• Accueil
  • > Actualités
  • > - Le projet de Center Parcs de Saône et Loire à peine annoncé, la guerre des territoires commence !

- Le projet de Center Parcs de Saône et Loire à peine annoncé, la guerre des territoires commence !

Posté par admin le 31 janvier 2012

3 grandes nouvelles ont été relayées par les médias aujourd’hui.

- Ca y est on va vendre des rafales aux indiensOn était en concurrence avec les entreprises américaines depuis des années, et là ça y est ! On gagne ! les journalistes nous l’annoncent dans une belle unanimité: c’est bon pour l’économie et pour l’emploi ! Les lois de la concurrence ont enfin joué pour l’emploi local . Au fait ça sert à quoi des rafales ? Les pakistanais bombardés par ces avions de combat ultra-sophistiqués ne nous le diront pas du fond de leurs tombeaux . Mais peu importe, on va travailler et faire de l’argent !

-les sociétés d’autoroutes nous ont aussi expliqué qu’un milliard investi dans des autoroutes c’est 2000 emplois non délocalisables créés ! Et hop on va là aussi pouvoir travailler .On va en faire des centaines de kilomètres ! Au fait à quoi servent ces milliers d’hectares détruits et offerts aux gestionnaires privés de ces gigantesques serpents de bitume. A transporter de la marchandise à vendre et des gens qui vont aller les acheter ou les fabriquer ? Enfin, bon peu importe, on va travailler et c’est la seule chose qui compte.

- Et enfin autre merveilleuse nouvelle, Center Parcs va créer une de ses verrues pseudo-écolo en Saône et Loire . Là encore quelle est l’analyse ?  On va créer des emplois et de plus non délocalisables . Cette structure est elle aujourd’hui nécessaire ? Détruire encore des dizaines d’hectares de forêts dans une pure opération de spéculation immobilière, pour remplacer un bois libre par une structure payante et aseptisée est-il une bonne chose ? Peu importe, on va créer de l’emploi et de la richesse . Pour le reste, demain il fera jour, on n’est pas là pour penser !

Le dénominateur commun des ces annonces euphoriques c’est LA CRÉATION D’EMPLOI CHEZ NOUS, après avoir ECRASE LA CONCURRENCE, et surtout sans réfléchir à ce qui crée ces emplois et à leur nature. Les engins de morts, les kilomètres de bitume et les forêts asservies au monde marchand, c’est pas grave ….

Pour ce projet de Center Parcs, la guerre que se font les territoires dans cette mise en concurrence que Pierre et Vacances aime tant utiliser pour tenter de tirer le plus possible des communes, régions ou département, en argent sonnant, en hectares trébuchants ou en infrastructures offertes vient de commencer.

L’Autunois n’a mis que 48 heures à lancer l’offensive contre le Charolais-Brionnais.

Pierre et Vacances n’a plus qu’à compter les points, comme d’habitude. Pour le Center Parcs de Moselle, il y avait mise en concurrence avec le territoire de Belfort, pour celui de Roybon en Isère, c’était avec la Drôme, pour celui de la Vienne, c’était avec la Loire. La machine à faire se battre les territoires du promoteur est redoutablement rodée et efficace.

Crises et chômage ont-ils détruit à ce point la lucidité et la morale de nos élus pour qu’ils se jettent tous dans cette surenchère délirante et destructrice dès que le roi du tourisme pointe son nez ?

Aujourd’hui partout dans le monde, les derniers territoires libres sont offerts aux entreprises de tourisme industriel de masse pour simplement une petite poignée d’emplois de misère. 

Nous qui avons encore pu goûter aux joies des promenades en forêt, lèguerons à nos enfants par les fautes de nos élus naïfs ou complices, et par les silences résignés des populations, des territoires ou ils navigueront de barrières en barbelés .

Pour vivre au milieu de l’ersatz de nature qu’il restera, ils devront payer et dire merci.

 

 

Le Maire d’Autun a écrit à Arnaud Montebourg.

Bien que le Charollais-Brionnais est fortement pressenti pour accueillir un Center Parc, l’Autunois tente de tirer ses marrons du feu et croit en ses chances. En effet, selon Rémy Rebeyrotte, président de la Communauté de Communes de l’Autunois, le territoire dispose de toutes les caractéristiques recherchées par le groupe Pierre et Vacances, en terrain disponible et en espace forestiers.

Selon le cahier des charges, l’implantation en Saône-et-Loire d’un Center Parc devra être respectueuse de l’environnement naturel et est idéalement située sur un terrain forestier, à une demi-heure d’une sortie d’autoroute ou voie express, avec une faible déclivité, une très grande surface de forêts mixtes, (conifères et feuillus) et qui ne porte pas atteinte à une zone protégée. Une définition qui pourrait correspondre à l’Autunois.

En tout état de cause, le maire d’Autun a immédiatement écrit au Président du Conseil Général de Saône-et-Loire pour lui proposer d’élargir la prospection à l’Autunois. Et Rémy Rebeyrotte d’expliquer : « Il y a quelques années, Autun avait eu des contacts avec le groupe Pierre et Vacances pour une résidence de loisirs, mais le projet n’avait pu aboutir car Pierre et Vacances cherchait à s’installer en secteur purement rural et pas à proximité d’une ville ».

Il y a quelques mois, l’Office de Tourisme adoptait un plan stratégique de développement touristique, avec notamment pour objectif de faire d’Autun un territoire de séjour et non plus un territoire de passage. L’arrivée d’un Center Parc répondrait pleinement à l’un des objectifs de ce plan.

Source:

 http://www.creusot-infos.com/article.php?sid=34215&thold=0


 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly