• Accueil
  • > Actualités
  • > - Des sommes colossales offertes à pierre et Vacances pour son Center Parcs de la Vienne

- Des sommes colossales offertes à pierre et Vacances pour son Center Parcs de la Vienne

Posté par admin le 3 décembre 2011


Nous avons dénoncé, en Isère, les subventions promises (et votées) à l’opérateur immobilier Pierre et Vacances afin qu’il puisse installer son Center parcs sur la commune de Roybon.
C’est en effet, toutes origines comprises, environ 37 millions d’euros offerts, pour commencer, par les diverses collectivités pour attirer ce créateur d’emplois de misère.

En Lorraine aussi, les subventions se sont chiffrées en dizaines de millions d’euros pour le pillage de 650 ha de forêts auparavant libres.
Et d’une manière générale, partout où cette entreprise jette son dévolu, les finances locales sont scandaleusement mises à contribution.
En cette période de crise, la société marchande contamine par ses métastases de concurrence effrénée la société publique.
Cette prostitution généralisée gangrène notre vie à un point tel que les mairies, les régions, les départements rivalisent de subventions éhontées pour terrasser la région voisine. C’est à ceux qui cracherons le plus au bassinet, et-ou offriront le patrimoine public de leurs communes le plus gigantesque que le prédateur Center Parcs offrira sa soi-disant manne salvatrice.
Mais, le processus s’accélère encore dans la même proportion que la peur généralisée crée par la crise et son cortège de chômage et de misère sur laquelle surfe le maître chanteur Pierre et Vacances.
Dans la Vienne les chiffres donnent le vertige .
D’entrée, le conseil général donne 30 millions d’euros, le conseil régional donnera 13 millions d’euros, hors autres subventions traditionnelles et réalisations diverses d’infrastructures (routes, assainissement et autres)..
5 millions d’euros seront consacrés au montage juridique et financier de l’opération.
Puis c’est une somme de 130 millions d’euros que le promoteur va récolter immédiatement des autorités locales qui vont se regrouper dans une SEM pour lui « offrir » ses infrastructures commerciales .
Les autorités vont emprunter cet argent qu’elles n’ont pas et auquel il faudra donc rajouter les taux d’intérêts. Qui va prêter cet argent ?
Va-t-on contracter encore ces tristement célèbres prêts « toxiques » que les contribuables d’aujourd’hui et des générations suivantes ne cessent et cesseront de payer au plus grand bénéfice des requins de la finances et de leurs amis politiques ?
Cette somme, destinée à payer les équipements collectifs de la structure sera, nous dit-on, remboursée par les loyers versés par Pierre et Vacances. Mais avec quelle garantie et en combien de temps ?
En clair Pierre et vacances va recevoir cet argent pour ses infrastructures payantes et lucratives, sans avoir à supporter le coût du crédit, qui le sera par les impôts des riverains et pouvoir en démarrer la juteuse exploitation sans avoir dépensé un centime.
L’état, lui aussi, va lâcher son obole: 15 millions d’euros offert sans contre partie grâce à l’entremetteur JP Raffarin. Il était bien utile de jouer les gros bras « responsables » en remettant en partie en cause la niche fiscale « Scellier » tant pillée par Pierre et Vacances, pour la remplacer par un don direct …. Mais le pdg de Pierre et Vacances avait récemment déclaré que le coup de rabot à cette loi Scellier ne l’inquiétait pas, nous savons maintenant pourquoi !

 

 

Actualités

Center Parcs : l’Etat apporte 15 millions d’euros
le 25/11/2011

DR PVCP

La marque d’un intérêt porté au plus haut niveau, selon Claude Bertaud.

« C’est la marque de l’intérêt porté au plus haut niveau de l’Etat pour ce remarquable projet qui va dynamiser le nord du département mais aussi toute la Vienne ».

C’est, en substance, la réaction de Claude Bertaud, Président du Conseil Général de la Vienne à l’officialisation de l’aide de 15 millions d’euros que va apporter l’Etat au Conseil Général pour l’accompagner dans la réalisation du 5e Center Parcs en France.

« Nous avions déposé une demande exceptionnelle dès l’annonce par le « Groupe Pierre et Vacances » de retenir la Vienne pour cette implantation », précise Claude Bertaud, « l’importance d’un tel projet pour l’emploi de notre territoire, son volet environnemental qui respecte scrupuleusement les ambitions du Gouvernement dans ce domaine, sont les éléments qui ont incontestablement pesé dans cette décision dont je me ravis. »

Rappelons que Center Parcs ouvrira ses portes au printemps 2015, qu’il générera entre 600 et 1 000 emplois pendant les différentes phases de travaux et environ 600 emplois directs dès l’ouverture, que le coût global de l’investissement est de l’ordre de 300 millions d’euros et que ce sont environ 4 000 personnes qui seront en permanence sur le site et participeront fortement à l’activité économique locale.

« Je tiens à remercier vivement Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier Ministre, Sénateur de la Vienne, qui a pesé également de tout son poids, tant pour convaincre les responsables de Center Parcs que pour obtenir ces 15 millions d’euros » conclut le Président du Conseil Général.

Source:

http://www.cg86.fr/TPL_CODE/TPL_ACTUALITE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/605/273-actualites.htm


  • Subvention de 15 millions à Center Parcs

    29/11/11 | Actu, Politique économique gouvernementale, Subventions | 1 commentairet
    L’ Etat va verser une subvention de 15 millions d’ euros à Center Parcs.Le Conseil général de la Vienne va recevoir une subvention d’ Etat de 15 millions d’euros sur 3 ans pour la création du Center Parcs de la Vienne.

    La création du Center Parcs de la Vienne permettrait la création de près de 1000 emplois directs et indirects.

    Jean-Pierre Raffarin avait fait la demande de cette subvention à Center Parcs auprès de l’Etat, en mettant l’accent sur l’apport touristique du projet ainsi que sur les créations d’emplois.

    source: lanouvellerepublique.fr

    Source:

    http://networkedblogs.com/qL3oV


Le partenariat public / privé

Le Conseil Général s’est largement impliqué pour que le choix du groupe « Pierre et Vacances SA » se fasse en faveur de la Vienne. Il poursuivra son engagement dans le projet, au sein d’une Société d’Economie Mixte (SEM) pour assurer l’acquisition des équipements du Center Parcs. Les loyers, garantis par le groupe « Pierre et Vacances SA », rembourseront l’investissement public (130 millions d’euros) porté par la SEM.

L’Etat apportera une subvention exceptionnelle de 15 milions d’euros sur 3 ans.

Source:

http://www.cg86.fr/706-center-parcs-dans-la-vienne.htm

  • Un budget constant et des actionsPas d’augmentation d’impôts, une baisse de l’endettement, des dépenses de fonctionnement en baisse, des investissements en légère hausse, le budget 2012 a été voté.

    C’est un beau budget qui est présenté au conseil régional. Sans augmenter les impôts et avec une baisse de l’endettement, nous arrivons à soutenir de nouveaux grands projets pour l’avenir et la relance de l’emploi et des activités. » C’est ainsi que Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes a ouvert la commission permanente du 12 décembre.
    Cette séance a permis l’adoption du budget 2012 de la Région. « Un budget où un euro dépense et un euro utile, a tenu à rappeler la présidente de Région. Il n’y a pas de hausse de fiscalité pour la septième année consécutive. L’endettement est diminué de quatre millions d’euros. Le redéploiement des crédits permet de soutenir de nouveaux projets. »

    Cinq axes, des actions
    Le premier secteur à bénéficier de fonds régionaux est le soutien à l’investissement des entreprises, et notamment des PME. La Banque régionale d’investissement sera renommée en Agence publique régionale pour l’investissement des PME. Les fonds sont là pour débloquer des capitaux, des situations et ainsi permettre aux entreprises de se développer, créer de l’activité, des emplois. La Région réitère son soutien à la structuration d’une filière bois.
    Le deuxième secteur recouvre le développement des éco-industries. Ségolène Royal s’est réjouie du déploiement de la Mia. C’est aussi en soutenant l’éco-habitat, que la Région souhaite voir les Travaux publics évoluer. Enfin, une attention particulière est portée aux énergies renouvelables avec notamment le solaire. La mise en oeuvre du projet E.S.TER, l’électricité solaire des territoires, devrait permettre le déploiement de panneaux photovoltaïques et la création d’emplois. L’éolien et l’hydraulique ne seront pas oubliés. « Et nous soutiendrons les entreprises qui participent à cette production. »
    Le tourisme est un des grands axes de développement. « Le Poitou-Charentes a été classé au 10e rang des régions au monde à visiter. Et cela pour la qualité et l’authenticité de nos paysages. Nous devons continuer à jouer sur nos atouts », s’est félicitée la présidente de Poitou-Charentes. La Région soutiendra la construction du Center Parcs, au nord de la vienne à hauteur de 13 millions d’euros, et notamment sur la formation du personnel. Elle devrait également rejoindre la société d’économie mixte qui gérera les équipements. Le projet d’extension du port de plaisance de La Rochelle a également été au débat. A ce propos le groupe Europe Ecologie Les Verts votera le budget, mais s’oppose à ce projet. Il en sera fait mention dans le rapport et une commission devrait se réunir pour examiner les détails du projet.

Source:
http://www.info-eco.fr/actualite/Un-budget-constant-et-des-actions-1081.html

  • Un nouvelle enveloppe budgétaire sera crée pour le projet de Center parcs et approvisionnée de 50 000 € afin de rémunérer les prestations intellectuelles nécessaires à la finalisation du montage juridique et financier du dossier.

Source:
http://unionpourlavienne.fr/index.php?page=accueil&id_com=833

  • Seconde grande ligne de la stratégie financière du groupe, le partenariat privé-public. Dans le projet de la Vienne, le Département va être amené à mettre la main à la poche à hauteur de 30 millions d’euros.

Source:

3 Réponses à “- Des sommes colossales offertes à pierre et Vacances pour son Center Parcs de la Vienne”

  1. Anonyme dit :

    Fin du Censi Bouvard

    La réduction d’ impôt Censi Bouvard (achat de résidences de tourisme classées – Center Parcs)
    prendra fin le 31 décembre 2011. Avant de s’ éteindre complètement, l’ avantage est ramené à 11 %.

    Source : http://immo-neuf.lavieimmo.com/immobilier-neuf/censi-bouvard-le-senat-enterine-la-fin-du-dispositif-fin-2012-13525.html?google_editors_picks=true

  2. sabazios dit :

    Monsieur Brémond le pdg de Pierre et Vacances n’a pas l’air affolé et il s’en explique dans cet extrait:

    « Qui a aujourd’hui des assurances sur la fiscalité ? » répond le créateur de Pierre et Vacances, en parlant du « coup de rabot » porté au crédit d’impôts. Et d’ici à 2015, beaucoup d’eau risque de passer sous les ponts de Loudun…

    « Sans incitation fiscale, nous avons un plan B » glisse, matois, Gérard Brémond, qui n’en dit pas plus.

    Source:
    http://www.sudouest.fr/2010/09/17/l-habile-vienne-decroche-un-center-parcs-187391-755.php

  3. Anonyme dit :

    Pas besoin de plan B pour le moment car prolongation du Censi-Bouvard !!! Mais maintenant avec une « faible » incitation ficale, de plus il y a plusieurs conditions à réunir…

    * * *

    Loi Censi-Bouvard : prolongation de la réduction d’impôt en 2013 et 2014 sous conditions
    Source : http://www.toutsurlesimpots.com/loi-censi-bouvard-prolongation-de-la-reduction-d-impot-en-2013-et-2014-sous-conditions.html

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly