Alimentation en eau du Center Parcs Le syndicat boit la tasse

Posté par admin le 3 mai 2010

L’article suivant n’est pas propre à rassurer les roybonnais et autres riverains du futur Center Parcs.Une fois les rêves d’élus mégalomaniaques réalisés, il ne reste plus aux riverains qu’à payer leurs hérésies !

 

 

Chemin des Dames / Alimentation en eau du Center Parcs Le syndicat boit la tasse
Publié le lundi 19 avril 2010 à 12H00

Aides du conseil général et augmentation de la facture sont des pistes pour sortir du marasme.

NORMALEMENT, le syndicat des eaux du Chemin des Dames devrait présenter son budget 2010 en ce mois d’avril.
« Pour l’heure, je suis dans l’incapacité de boucler un budget », admet néanmoins Bruno Cailliez, nouveau président, suite à la démission de Monique Mouillet (ancienne présidente) il y a un mois environ.
Pour ce dernier, le syndicat aurait pêché par excès d’optimisme. Surtout, il a eu à faire face à d’importants travaux qui, mal appréhendés, ont dépassé sa capacité financière.
Moins de recettes que prévu
Avec la création du Center Parcs, le syndicat qui regroupe une trentaine de petites communes, s’est retrouvé avec un important complexe à alimenter où l’eau, évidemment, est un des éléments essentiels. À l’époque, la décision a été prise d’aller se connecter au réseau d’Athies-sous-Laon pour y puiser l’eau nécessaire. L’adduction d’eau du Center Parcs ainsi que l’interconnexion du réseau du syndicat à celui d’Athies notamment… aurait avoisiné les six millions d’euros. Peut-être l’alimentation en eau de villages a-t-elle aussi pesé ?
Toujours est-il que le coût de 6 millions, pour lequel le syndicat s’est endetté, a été supérieur à ce qui était prévu. « Sur un tel chantier, les offres sont révisables et en 2007/2008, il y a eu une forte hausse des matières premières qui a fait augmenter la facture des entreprises, avec en outre les impondérables qui existent toujours sur ce type de chantier », explique encore Bruno Cailliez.
Résultat, les subventions calculées par rapport à la dépense initialement prévue se sont avérées insuffisantes. Le syndicat s’est retrouvé avec un surcoût pour lequel il a dû faire face, seul.
En outre, la consommation en eau du Center Parcs a été surestimée. « Sans qu’il y ait eu d’engagement de Center Parcs, elle a été tablée sur 900 mètres cubes. » Il semblerait qu’on soit plutôt autour des 600. Des recettes donc moins importantes que prévues et des dépenses plus élevées, les ingrédients d’un déficit étaient réunis.
Les usagers éviteront difficilement une hausse du prix de l’eau. « Il faut qu’elle soit la plus modeste et raisonnable possible », assure le nouveau président.
L’autre levier consiste à monter des nouveaux dossiers de demandes de subventions : « Nous travaillons avec l’aide des services de l’Etat et du conseil général. Nous étudions toutes les solutions possibles pour assainir la situation. » Et ainsi peut-être sortir de cette situation problématique et avoir la tête hors de l’eau…
Yann LE BLÉVEC

 

Source:

http://www.lunion.presse.fr/article/economie-region/chemin-des-dames-alimentation-en-eau-du-center-parcs-le-syndicat-boit-la-tas

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly