• Accueil
  • > Actualités
  • > Est il rentable pour une entreprise de travailler pour Center Parcs ?

Est il rentable pour une entreprise de travailler pour Center Parcs ?

Posté par admin le 15 octobre 2010

A la lecture de cet article, nous nous rendons compte de deux ou trois choses qui devraient faire réfléchir les entreprises locales qui rêveraient ( en est on si sur, d’ailleurs ?), d’après les promoteurs du projet isèrois, de se lancer dans la construction du projet roybonnais.

Les gros marchés ont été pris par des entreprises qui ne semblent pas, c’est le moins qu’on puisse dire tellement issues des rangs locaux ! ( Cégétel, Vinci …. En fait seul 30 % du chantier a été cédé à des entreprises locales.)

Les marchés ne sont pas tenables dans les délais exigés et les entreprises paieront des pénalités de retard .

Des procès sont prévus.

Center Parcs veut du high tech, fabriqué dans l’urgence à bas prix car il doit montrer patte blanche en bourse ou il est de plus en plus malmené. Le danger d’accepter de travailler pour cette structure est grand.

 

 

Center Parcs : la tension monte avec certaines entreprises

Publié le jeudi 22 novembre 2007 à 01H00

 

function changeImage(s, c, l) { document.images.visuel.src = ‘/images/empty.gif’; document.images.visuel.src = s; if($(« #credits »).length > 0){ document.getElementById(« credits »).innerHTML = «   » + c + «   »; } document.getElementById(« legende »).innerHTML = «   » + l + «   »; } var source = new Array(); var credit = new Array(); var legende = new Array();

Inauguré avec deux mois et demi de retard, le Center Parcs de l'Ailette continue de faire face à des aléas de chantier, notamment des problèmes électriques. Malgré ces contretemps, le succès touristique ne se dément pas.  PHOTO (Jean-Marie CHAMPAGNE) : Entre Pierre & Vacances et Vinci Construction, responsable du gros œuvre au Center Parcs de l'Ailette, le courant ne passe plus.

Inauguré avec deux mois et demi de retard, le Center Parcs de l’Ailette continue de faire face à des aléas de chantier, notamment des problèmes électriques. Malgré ces contretemps, le succès touristique ne se dément pas. PHOTO (Jean-Marie CHAMPAGNE) : Entre Pierre & Vacances et Vinci Construction, responsable du gros œuvre au Center Parcs de l’Ailette, le courant ne passe plus.

JEAN MARIE CHAMPAGNE

var TFSMFlash_PRETAG= »"; var TFSMFlash_POSTTAG= »"; var TFSMFlash_VERSION= »10″; var TFSMFlash_WMODE= »opaque »; var TFSMFlash_OASCLICK= »http://memorix.sdv.fr/5c/lunion.presse.fr/infos/economie_article/L39/206582013/Position1/SDVG_LU/LocPB-LU-Sixcoteaux-2009/sixcoteaux_carreedit-54B96.swf.html/5564796a32306d684b6841414361494b?http%3A%2F%2Fwww.champagne-charlesheston.com »; var TFSMFlash_SWFCLICKVARIABLE= »?clickTAG= »+TFSMFlash_OASCLICK ; var TFSMFlash_SWFFILE= »http://memorix.sdv.fr/RealMedia/ads/Creatives/SDVG_LU/LocPB-LU-Sixcoteaux-2009/sixcoteaux_carreedit-54B96.swf/1284735794″+TFSMFlash_SWFCLICKVARIABLE; var TFSMFlash_FSCOMMAND= »"; var TFSMFlash_IMAGEALTERNATE= »"; var TFSMFlash_OASALTTEXT= »"; var TFSMFlash_OASTARGET= »_blank »; var TFSMFlash_OASPROTOCOL= »http:// »; var TFSMFlash_OASDIM= »WIDTH=’300′ HEIGHT=’250′ »; var TFSMFlash_OASADID= »OAS_RMF_Position1_FLASH »; document.write( »);

Est il rentable pour une entreprise de travailler pour Center Parcs ? dans Actualités

LA moitié des 861 cottages du Center Parcs de l’Ailette, le nouveau parc de loisirs de l’Aisne, inauguré en septembre après deux reports successifs, connaît des problèmes électriques.
L’entreprise Cegetel, qui refuse de communiquer sur ce qu’elle appelle « des aléas de chantier », a rouvert des tranchées pour pallier les pannes d’un système électrique semble-t-il sous-dimensionné.
« Ce sont des travaux de finalisation classiques qui n’ont pas d’incidence sur le bon fonctionnement du Center Parcs », explique le service communication du groupe Pierre & Vacances.
C’est surtout entre Vinci Construction, le géant du bâtiment responsable du gros œuvre, et Pierre & Vacances que le courant ne passe plus. Gérard Brémond, le président du groupe, a clairement dit qu’en raison du retard de la livraison du chantier, il refusait de payer l’intégralité de la facture. Or, Vinci Construction ne veut pas se laisser faire. Le ton monte et le litige pourrait rapidement se déplacer sur le terrain judiciaire.
Alors que la première pierre a été posée le 15 novembre 2005, la construction d’un village de 4.000 habitants et d’un espace aquatique high-tech, vaste comme un terrain de football, a été une véritable course contre la montre.
En avril, alors que le chantier était très en retard pour cause de problèmes climatiques, de glissement de terrain et en raison d’une pénurie de main-d’œuvre dans le bâtiment, Gérard Brémond annonçait que le Center Parcs serait prêt à temps. Les entreprises ont-elles alors construit trop vite ?
Manque à gagner
Le parc de loisirs n’ayant pu ouvrir ses portes comme prévu en juillet, le groupe a proposé des solutions de rechange aux 2.000 touristes, adeptes des vacances au vert, qui avaient réservé de longue date. La plate-forme téléphonique a été renforcée.
Certains clients ont été relogés soit dans les deux autres Center Parcs du groupe, soit dans des résidences Pierre & Vacances. 60 % ont été remboursés.
Résultat : aucune plainte des clients mais un manque à gagner évalué à 3 millions d’euros. « La perte de chiffre d’affaires devrait être compensée par les clauses de pénalités de retard. L’effet sera neutre », avait souligné Gérard Brémond, le 22 septembre, lors de l’inauguration officielle du domaine.
Le coût total du parc de l’Ailette, plus grand chantier touristique depuis Disneyland, dépasse les 270 millions. Pierre & Vacances a investi 10 millions d’euros, le conseil général de l’Aisne et le conseil régional de Picardie 32 millions. Le reste a été apporté par des investisseurs privés et institutionnels.
L’impact économique du Center Parcs picard, outre la création de près de 700 emplois, se fait déjà sentir dans l’Aisne. Si le succès ne se dément pas, le nombre de nuitées touristiques dans le département sera multiplié par deux.
Christophe Perrin

Source:

http://www.lunion.presse.fr/article/economie-a-la-une/center-parcs-la-tension-monte-avec-certaines-entreprises

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly