• Accueil
  • > Actualités
  • > Saint Cast le guildo, permis illégal en faveur de Pierre et Vacances, maison d’opposant vandalisée, manifestation pour faire plier le tribunal

Saint Cast le guildo, permis illégal en faveur de Pierre et Vacances, maison d’opposant vandalisée, manifestation pour faire plier le tribunal

Posté par admin le 19 février 2011

 

Le climat est décidément délétère à St Cast Le Guildo, depuis que la municipalité a décidé d’imposer malgré la loi littoral, une résidence Pierre et Vacances que des opposants ont contesté en justice.

Ah, cette loi dont  Pierre et Vacances regrette « qu’elle protège tant le bord de mer  » (voir ici ) et dont il a déjà par le passé tenté de s’affranchir, notamment au Touquet ( voir ici ).

Comme partout ou Pierre et Vacances veut s’implanter, les arguments en faveur de ces sites touristiques prédateurs de territoires sont des copiés-collés des publicités et arguments de cet industriel du tourisme. Des emplois non délocalisables, du développement, de la richesse pour les commerçants locaux …. Mais comme partout les emplois sont sur estimés et décrits malhonnêtement et les répercussions sur les atteintes à la nature, aux paysages et à la qualité de vie des riverains au contraire sous estimées.

A Saint Cast, les choses s’enveniment et un climat très malsain s’instaure au point que la maison d’un opposant se trouve vandalisée après sa stigmatisation par la mairie et les commerçants. Le risque est même pris, comme il l’a été à Roybon, d’organiser des manifestations de partisans, où commerçants locaux et édiles vêtus de leur écharpe tricolore invitent la population à contester des lois pourtant déjà timides et à montrer du doigt les opposants à leurs projets destructeurs, à la grande joie de Pierre et Vacances qui lui n’est là que pour ses intérets privés d’entreprise industrielle qui, pour se développer et rémunérer ses actionnaires, à besoin de « conquérir de nouveaux territoires »( voir ici ).

Le tourisme industriel déjà destructeur de territoires va-t-il devenir également facteur de guerre civile ?

Nous soutenons, bien sur, ces opposants et informerons régulièrement sur le devenir de cette affaire.

Plus d’infos sur ce site:

http://saint.cast.free.fr/info-muni.htm

 

Articles de presse:

 

NON, Pierre et Vacances n’est pas le Père Noël !

Bonjour,

Nous avons été, comme beaucoup, destinataires d’un Email, provenant d’élus de Saint-Cast.
Celui-ci appelle à « manifester » son soutien à l’implantation sur notre commune d’un projet de « Résidence Touristique »
porté par la Société « Pierre et Vacances » ainsi que d’un projet de « réhabilitation de la salle d’Armor » qui, lui, reste encore très « flou », si l’on s’en tient aux différentes versions du projet présentées au cours des derniers mois …

Ces projets, dont on nous vante « l’importance pour le développement de la commune et son animation tout au long de l’année » est présenté :

- tantôt pour créer des emplois mais les 25 emplois promis se résument à 3 dans le dossier « Pierre & Vacances » soumis par la commune à la préfecture ;

- tantôt pour rééquilibrer le budget déficitaire de la commune,

- tantôt pour « sauver » le budget portuaire qui aurait du mal, lui aussi à trouver un équilibre (Réf : une conseillère municipale faisait même la grève de la faim en début d’année pour boucler le dit budget … !)

- bref, en cette période de Noël, on voudrait nous faire croire que « Pierre et Vacances » viendrait à Saint-Cast, déguisé en Père Noël avec sa hotte remplie de cadeaux …

Les Castins ne peuvent pas ignorer :

- que l’exécution du permis de construire délivré par la commune à la Société Pierre & Vacances le 15 septembre 2010 a été suspendue par le Tribunal Administratif de Rennes dès novembre parce que ce permis n’est pas conforme à la loi Littoral, qui restreint les possibilités de construction en bordure du rivage;

- que si un tribunal suspend un permis, c’est parce qu’il a été irrégulièrement délivré par le maire et parce qu’il encourt une annulation certaine ;
- que la commune n’en est pas à sa première violation de la loi Littoral et qu’elle est même une récidiviste pour le Tribunal administratif de Rennes ;

- qu’il n’y a pas à Saint Cast de « bons citoyens » et de « mauvais citoyens » (suivant qu’ils habiteraient un certain nombre de jours, qu’ils voteraient ou pas, ou qu’ils paieraient plus ou moins d’impôts, qu’ils seraient nés ou pas à Saint-Cast, qu’ils seraient actifs, retraités, vacanciers, …), comme le laisseraient croire ces élus au risque d’être, eux mêmes, à l’origine du « climat d’animosité » qu’ils feignent de dénoncer ;

- qu’il appartient normalement aux élus de respecter l’état de droit et qu’il reste heureusement à Saint-Cast des personnes respectueuses de cette loi et de son application ; que ce n’est certainement pas en tentant « de faire pression par la rue » que ce respect sera mieux encouragé ;.
- que le statut d’élu ne donne pas tous les droits, et surtout pas, en utilisant les supports d’information municipale, celui de monter les citoyens les uns contre les autres, et de leur faire croire qu’en manifestant, leur projet devrait passer en force, au mépris des règles les plus élémentaires.

Avant d’adresser notre soutien aux élus, on aimerait les entendre sur la seule question sérieuse qui compte pour les électeurs: un permis de construire a-t-il été délibérément délivré de manière illégale par le maire à Pierre & Vacances ? Si oui, pourquoi ? Et que fait le maire pour revenir dans la légalité ? Y revient-on en se contentant d’organiser des pétitions et une manifestation ?

Bonnes fêtes et à bientôt …

« La Gazette de Saint-Cast »
(Histoire de St-Cast en vidéo, infos municipales, revue de presse …).

Source:

http://saint.cast.free.fr/presseLIRE.php?mod_li=19

 

Pierre & Vacances. Une résidence à Saint-Cast-le-Guildo en 2012
24 mars 2010

La station balnéaire de Saint-Cast-le-Guildo (22) poursuit son développement touristique. La commune a retenu la société Pierre & Vacances, pour la réalisation d’une résidence de tourisme sur un terrain communal de 11.900m². Ce projet s’inscrit dans le cadre du réaménagement global du quartier touristique, aux abords de la salle d’Armor et de la piscine municipale d’eau de mer. La salle d’Armor doit, en effet, être réhabilitée et transformée en salle multifonctions cette année. L’un des objectifs était pour les élus de disposer d’un équipement de qualité, vecteur de développement de la station. L’impact économique n’est pas négligeable, avec une vingtaine d’emplois directs ou indirects créés. La résidence de tourisme sera de classe3 étoiles, et comprendra 100logements, du T2 au T4, répartis dans de petits collectifs et maisons, style village, pour une surface de 6.300m². Des équipements de bien-être et une piscine seront également implantés dans l’enceinte du complexe. La résidence devrait être livrée pour l’été 2012.

Source:

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/pierre-vacances-une-residence-a-saint-cast-le-guildo-en-2012-24-03-2010-838501.php

 

Une requête déposée contre le projet Pierre et Vacances – Saint-Cast-le-Guildo
vendredi 29 octobre 2010

Repères

Le projet

L’ouverture de la résidence de tourisme est prévue à l’automne 2013. Elle comptera 570 lits, 103 logements et plus de 9 mois d’ouverture par an. Et à la clé, la création de nombreux emplois et des retombées économiques de l’ordre de 2,5 millions d’euros par an pour la station.

La requête

Un collectif d’habitants, la SCI l’Hippocampe, représentée par son gérant M. Tiberghien, ont déposé une requête auprès du tribunal administratif de Rennes à l’encontre de l’arrêté du permis de construire délivré le 15 septembre dernier pour la construction de la résidence. À noter, par ailleurs, que le délai de dépôt des recours est fixé au 15 novembre prochain.

Les réactions

Le maire Jean Fernandez explique que le « projet est reconnu par beaucoup, notamment par le sous-préfet, comme un projet de valeur et de qualité. Cette affaire risque de condamner Saint-Cast-le-Guildo à demeurer une belle endormie. Nous allons, dans l’immédiat, voir si nous pouvons arriver à un dialogue, mais quoi qu’il en soit, nous nous battrons jusqu’au bout, car il y aura sûrement appel. »

Pour Francis Hébant, adjoint à l’urbanisme, « les requérants n’étaient pas présents à l’audience et ne se sont pas fait représenter. Par ailleurs, les travaux de la résidence ne pourront commencer que lorsque tous les recours ont été purgés. »

Et pour Marie-Reine Tillon, la conseillère municipale : « Depuis la région parisienne, on vient nous empêcher de développer la station qui se meurt. Il faut que les habitants se rendent compte que si le projet ne passe pas, nous avons fait le port et la liaison piétonne pour rien. Ces requêtes sont nuisibles pour nous tous. Il faut se mobiliser, sinon, nous allons tous mettre la clé sous la porte. »

Source:

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-requete-deposee-contre-le-projet-Pierre-et-Vacances-_22282-avd-20101029-59249970_actuLocale.Htm

 

Le projet de résidence Pierre et vacances prend l’eau – Saint-Cast-le-Guildo

samedi 20 novembre 2010
Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a ordonné la suspension du permis de construire de la résidence Pierre et vacances. Un choc pour la mairie de Saint-Cast qui voudrait réveiller l’économie de la commune par l’implantation d’un nouvel équipement de tourisme.

Certes une décision en référé est provisoire. Seule une décision d’annulation de la délibération autorisant la construction de la résidence Pierre et vacances pourrait mettre un terme au projet. Une décision qui devrait être rendue dans un délai d’un an à un an et demi.

L’un des requérants contre le projet, la SCI familiale l’Hippocampe, représentée par son gérant Frédéric Tiberghien, estime que la décision finale du tribunal administratif pourrait bien donner raison à sa requête. Riverain du boulevard de la Mer, Frédéric Tiberghien est aussi rapporteur général au Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative en France. C’est donc un fin connaisseur du droit de l’urbanisme.

« Le juge a estimé que la construction d’une résidence de vacances de 103 logements à 130 mètres du littoral ne constituait pas une extension limitée de l’urbanisation comme le préconise la loi Littoral », souligne le requérant.

« Aucun hôtel n’a voulu venir »

« Le projet de résidence est proche du centre-ville, estime au contraire Jean Fernandez, maire de Saint-Cast-le-Guildo. La zone entre les Mielles et la pointe de la Garde est constructible : la preuve, c’est que qu’on y délivre des permis de construire ! ».

« Certes cette zone est constructible mais la loi Littoral exige que seules des constructions à densité limitée peuvent y voir le jour », rappelle Frédéric Tiberghien. Autrement dit des maisons oui, mais pas d’immeuble.

Pour le maire l’intérêt général du projet est constitué par l’intérêt économique du projet de résidence de tourisme. « Saint-Cast ne possède que des campings et un village vacances. Aucun hôtel n’a voulu venir à Saint-Cast malgré tous nos efforts pour les attirer. Ils ont trop peur de ne pas fonctionner suffisamment l’hiver. Bien-sûr Pierre et vacances veut s’implanter pour faire des affaires. Mais ce porteur de projet répond à un besoin. Celui d’une structure de tourisme de milieu et haut de gamme, absente à Saint-Cast. »

Manifestation de soutien ?

« Une activité économique peut s’implanter au bord de l’eau à condition que ce soit une nécessité pour son activité », rappelle Frédéric Tiberghien. « C’est le cas pour une société de pêche ou un centre nautique. Pas pour une résidence de tourisme. » Un point qui sera sans doute débattu, car le développement économique durable fait aussi partie des buts de la loi Littoral.

Le maire qui voyait dans le projet de résidence de 103 appartements le moyen de réveiller Saint-Cast la belle endormie au-delà de la saison estivale désespère. « Ce projet de 20 millions d’euros ferait travailler les entreprises de la région. Et c’est une population qui ferait bouger Saint-Cast, pas seulement pendant les vacances mais 9 à 10 mois sur 12. » Selon Jean Fernandez, le soutien au projet s’organise. Une manifestation pourrait avoir lieu à Noël.

Fabienne RICHARD.
Source:

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-projet-de-residence-Pierre-et-vacances-prend-l-eau-_22282-avd-20101120-59389950_actuLocale.Htm

 

Résidence de vacances : la maison de l’opposant vandalisée – Saint-Cast-le-Guildo

mardi 11 janvier 2011
Des dégradations ont été commises sur la maison appartenant à Frédéric Tiberghien, opposant au projet de résidence de tourisme Pierre et Vacances. Du mastic aurait notamment été appliqué sur les volets roulants et serrures. « Ces déprédations ont été faites deux jours avant la manifestation du 29 décembre, indique Frédéric Tiberghien, sans préciser les dégâts. Tout a été fait pour m’empêcher de rentrer chez moi. Cela participe d’une campagne de dénigrement contre moi pour me signifier « vous n’êtes plus le bienvenu à Saint-Cast. » Frédéric Tiberghien a porté plainte à la gendarmerie contre ces dégradations. Une enquête est en cours.

Rappelons que Frédéric Tiberghien, riverain du projet de résidence Pierre et vacances dont le permis de construire a été suspendu en référé, a déposé au tribunal administratif un recours en annulation, actuellement à l’étude au tribunal administratif. « Ce projet ne respecte pas la loi littoral, estime l’opposant. Au lieu de se remettre en question, le maire a fait de moi un bouc émissaire. »

« Le permis a reçu un avis favorable de la commission des sites et du préfet, réplique le maire Jean Fernandez. Je ne vois pas comment j’aurais pu ne pas signer. Le permis n’est pas illégal. L’élément relatif à loi littoral retenu par le juge du tribunal administratif de Rennes n’est pas un élément d’illégalité mais de doute. » Il indique qu’une réunion d’information a été organisée en juillet pour les riverains et que leurs remarques ont été prises en compte par Pierre et Vacances.

« Je condamne, sans équivoque, les dégradations commises sur la maison du requérant », déclare le maire de Saint-Cast, avant d’enfoncer le clou contre l’opposant. Il s’agit « d’une personne, principalement, qui se place contre toutes les autres. » Et de rappeler que la date du 29 décembre n’a pas été choisie, au hasard : « Nous souhaitions que les résidents parisiens puissent venir à la manifestation. Ce n’est pas les riverains à l’année contre les secondaires. La preuve ! » Et de conclure : « J’irai jusqu’au bout. »

Source:

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Residence-de-vacances-la-maison-de-l-opposant-vandalisee-_22282-avd-20110111-59686563_actuLocale.Htm

 

 

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly