• Accueil
  • > Autres structures de Pierre et Vacances
  • > Il a donc fallu, à la demande de l’investisseur privé (Pierre et Vacances), amener la mer à l’intérieur des terres, par le creusement de 5 ha de lacs artificiels en arrière des dunes. »

Il a donc fallu, à la demande de l’investisseur privé (Pierre et Vacances), amener la mer à l’intérieur des terres, par le creusement de 5 ha de lacs artificiels en arrière des dunes. »

Posté par admin le 27 février 2011

Extrait:

« Actuellement, le SMACOPI gère 5 000 ha de zones naturelles dont 3 000 ha en baie de Somme. Les aménageurs sont devenus les gestionnaires d’espaces protégés et réputés. Ils ont pris en compte la valeur du paysage comme une production de richesse : la nature et les paysages sont à la base du développement local. Le SMACOPI a également lancé un système de partenariat avec le privé et des entreprises internationales. Entre 1993 et 2000, le SMACOPI a monté une vaste opération de création d’une station touristique ex-nihilo : le village de Belle-Dune. Le site propose un hébergement intégré de 1800 lits pour 30 millions d’euros d’investissements publics et 60 millions d’euros d’investissements privés, avec le golf et le centre aquatique. Le projet a été monté avec la multinationale Pierre & Vacances (c’est leur village de vacances qui marche le mieux). C’est la seule station balnéaire de bord de mer d’où on ne voit pas la mer, car la bande côtière d’un kilomètre de large a été revendue au Conservatoire du Littoral. Il a donc fallu, à la demande de l’investisseur privé, amener la mer à l’intérieur des terres, par le creusement de 5 ha de lacs artificiels en arrière des dunes. »

Source:

http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=781

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly