaient une même volonté de développement de la région ….

Enfin, Olivier, conseiller régional, a clôturé en disant que si je projet ne se faisait pas , les verts aurait la responsabilité de proposer une solution alternative

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly