• Accueil
  • > Emploi
  • > Nouveau conflit avec les agents d’entretien au Center Parcs. L’Inspection du travail saisie (25 juin 2009)

Nouveau conflit avec les agents d’entretien au Center Parcs. L’Inspection du travail saisie (25 juin 2009)

Posté par admin le 20 octobre 2009

Nouveau conflit avec les agents d’entretien au Center Parcs
L’Inspection du travail saisie

L’entretien des cottages du Center Parcs pose toujours problème à entendre certains salariés qui en appellent à l’Inspection du travail.
L’entretien des cottages est toujours source de conflits sociaux à Center Parcs. L’Inspection du travail a été saisie. La société de nettoyage se défend.
ELLES sont reconnaissables, ces femmes qui travaillent à l’entretien des cottages du Center Parcs. Lorsque le bus les ramène au forum des Trois-Gares, à Laon, la plupart portent encore la blouse blanche et rouge aux couleurs de la société qui les emploie.
En fin de semaine dernière, cet effet vestimentaire n’était pourtant pas leur seul signe distinctif. Certaines affichaient un air grave.« Elles ne parleront pas, car elles sont trop choquées, confie la mère de l’une des jeunes femmes qui nous a joint par téléphone, certaines se sont entendues dire, les yeux dans les yeux, qu’elles ne font pas leur travail correctement. Qu’elles sont à deux doigts de perdre leur emploi. Alors, mettez-vous à leur place… »Selon nos informations, elles seraient une quinzaine à avoir été confrontées à ce type d’entretien. Certaines se seraient même entendues dire qu’elles seront fixées sur leur sort ce jeudi.
Une situation qui n’est pas sans rappeler celle qu’avaient traversée les employés de l’ancienne société K Propreté, il y a quelques mois et qui avait vu nombre d’entre elles attaquer leur employeur aux Prud’hommes.Cette fois, le groupe GSF, dont le siège se situe dans les Alpes-Maritimes, est montré du doigt par les syndicats, notamment la CGT. Une nouvelle fois, les cadences de travail sont décriées : « Les reproches pleuvent, regrette une représentante syndicale, des fautes graves ont
été reprochées à plusieurs filles accusées de ne pas réussir à supporter les cadences. Pourtant, tout le monde sait que l’on ne peut pas faire vite et bien. Je pense que la tension va aller crescendo dans les prochaines semaines car nous ne laisserons pas faire. D’ailleurs, un rendez-vous a déjà été fixé avec l’Inspection du travail ».
Actuellement, un peu plus de 190 personnes travailleraient à l’entretien des cottages.De son côté, le service communication de GSF se veut rassurant en précisant qu’il n’a jamais été question de licencier quinze, ni même dix personnes : « A ce jour, sept personnes ont été effectivement convoquées et seules trois d’entre elles sont concernées par une telle mesure (dont un licenciement pour faute grave et deux pour absenteisme important) après que plusieurs mises en garde leur aient été formulées. Les motifs retenus sont suffisamment sérieux. Il n’est pas question de parler de pression et encore moins de harcèlement. L’entreprise est tenue à un devoir de résultats et il lui faut pouvoir compter sur son personnel. En outre, l’inspection du travail a toujours été tenue informée de notre démarche ».Sur son site Internet, GSF revendique quatre objectifs majeurs : la culture du client, le professionnalisme, une identité forte et… le respect des hommes. Voilà qui s’avère rassurant pour la
suite.
Nicolas FOSTIER

Article paru le : 25 juin 2009

Source:

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/317980/Nouveau_conflit_avec_les_agents_d_entretien_au_Center_Parcs___L_Inspection_du_travail_saisie

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly