Nouveau massacre à Avoriaz, signé Pierre et Vacances.

Posté par admin le 6 août 2011

Chantier pharaonique, 300 ouvriers, 20 grues de levage, des tonnes de béton, des immeubles de 15 étages, des piscines et des « rivières » artificielles parsemées de plantes exotiques enfermées sous bulle hermétique, des parkings, des restaurants . Et tout ça pour « profiter » de la montagne ?

Mais qu’en restera-t-il de la montagne, après cet outrage monstrueux, cette destruction massive pour l’édification d’un ghetto pour riches, urbanisé, aseptisé, sécurisé et sinistrement affranchi des lois de la nature et du climat.

Comme le notait le journal backchich:  » à Chamonix, Le vrai saccage démarre avec Gérard Brémond, le patron de Pierre et Vacances, quand il fait pousser Chamonix sud ».

Et c’est avec le même Mr Brémond qu’il continue et s’amplifie.

Mais ou va s’arrêter cette course folle avec son cortège de destruction massive des territoires, de bétonnisation outrancière ( ah pardon on va clouer du bois durable sur les façades!).La multiplication des lits touristiques détruit tout sur son passage, dans la précipitation pour ne pas se faire griller par un concurrent aussi avide et les édiles locaux pris eux aussi dans cette logique de mise en concurrence des communes se hâtent de privatiser les derniers espaces libres, voire de subventionner ces bienfaiteurs, comme à Roybon pour Center parcs. Quand la bulle s’effondrera sous le poids délirant de cette multitude inconsciente de pièges à vacanciers, qui nous rendra la nature détruite. .

 

« Après plus de 10 ans sans nouvelles réalisations, la station s’offre un vrai lifting doublé d’un virage marqué pour assurer un repositionnement qualitatif affirmé.

La phase opérationnelle dont le budget global est estimé à 200 M€ (hors remontées mécaniques) a débuté depuis un peu plus d’un an, mais c’est ce printemps que les chantiers sont passés à la vitesse supérieure, histoire de profiter de la belle saison pour mettre les bouchées doubles, une option indispensable pour qui construit à 1800 mètres d’altitude.

Du coup, les professionnels ont sagement résolu de ne pas commercialiser la saison estivale. Il faut dire que pour le badaud égaré là-haut, la vision de ces multiples chantiers apparaît comme une ville nouvelle qui sort de terre…

Construction de 471 nouveaux appartements

L’aménageur “Pierres et Vacances” s’est lancé dans la construction de 2200 nouveaux lits créés en compensation partielle des 1200 lits perdus du fait des restructurations entreprises pour agrandir la surface et la capacité des anciens appartements.

« Toute cette phase se déroule dans les temps : 1300 lits nouveaux seront livrés à Noël dont la totalité des Crozats, l’ensemble étant déjà commercialisé à la vente et à la location », explique Stéphane Lerendu, le directeur de l’office de tourisme.

Le programme s’organise autour de deux secteurs. Le premier, celui des Crozats comprend environ 16 600 m² et s’articule autour de quatre bâtiments parfaitement intégrés dans le paysage.

Le second secteur situé sur le quartier de la Falaise (environ 22 000 m²) constituera le nouveau quartier de l’Amara avec un ensemble de résidences disposées en gradins dans la pente, un vrai village à part entière, regroupé autour d’une placette avec des services communs et des commerces.

Dès cet hiver, le spa et la piscine seront opérationnels ainsi que les parkings et un des trois restaurants prévus pour desservir les premiers appartements livrés.

Un centre aqualudique : l’Aquariaz

Un centre aqualudique sera également construit. Il sera unique dans les Alpes. Pour cela, “Pierre et Vacances” s’est inspiré de son expertise en espace aqualudique (le groupe a racheté, il y a quelques années, la marque “Center Parc”), pour concevoir un espace comprenant rivière, bains à remous, arbre à eau, plateforme de jeux aquatiques dont un half pipe en eau, unique au monde… Le tout dans une ambiance de forêt tropicale, abrité sous un dôme de verre.

Le budget de cet investissement structurant est de l’ordre de 11 M€ pour une ouverture attendue en juillet 2012.

Actuellement, les fondations sont achevées ainsi que la partie des sanitaires. Il reste l’élévation à réaliser pour couvrir le bâtiment avant l’hiver ainsi que la poursuite les travaux à l’intérieur. « 

 

Source:

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/08/05/a-avoriaz-pres-de-1300-nouveaux-lits-seront-livres-a-la-fin-de-l-annee

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly