• Accueil
  • > Actualités
  • > Mrs Brémond et Vallini veulent parler aux opposants, mais sans leur en parler …

Mrs Brémond et Vallini veulent parler aux opposants, mais sans leur en parler …

Posté par admin le 7 novembre 2010

Depuis une semaine, reprenant une dépêche AFP, les journaux locaux ( Dauphiné libéré, Grenews, Le Progrés, Sillon 38 …) et nationaux ( Le point et divers journaux en ligne boursiers ou financiers) nous informent des dernières « initiatives » de Mr Brémond, le vieux patron de Pierre et Vacances-Center Parcs.

Celui ci dit « que le temps est venu d’échanger avec les opposants », leur lance « un appel au dialogue », leur « tend la main » ….  « Tout en affichant la volonté de mener à bien le projet « .

Mêmes échos de la part de Mr Vallini, président du Conseil général de l’Isère et acteur principal revendiqué dans ce projet, qui affirme dans la presse, y compris dans le journal du conseil général vouloir par le biais de la désignation d’une « médiatrice, « apaiser les craintes et régler les problèmes par un dialogue constructif ».

Ainsi, une fois passées l’ignorance méprisante, puis la colère, la bouderie, l’invective à l’endroit des opposants, mrs Brémond et Vallini les découvrent et annoncent vouloir leur parler !

Après avoir lancé une opération très agressive à Roybon, véritable contre manifestation, le jour même ou les opposants se retrouvaient pour une journée festive annoncée de longue date, au risque de provoquer des dérapages, les autorités locales annoncent dans la presse vouloir dialoguer.

Après avoir « commandé » subitement aux commerçants roybonnais une pétition « pour le projet »,  fait poser des panneaux dans Roybon « bienvenue au Center parcs », fait déplacer le jour de la contre manifestation des ribambelles d’écharpes tricolores, venues là pour « faire du nombre », tenu ou fait tenir des propos agressifs contre les opposants dans un blog très récent et des articles dans les journaux, ils nous disent nous tendre la main.

Après avoir refusé le débat public proposé dans les colonnes du Dauphiné Libéré du 14/09/2010, ou de nous croiser au festival de L’Albenc, Mr Vallini nous joue le dialogue constructif.

Le seul problème, et il est de taille, c’est que ces gens là, qui jouent la conciliation et le dialogue depuis qu’ils ont pris conscience de l’importance grandissante de l’opposition à leur projet, de sa multiplicité et de sa force, allant jusqu’a l’action bloquante en justice, n’ont malgré leurs déclarations contacté aucun opposant !!

De qui se moque-t-on et que veut on laisser croire ?

Il est facile de dire partout on veut dialoguer, tout en continuant à ne pas contacter les opposants, laissant ainsi croire que ce sont ces derniers qui refusent le débat.

Il est facile de manipuler en coulisses quelques commerçants, de faire innonder les boites aux lettres de tracts hostiles aux opposants par des conseillers municipaux, d’organiser, comme récemment à St Etienne de St geoires, des réunions clandestines ou sont refoulés les opposant, de faire appeler les sites internets des mairies proches du site d’appels à une manifestation contre la notre et de se parer ensuite dans la presse des plus belles résolutions.

Mais la vérité est tétue, et les faits sont là.

Depuis trois ans ce projet est mené autoritairement et sans débat, les opposants sont ignorés et ces messieurs si surs d’eux pensaient bien passer en force dans leur projet de destruction, malgré les illégalités nombreuses du dossier.

Aujourd’hui, ils se comptent et s’aperçoivent que suite à l’appel nerveux de Mrs Vallini et après deux mois d’activisme forcené, ils ne sont qu’une poignée (bruyante, certes) à défendre le projet. Et les manipulations diverses de ces deux derniers mois n’y changent rien. La manifestation organisée un dimanche en plein centre de Roybon était surtout riche des élus locaux venus ceints de leur écharpe de toute la région « sur ordre », et de curieux et badauds, attirés dans leurs promenade dominicale par ce remue ménage incongru. La pétition présentée comme signée par des roybonnais et dont on nous annonce « déjà » 1500 signatures dans un village de 1250 âmes enfants compris est elle aussi éminemment étonnante.

Bref, on est dans la panique et dans la communication mensongère et désordonnée.

Dans la même veine, la nomination annoncée dans la presse fin septembre dans la presse de madame Simian comme médiatrice  pourrait être risible, mais nous ne sommes pas dans l’humour. Cette personne n’est pas neutre et est salariée de l’office du tourisme de Chambaran, lequel est acteur du projet !

Et Mrs Brémond et Vallini qui ont signé le 5 novembre un nouvel accord pour affirmer leur volonté de poursuivre le projet malgré l’action en justice de l’association, n’ont pas trouvé 5 mn pour rencontrer l’association dépositaire du recours ?

De qui se moque-t-on !!!

En tout état de cause, une médiatrice nommée depuis deux mois qui n’a toujours pas tenté de rencontrer les opposants et des élus et le promoteur du projet qui annoncent à grands renforts médiatiques des propositions de rencontres qu’ils ne font à personne, c’est du cynisme, du mensonge organisé et une preuve de plus que ce projet était depuis le début destiné à se faire dans le dos de la population !

Mr Brémond a déclaré qu’il était « sur le long terme ». Qu’il se rassure les opposants aussi qui resteront mobilisés 10 ans et plus s’il le faut ! Et nous ne sommes pas décidés à lui offrir, à lui et à ses actionnaires gourmands, ce bois sur un plateau afin qu’il puisse le donner en gages aux spéculateurs qui depuis 3 ans le malmènent en bourse .

 

center parcs à roybon:Les acteurs du projet confirment leur engagement

Pierre & Vacances: «Nous sommes là sur le long terme»

//CDATA[ OAS_AD(‘Position1′); //]]> Mrs Brémond et Vallini veulent parler aux opposants, mais sans leur en parler ... dans Actualités

Il y a un mois l’association PCSCP (Pour les Chambaran sans Center Parcs) déposait un recours en justice contre le permis de construire du futur Center Parcs de Roybon. Hier, les porteurs du projet ont souhaité marquer les esprits, «à l’heure où nous entendons dire tout et n’importe quoi» sur l’avenir du site, a précisé André Vallini. Le président du conseil général ainsi que Gérard Brémond, PDG du groupe Pierre & Vacances (propriétaire de Center Parcs), ont signé un protocole d’accord réaffirmant «leur volonté de mener ce projet à son terme».

«Le moment est venu d’échanger avec les opposants»

Ce document n’est pas anodin. Le recours en justice contre le permis de construire promet de retarder grandement la construction de cet ensemble de 1000 cottages qui doit voir le jour dans le bois de Chambaran, à côté de Roybon.

Gérard Brémond a affirmé son ambition de poursuivre ce projet. «Nous sommes là sur le long terme», a-t-il promis tout en lançant un appel au dialogue aux opposants. «Le moment est venu d’échanger. [...] Nous pourrions tous gagner du temps en ouvrant des discussions.» En marge de la conférence de presse, celui-ci n’a pas hésité pas à se dire «ouvert à des adaptations», à l’issue de ce dialogue.

La venue en Isère du président du groupe Pierre & Vacances a permis de rassembler de nombreux acteurs économiques du département avides de détails sur le chantier. Quid des entreprises de moins de 10 personnes? Les entreprises locales seront-elles réellement sollicitées? Gérard Brémond a précisé: «Lors de nos premiers échanges, André Vallini n’a pas mâché ses mots en conditionnant le soutien du Département à un appel aux entreprises du coin pour travailler sur le chantier».

Un projet plébiscité par les Isérois, selon André Vallini

Avec un investissement de 15M€, le conseil général a plus que “mouillé le maillot” pour convaincre Pierre & Vacances de choisir l’Isère au détriment d’autres départements. «Et lorsque j’entends les opposants dire que l’on ne peut pas tout faire au nom du sacro-saint emploi, heureusement que celui-ci est sacro-saint!?». Le président de l’assemblée départementale a insisté sur les 700 postes pourvus à l’ouverture de l’équipement. «Si l’on faisait un sondage, on verrait que 85 % des personnes sont favorables à ce Center Parcs.»

En coulisses, Pierre & Vacances s’attache à finaliser son dossier “Loi sur l’eau”, une des pierres fondatrices du futur équipement. Gérard Brémond reconnaissait la complexité du dossier, vu que le site retenu est une zone humide. Des espaces dont le cadre législatif a été renforcé par les dernières mesures du Grenelle de l’environnement. Du tribunal administratif, pour le recours, aux services de la préfecture pour la “Loi sur l’eau”, il semble aujourd’hui que l’avenir du Center Parcs se jouera bien loin de Roybon.

Source:

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/11/06/pierre-vacances-nous-sommes-la-sur-le-long-terme

 

Center Parc Roybon: signature d’un protocole complémentaire
Posté: le 02 novembre 2010. Tags: Center Parc Roybon, Conseil Général, Isère, Perre et Vacances, Vallini
Suite à un recours, le projet Center Parc de Roybon est au point mort et les supputations vont bon train quant à son avenir. Une nouvelle étape va être franchie avec la signature d’un protocole complémentaire entre le Conseil Général et le groupe Pierre et Vacances.
Ce protocole signé par le président du Conseil Général André Vallini et par Gérard Brémond, PDG du groupe Pierre et Vacances réaffirmera leur volonté de mener ce projet à terme. Ceci se fera en présence des élus locaux et des acteurs économiques.
Signature de ce protocole vendredi 5 novembre à 15 heures au siège du Conseil Général à Grenoble.

Source:

http://www.sillon38.com/blog/2010/11/02/center-parc-roybon-signature-dun-protocole-complementaire/

 

Isère/Projet Center Parcs : un « appel au dialogue » lancé aux opposants
Gérard Brémond, président du groupe Pierre et Vacances, propriétaire de la marque Center Parcs, a tendu la main aux opposants d’un projet de cinquième Center Parcs français en Isère (dans le bois de Chambaran, près de Voiron plus précisément), reporté par des recours en justice, tout en affichant sa volonté de mener à bien le chantier. « Un, il y a la détermination de continuer. Nous sommes confiants sur l’issue des recours mais ce que je voudrais surtout, c’est lancer un appel au dialogue à nos opposants », a déclaré vendredi M. Brémond, lors d’une réunion au Conseil général de l’Isère en présence d’une centaine d’élus favorables au projet. « Il y a la voie des tribunaux mais elle va prendre du temps. Je pense que tout le monde pourrait gagner du temps en ouvrant le dialogue », a-t-il poursuivi.

En septembre, le groupe avait annoncé le report du projet, pour lequel l’investissement à long terme est évalué à 380 millions d’euros, à la suite de recours déposés par une association de riverains qui dénonce les « nuisances environnementales ».
De leur côté, les élus Verts ne se sont pas associés aux actions en justice mais affichent leur opposition au projet jugé contraire au « modèle de développement touristique préconisé par les écologistes ». « Le point que l’on conteste le plus, c’est les aides publiques des collectivités apportées directement à Pierre et Vacances, un groupe coté en Bourse », a souligné un élu vert au conseil général, Olivier Bertrand, évaluant à 23 millions d’euros les aides directes et indirectes de la Région et du Département.

Le projet isérois prévoit la création de plus d’un millier d’emplois sur le chantier et de 700 emplois une fois le village créé. Le président PS du conseil général de l’Isère André Vallini, également « déterminé à faire aboutir » le projet de Center Parcs, a nommé une médiatrice pour tenter d’instaurer un dialogue avec les riverains réticents. L’enseigne implantée en France, aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne prévoit d’ouvrir un sixième Center Parcs français dans la Vienne en 2014-2015.

Source:

http://www.grenews.com/isere/projet-center-parcs-un-appel-au-dialogue-lance-aux-opposants-@/article.jspz?article=23113

 

Roybon: Le président de Pierre et vacances tend la main aux opposants du projet center parc
En septembre, le groupe Pierre et Vacances avait annoncé le report du projet center parc de Roybon à la suite du recours déposés par une association de riverains qui dénonce les nuisances environnementales. Mais Gérard Brémond, président du groupe Pierre et Vacances, propriétaire de la marque center parc a tendu

une main  aux opposants du projet tout en affichant sa volonté de mener à bien le chantier. Le projet isérois prévoit la création de plus d’un millier d’emplois sur le chantier et de 700 emplois dès la création du village. André Vallini, président du conseil général de l’isère, déterminé à faire aboutir le projet à nommer une médiatrice pour instaurer le dialogue avec les riverains réticents. L’enseigne prévoit d’ouvrir un 6ème center parcs dans la Vienne en 2014-2015. (source cbanque.com)

Source:

http://www.actucity.com/infos-locales/isere/roybon-le-president-pierre-et-vacances-tend-la-main-aux-opposants-du-projet-center-parc-bremond-vallini-creation-emplois-association-riverains-nuisance-environnemental-chantier-mediatrice-dialogue-vienne-president-conseil-general.html

 

Mener à son terme l’implantation du Center Parcs de Chambaran.
Posté: le 05 novembre 2010. Tags: André Vallini, Center Parc Roybon, Chambaran, pierre et vacances
Le vendredi 5 novembre 2010, André Vallini, Président du Conseil général et Gérard Brémond, Président du Groupe Pierre & Vacances Center Parcs ont réaffirmé, lors d’une réunion, en présence des élus locaux, des acteurs économiques, leur volonté de mener à son terme l’implantation du Center Parcs de Chambaran.
A cette occasion, les deux parties, le Conseil Général de l’Isère et le Groupe Pierre & Vacances Center Parcs, représentées respectivement par André Vallini et Gérard Brémond ont procédé à la signature d’un protocole complémentaire à celui signé le 4 décembre 2009.
Ce dernier prévoyait dans son article 9 que si les décisions ou autorisations venaient à faire l’objet d’un recours, les parties s’engageaient à se rapprocher dans un délai d’un mois pour examiner les suites à donner.
Malgré les recours et contentieux en cours, le Département de l’Isère et le Groupe Pierre & Vacances Center Parcs, soutenus par les élus locaux, les acteurs économiques et les représentants des filières professionnelles, s’engagent à poursuivre le projet d’implantation d’un Center Parcs dans le massif de Chambaran.
Lors de cette réunion, André Vallini a rappelé la forte attractivité de l’implantation d’un Center Parcs en Isère :
· pour l’emploi et l’insertion
Jusqu’à 1500 emplois seront mobilisés durant 2 ans du chantier, dont au moins 50 % d’emplois locaux.
Le Center Parcs emploiera ensuite 700 personnes dans les domaines des loisirs, de la restauration, des commerces, de la maintenance, du nettoyage, de l’administration et de la sécurité. Ces emplois seront non délocalisables.
S’ajouteront à ces 700 emplois directs, 140 emplois indirects induits par les 12 millions d’euros de dépenses courantes que Center Parcs et ses clients effectueront chaque année :achats alimentaires, productions locales, travaux d’entretien.
Des formations spécifiques permettront de rendre les métiers du Center Parcs accessibles aux personnes sans emplois (6 000 personnes recensées dans les territoires alentours).
· pour la contribution de la filière bois
Les cottages seront construits en bois. Des prototypes sont en cours de réalisation. L’installation d’une chaufferie bois a également été décidée. La forêt de Chambaran, plus gros gisement de bois du département, est capable de fournir les 7 000 tonnes nécessaires chaque année. Dans le cadre du protocole conclu avec le Conseil général, le groupe Pierre & Vacances s’est engagé à privilégier les approvisionnements locaux.
· pour le développement durable
Le Département a signé avec le groupe Pierre & Vacances un protocole d’accord avec un chapitre « développement durable » comportant 27 mesures. Des exigences ont été définies en matière d’isolation des constructions, la non-climatisation des cottages, l’utilisation d’énergies renouvelables, les économies d’eau, le transport des employés, la limitation et le tri des déchets, l’interdiction des sports mécaniques thermiques.
· pour le respect de l’environnement
De nombreuses mesures compensatoires seront mises en oeuvre au titre de la distraction du régime forestier, du retrait du droit de chasse, du défrichement et du réseau d’assainissement. De même pour les zones humides, le groupe Pierre & Vacances est tenu, au titre de la loi sur l’eau, de réaliser des travaux de restauration de zones humides, définis en collaboration avec l’Agence pour la valorisation des espaces naturels isérois remarquables et la Frapna Isère.
· pour le tourisme en Isère
Center Parcs assurera la promotion de l’Isère et attirera de nouvelles clientèles favorisant ainsi le développement des sites touristiques isérois. Ce projet contribuera ainsi à la notoriété nationale et internationale de l’Isère.
Gérard Brémond, Président du Groupe Pierre & Vacances Center Parcs a confirmé sa volonté d’implanter un domaine Center Parcs en Isère.
Ainsi, le Groupe s’engage à poursuivre notamment les études de définition et les démarches administratives en vue d’obtenir les autorisations nécessaires et indispensables à la réalisation de ce projet.
Par ailleurs, le Groupe s’engage à défendre devant la juridiction administrative les autorisations délivrées ayant fait l’objet des recours, de concert avec la commune de Roybon, les services de l’Etat concernés et ceux du Département de l’Isère.

Source:

http://www.sillon38.com/blog/2010/11/05/mener-a-son-terme-l’implantation-du-center-parcs-de-chambaran/

 

Soutien au Center-Parcs de la forêt de Chambaran
08
oct 10
Publié par adminbrx | Catégorie: Divers
RASSEMBLEMENT

Un rassemblement des personnes favorables au Center-Parcs aura lieu :

dimanche 10 octobre 2010
à partir de 09h30
Place Saint-Romme (Roybon devant la statue de la liberté)

Si vous refusez que les Chambarans deviennent une région déshéritée…

Si vous voulez que les habitants des Chambarans puissent vivre, travailler au pays et choisir leur mode de développement.

Si vous refusez qu’un projet structurant soit ralenti ou arrêté par l’action d’une minorité

Si vous voulez voir démarrer sans délai un projet structurant, doux et intégré apportant emplois, activité et relance de l’économie locale.

Si vous voulez soutenir un projet toujours suivi et adopté à l’unanimité par les élus communaux et intercommunaux.

http://bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org

Source:

http://saintsimeondebressieux.com/?p=873

 

Dimanche 10 octobre 2010

Rassemblement de soutien au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran

Suite aux actions de recours en justice déposés par l’association Pour des Chambaran Sans Center-Parcs, des citoyens se sont formés en collectif et ont appelé à un rassemblement de soutien ce dimanche 10 octobre devant la statue de la Liberté. Près de 300 personnes, accompagnées de nombreux élus étaient présents…

Le film du rassemblement, visible sur …

http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/

Jeudi 7 octobre 2010
Rassemblement de soutien au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran

Suite aux actions de recours en justice déposés par l’association Pour des Chambaran Sans Center-Parcs, des citoyens se sont formés en collectif et appellent à un rassemblement de soutien au projet le

Dimanche 10 octobre à partir de 9h30 sur la place Saint-Romme à Roybon

http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/

Source:

http://roybon.fr/cms_roybon/

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly