• Accueil
  • > Non classé
  • > Chauffage des cottages à Roybon: la solution choisie entrainera « d’importants impacts sur le site »

Chauffage des cottages à Roybon: la solution choisie entrainera « d’importants impacts sur le site »

Posté par admin le 21 août 2010

Dans cet article nous apprenons que l’éventuel futur Center Parcs de Roybon ne bénificiera pas, comme celui de Moselle, d’un chauffage sans impact négatif.

L’article est clair qui nous dit :

« … C’est principalement lié à la dispersion des cottages sur le domaine. Il aurait fallu monter tout un réseau de chaleur et cela aurait entraîné d’importants impacts sur le site » justifie Marie Balmain. Notons que Pierre & Vacances envisagerait néanmoins cette solution pour l’un de ses futurs parcs prévu en Isère. « 

Alors quels sont ces impacts en question ? Nul doute que Mr le maire de Roybon va nous renseigner sur le sujet et le cas échéant imposer une solution  » sans impacts « .

 

 

Center Parcs invite les éco-innovations dans son nouveau village
par Baptiste Roux Dit Riche | Cleantech Republic | 18.03.10

Le groupe Center Parcs inaugurera en mai un nouveau site en Moselle-Lorraine. Implanté sur un espace forestier, le futur parc mise notamment sur son éco-conception pour séduire les visiteurs.

Une forêt d’innovations. C’est la promesse du groupe Pierre & Vacances pour l’ouverture en mai prochain de son quatrième « Center Parcs » français. Basé en Moselle, ce nouveau village-vacances se distingue de ses prédécesseurs par sa fibre environnementale accrue. « C’est le premier site d’une nouvelle génération de Center Parcs qui intègrera les problématiques écologiques dès leur conception explique Marie Balmain, responsable développement durable du groupe Pierre & Vacances. A chaque futur projet, nous franchirons une marche supplémentaire ». En Moselle, cette démarche d’éco-conception imposait notamment de protéger l’espace forestier de 345 hectares choisi pour abriter le parc. « La première mesure c’était de déterminer le plan du domaine en collaboration avec un bureau d’étude géo-écologique. Il s’agissait notamment de localiser les zones les moins sensibles pour y implanter les équipements collectifs. Nous avons utilisé en priorité des espaces touchés par la tempête de 1999 pour limiter les défrichements.»

Un chantier HQE de 24 mois plus tard et voici le « Domaine des Trois forêts » prêt à accueillir ses premiers visiteurs. Des vacanciers qui séjourneront dans des éco-cottages en bois dessinés par l’architecte Jean De Gastines et réalisés par Coteba. Conçus avec des éléments préfabriqués, ces bâtisses affichent une qualification THPE (Très Haute Performance Energétique) : chauffage par le sol et réglable à distance, ampoules basse consommation et équipements électroménager classe A… Sans parvenir pour autant aux standards du BBC (Bâtiment Basse Consommation). Du bois, il y en aura aussi dans les bâtiments collectifs du parc (restaurants, réception…) qui seront chauffés grâce à une chaudière-bois sous contrat d’exploitation avec Cofely. Une solution qui n’a pas été retenue pour les logements des vacanciers. « C’est principalement lié à la dispersion des cottages sur le domaine. Il aurait fallu monter tout un réseau de chaleur et cela aurait entraîné d’importants impacts sur le site » justifie Marie Balmain. Notons que Pierre & Vacances envisagerait néanmoins cette solution pour l’un de ses futurs parcs prévu en Isère.

Un espace zéro-voiture

Marie Balmain
Peu « écolo » sur le papier, l’Aqua Mundo, plan d’eau du parc, bénéficie lui aussi de petites astuces pour lutter contre les déperditions énergétiques sur ses 5 250 m². Citons-ici son architecture, son orientation, sa couverture en téflon quatre feuilles ou encore l’usage une ventilation naturelle. Plus orginal, l’eau des bassins extérieurs est stockée la nuit dans des bacs tampons pour éviter des réchauffages inutiles. Une technique qui permettrait d’économiser près de 1020 Mwh par an. Enfin, pour ceux qui préfèrent les balades en forêt à la baignade, le domaine mosellan fera la part belle aux transports doux en proposant à la location des vélos classiques et à assistance électrique. « L’idée c’est que les vacanciers ne touchent plus à leur voiture pendant leur séjour. Les déplacements en voiture ne seront d’ailleurs pas possibles sur le site ». Dans cette logique, le staff du nouveau parc utilisera des véhicules électriques pour ses trajets internes.

A plus long terme, le « Domaine des Trois forêts » bénéficiera d’un suivi précis de ses performances énergétiques. Ainsi un îlot de cottages a été équipé de compteurs chargés de mesurer la consommation « réelle » de ses occupants. Voilà qui devrait permettre au groupe français de préparer ses prochains projets verts, comme la future extension de la station d’Avoriaz avec un bâtiment de 34 logements BBC. « L’environnement fait parti des gènes de l’entreprise. Toutes les études réalisées pour ce nouveau Center Parc seront capitalisées pour la suite » précise  Marie Balmain. En ligne de mire : la clientèle du tourisme vert. Si le facteur écologique est encore assez faible dans l’acte d’achat d’un séjour, la vertitude semble déjà un atout pour la fidélisation des vacanciers. Reste à savoir si ceux-ci préféreront les grands espaces du parc lorrain à la douceur d’un gîte campagnard.

source:

http://www.cleantechrepublic.com/2010/03/18/center-parcs-invite-eco-innovations-nouveau-village/

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly