Center parcs et justice et maintenant….

Posté par admin le 11 juin 2011

Center parcs et justice et maintenant….

Le projet de destruction du bois des Avenières à Roybon par la société Pierre et Vacances pour y édifier un Center Parcs a au fil du temps généré un rejet massif.

Ce rejet multiforme fédère de fait riverains,, ramasseurs de champignons et promeneurs traditionnels des Chambaran, amis de la nature, amoureux des forêts, association locales, opposants à la privatisation des territoires, opposants à la marchandisation de la nature, opposants à la mono activité imposée de l’industrie du tourisme, opposants à l’aliénation des territoires au dieu tourisme, opposants aux financements publics à des entreprises privées, opposants à la paupérisation des nouveaux esclaves de l’industrie des services, opposants à la destruction de l’identité des villages et à leur transformation en zoos ……

Le collectif « Quelques Opposants à Center » Parcs, le blog « Chambarans.unblog.fr » puis l’association locale « Pour les Chambaran sans center parcs » soutenus au fil du temps par toutes les associations de protection de la nature (hors Frapna qui s’entête malgré toutes les critiques à accompagner ce projet) ont pu depuis trois ans le mettre sur la place publique, le sortant ainsi de la clandestinité volontaire dans laquelle les élus souhaitaient le maintenir le plus longtemps possible.

Les nombreux recours en justice ont permis de retarder d’une façon très importante le projet. Ce temps, arraché à la société Pierre et Vacances et à ses complices et financeurs du conseil général, du conseil régional et des communes concernées a permis de populariser les réflexions et arguments des opposants.

La procédure juridique est une chose et a eu son intérêt, malgré tout elle ne remplacera jamais la mobilisation « citoyenne ». Le rejet du projet est massif, les opposants sont très nombreux, les partisans très minoritaires.

Qu’allons nous faire de ce rejet massif, une fois les tentatives juridiques terminées et leur échec probable ? Le projet est porté par la région et le département, qui veulent l’imposer et le financer sur nos impôts et le présentent comme un projet régional. Tous les opposants de la région ont donc vocation à se manifester, se faire entendre, s’organiser et faire pression afin de le faire échouer d’une façon définitive. Les opposants locaux doivent être soutenus et aidés par un collectif régional qui aurait comme objectif de représenter l’opposition isèroise et rhonalpine et se donnerait les moyens de la faire entendre. Un projet si massivement rejeté ne doit pas pouvoir se faire et le risque de sa mise en route autoritaire est aujourd’hui à son maximum. Une fois les tentatives juridiques terminées, dans 15 jours, il y aura de toute évidence une accélération des tenants du projet et la période estivale sera favorable à un démarrage brutal du chantier. La mobilisation est urgente.

Nous appelons donc à la création rapide d’un collectif rhonalpin contre la destruction du bois des Avenières et la destruction programmée collatérale de l’ensemble de la forêt de Chambaran et de son aliénation à la spéculation marchande touristique et immobilière.

Merci de laisser, en commentaire, à la suite de cet article vos propositions, ou bien de laisser un message sur la rubrique contact de ce blog afin que nous puissions rapidement programmer une première réunion de prise de contact et de définition de nos actions.

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly