- Le travail rend libre

Posté par admin le 17 décembre 2011

Le_travail_rend_libre

 

- Le travail rend libre dans Actualités P1000566-1024x768

 

Affiche collée dans les Chambarans et dans l’Isère par des opposants

 

Le travail rend libre (1)

Grâce au Conseil général, au Conseil régional, à Pierre & Vacances et au maire de Roybon, nous pourrons enfin, pour 360 euros par mois, travailler 9 heures par semaine dans un camp de vacances et participer ainsi à la privatisation des territoires, à l’abolition des forêts libres, à l’extinction des espèces et au redressement de Pierre et Vacances-Center-Parcs en bourse.

Ne laissons pas passer cette chance inouïe pour les Chambarans. Ne laissons pas d’autres régions, d’autres pays profiter de ces bienfaiteurs. La concurrence est cette fois-ci en notre faveur ; sachons en profiter ! La roue tourne et nous ne savons pas de quoi demain sera fait !

L’expansion économique est notre seule raison de vivre et elle se trouve à notre porte.

Soyons nombreux à vendre notre sueur de femmes et d’hommes enfin libérés par le travail. Ainsi, cela nous permettra d’acheter tout ce qui peut l’être : le territoire de la marchandise est expansible à l’infini !

Soyons nombreux, la tête haute et remplie de rêves, à nous jeter corps et âme dans cette belle aventure que nous proposent nos admirables gestionnaires.

Battons-nous pour travailler, quoi qu’il nous en coûte, à n’importe quoi et à n’importe quel salaire.

La vie oisive dans les forêts gratuites, les plaisirs improductifs, les cueillettes et promenades non marchandisées sont d’un autre temps et nous avilissent. Le travail à Center Parcs nous rendra libres et fiers de consommer le monde et de nous divertir.

Ne laissons pas, comme les dénonce André Vallini, quelques intégristes empêcher cette région d’entrer dans l’ère progressiste
de la soumission au monde capitaliste et industriel !

_

Association pour la sauvegarde du capitalisme le 26 novembre 2011

_

(1) « Le travail rend libre » (Arbeit marcht frei) est aussi l’inscription qui se trouvait à l’entrée du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz.

 

  Version imprimable:

fichier pdf

     

 

 

 

Une Réponse à “- Le travail rend libre”

  1. Anonyme dit :

    J’ai travaillé environ une année et demie pour Pierre et Vacances, au dernier né des Center Parcs à Hattigny, en Lorraine. Cette phrase « Arbeit marcht frei », je l’ai entendu et subit à plusieurs reprises. En effet, quand nous arrivions le matin sur notre lieux de travail, notre résponsable de service nous répétait ce slogant noséabond et se justifiait en nous disant: « c’est la meilleure des devises ». Le ton était donné, à la hauteur du travail qui nous attendait…Nous en avons tous beaucoup souffert. A croire que certains kapos* subsistent encore aujourd’hui.

    *Le mot kapo désigne les personnes qui étaient chargées d’encadrer les prisonniers dans les camps de concentration nazis.

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly