• Accueil
  • > Actualités
  • > De l’absurdité de la gestion de l’espace naturel à Center Parcs: La preuve par les lapins.

De l’absurdité de la gestion de l’espace naturel à Center Parcs: La preuve par les lapins.

Posté par admin le 17 octobre 2010

Ah, les photos qu’on ramène de Center Parcs, avec le petit dernier regardant, voire tenant dans ses bras, si ça veut rire, un joli petit lapin. Mais voila, les lapins, les australiens le savent, ça prolifère et ça mange « les espaces verts » !!

Alors que faire ?

Center Parcs , pris au piège de sa gestion de l’espace et de l’ infantilisation de sa clientèle qui ne conçoit la nature, sa flore et sa faune, que sous la forme de chemins proprets, de pelouses à l’anglaise et « d’animaux peluches », se voit contraint de s’enfoncer toujours plus dans l’absurdité de sa logique.

Cela pourrait prêter à rire, si ce n’était à ce point révélateur de la calamiteuse marchandisation des espaces de nature sauvage si totalement dé-naturés, volés à leur population traditionnelle, gérés pour l’image et la photo potentielle, qu’on montrera l’émotion dans les yeux à sa famille et à ses amis pour prouver qu’à Center Parcs on était proche de la nature.

 

Une invasion… de lapins à Center Parcs
Publié le dimanche 10 octobre 2010 à 10H55

Dans ce havre de paix, il est hors de question d’utiliser des méthodes radicales (tir, piégeage, furetage) pour limiter la prolifération des lapins.

CHAMOUILLE (Aisne). Les lapins sont-ils des visiteurs indésirables chez Center Parcs ? Ces petites bêtes prolifèrent et se goinfrent avec les plantations. Une solution naturelle est envisagée.

DES petits lapins sautillant dans les fourrés ou gambadant sur les chemins bordant les cottages… L’image est bucolique et attendrissante. Les enfants séjournant à Center Parcs doivent être ravis d’apercevoir ces animaux charmants en liberté.
Ici, ils sont à l’abri des chasseurs et des prédateurs. Ils ont de quoi manger. Un vrai paradis pour ces petits mammifères.
Image et marketing
Mais les lapins, quand ils sont nombreux, peuvent aussi faire des dégâts importants aux espaces verts. Ils n’ont pas leur pareil pour détruire les plantations en un temps record. Les lapins de garenne sont même classés comme « nuisibles » car ils se nourrissent de cultures.
Alors que faire pour éviter leur prolifération ? La fédération de chasse a des solutions radicales : le tir, le piégeage, le furetage. Mais pointer un fusil sur ce petit mammifère à longues oreilles est forcément exclu dans un cadre comme celui de Chamouille. Il ne peut être question non plus de poser des pièges à droite et à gauche entre les cottages. Imaginons un instant qu’un enfant tombe malencontreusement sur un animal pris dans un piège, dans ce décor idyllique dédié à la nature, à la complicité avec l’environnement et au respect de la faune et de la flore…
Les dirigeants de Center Parcs sont sans doute un peu dans l’embarras.
« Nous avons fait une proposition de contrat de régulation à Center Parcs », confirme Nicolas Voyard, chargé de communication à la fédération des chasseurs, « mais en terme d’image et de marketing, certaines méthodes ne conviennent pas ».
Y a-t-il, selon lui, d’autres solutions ? « Ce que nous préconisons, c’est d’installer des bandes de prairie ou d’herbe avec un entretien régulier, parce que les lapins apprécient l’herbe tendre et les petits massifs pour faire leurs terriers. Le premier outil de gestion du lapin, c’est la tondeuse… »
Des tiges répulsives
Du côté de Center Parcs, on assure qu’il n’est pas question de se débarrasser des lapins, même s’ils ont tendance à abuser des plantations.
« Nous avons fait appel aux chasseurs pour savoir comment on pouvait les déplacer. Ils ont proposé de les prendre pour les mettre ailleurs, sur des terres de chasse. Nous avons décliné, car cette solution ne nous plaisait pas », commente Valérie Cretin, chargée de communication de Pierre et vacances.
Une solution simple et en douceur devrait finalement être privilégiée : la plantation de végétaux avec des tiges que les lapins n’aiment pas. Du coup, ils iront peut-être voir ailleurs si l’herbe est meilleure.
Marie-Christine LARDENOIS

Source:

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/une-invasion…-de-lapins-a-center-parcs

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly