On voit défiler des milliers de véhicules qui ne font qu’entrer et sortir du Center Parcs … Que pouvons nous y faire ?

Posté par admin le 27 février 2011

Et encore des élus riverains de Center Parcs qui contestent l’idée des touristes de Center Parcs allant visiter la région ( et y dépensant de l’argent !! )

 

À Verneuil-sur-Avre, un paradis vert en autarcie

Source: Le Courrier de l’Escaut Christophe DESABLENS
À Verneuil-sur-Avre (Normandie), la cohabitation avec le Center Parcs ne pose pas de souci important. Chacun, il est vrai, vit de son côté.

Center Parcs est une référence dans le créneau du court séjour, avec son fameux «Mid-week» (cinq jours du lundi au vendredi) axé sur la détente et la nature en toutes saisons. Le concept imaginé il y a une trentaine d’années aux Pays-Bas s’est bien exporté. Une vingtaine de Center Parcs sont aujourd’hui disséminés, généralement au coeur de forêts de plusieurs centaines d’hectares, en Belgique (à Lommel et Peer), en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France.

Le Center Parcs normand de Verneuil-sur-Avre occupe 350hectares du domaine boisé des «Bois Francs». Outre les activités classiques, on y pratique le golf (neuf trous), le tennis, la pêche à la ligne, l’équitation… Roger Poulingue, adjoint au maire (commerce et tourisme) de la localité située à quatre kilomètres du parc de loisirs, se souvient de l’état d’esprit qui prévalait il y a un peu plus de vingt ans, à l’aube de l’inauguration. «Quand on a commencé à parler de ce projet, il y a eu des résistances, de très grosses craintes de la part de la population locale et des commerçants, de l’hostilité aussi. On se demandait bien comment une petite commune comme la nôtre, peuplée de quelque sept mille âmes, allait pouvoir d’un coup être doublée. Nous avions donc été invités à aller voir, en Belgique, comment ça se passait là-bas. J’avais été très impressionné par toute une série de choses; je me souviens notamment du traitement sur place des eaux usées…»

Le groupe n’avait été qu’à moitié rassuré. Deux décennies plus tard, M.Poulingue pense que le Center Parcs est un bon argument pour la région. En terme de revenus et de rentrées financières pour la commune. En terme d’image et de notoriété aussi. «Verneuil-sur-Avre, c’est pour des milliers de personnes le pays de Center Parcs».

«En outre, trois cents emplois plus ou moins ont été créés», fait remarquer notre interlocuteur. «De l’emploi saisonnier à l’échelle de la semaine, je veux dire qu’il faut beaucoup de monde pendant les gros flux de clients, pour nettoyer et préparer les cottages».

Les clients ne font que passer…

Les Center Parcs ont banni les voitures de leur environnement: une fois à l’intérieur de l’enceinte, on stationne son véhicule dans un des parkings de délestage, et on circule durant tout le séjour à pied ou à vélo, dans l’enceinte du parc quasiment exclusivement.

Les répercussions sur le commerce local seraient quasiment nulles. «Les Center Parcs vivent en autarcie. Il y a sur place tout ce qu’il faut pour combler la clientèle qui occupe le plus clair du temps entre 80 et 85% des six cents cottages et bungalows: plusieurs restaurants, des boutiques, des piscines, et une foule d’animations. Il y avait même des offices religieux dans une chapelle à un certain moment, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui: ceux qui le souhaitent viennent donc à la messe célébrée dans l’église du village».

Ces croyants pratiquants seraient à peu près les seuls que les citoyens de Verneuil-sur-Avre peuvent croiser de temps à autre dans le village. «On ne voit pas passer beaucoup de résidents du Center Parcs. C’est un peu notre désespoir. La situation est très frustrante pour une localité comme la nôtre ayant un bon potentiel touristique: on voit défiler sur la Nationale12 reliant directement Paris à notre région, des milliers de véhicules qui ne font qu’entrer et sortir du Center Parcs.

Notre municipalité ou l’office de tourisme organisent des fêtes ou des manifestations culturelles de qualité auxquelles n’assistent pas les résidents du Center Parcs. Là-bas, tout est organisé pour que le résident reste sur place; ils n’affichent même pas nos posters et dépliants culturels et touristiques. On en parle régulièrement entre nous, entre responsables politiques ou membres de l’office de tourisme, mais que pouvons-nous y faire?»

Source:

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=151341

Une Réponse à “On voit défiler des milliers de véhicules qui ne font qu’entrer et sortir du Center Parcs … Que pouvons nous y faire ?”

  1. coco dit :

    Un petit peu d’honnêteté intellectuelle !! les clients de Center Parcs ne sont pas visibles, l’été à Verneuil dans les bars ou restaurants ou bien même sur le marché du samedi!! peut être que si certains élus municipaux étaient eux mêmes sur le terrain, les apercevraient ils !!
    les croyants pratiquants, il est vrai qu’une chapelle est restée en fonctions une année en 1989, et fermée depuis, nous sommes dans de la polémique de petit niveau!!
    les retombées commerciales et artisanales : demandez si les interventions d’entretien ( plombiers, garagistes, menuisiers, …)n’ont pas permis de bons retours en CA.
    Quant aux efforts de logement du personnel de la part des communes concernées, ils sont toujours en attente depuis plus de 20 ans! pendant ce temps, de nombreux propriétaires privés ont crée et restaurés studios et appartements!! au moins quelques retombées positives!

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly