• Accueil
  • > Actualités
  • > - Center Parcs Roybon, positions argumentées et sans appel des fédérations de pêche de l’Isère et de la Drôme

- Center Parcs Roybon, positions argumentées et sans appel des fédérations de pêche de l’Isère et de la Drôme

Posté par admin le 4 février 2012

PROJET CENTER PARCS - Positions des Fédérations  de laDrôme et de l’Isère après étude technique du groupe de travail

La construction d’un Center Parcs dans le massif des Chambarans aurait des impacts très importants sur l’eau et les milieux aquatiques tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

Le choix du site pour l’implantation du Center Parcs a été défini sans prendre en considération les problématiques liés à l’eau et aux milieux aquatiques comme le souligne le Préfet de Région dans l’avis rendu par la DREAL sur le dossier du permis de construire :

« Le projet et le choix d’implantation du site est présenté en seconde partie du rapport de manière claire. On comprend que le concept même de « Center Parc » impliquait un choix particulier du site en secteur forestier de grande superficie, facile à acquérir et situé non loin de dessertes routières de qualité ainsi qu’en zone de revitalisation rurale (des avantages fiscaux sont attendus pour les investisseurs). Le site retenu est celui où le moins de contraintes administratives, foncières comme environnementales (zonage Natura 2000 ou ZNIEFF de type 1) ont été recensées à priori. La réflexion semble toutefois avoir occulté les enjeux « milieux aquatiques » et « zones humides » (affirmés par le SDAGE alors en voie de finalisation et en cours de cartographie par AVENIR entre 1996 et 1999). On peut regretter qu’une réflexion plus poussée n’ait pas eu lieu en préalable au choix du site. »

Ce projet est en totale contradiction et va à l’encontre des objectifs d’amélioration, de préservation, de restauration de l’eau et des milieux aquatiques.

Vu les missions de protection des milieux aquatiques et du patrimoine piscicole assurées par les fédérations de pêche et leurs associations,

Considérant les déséquilibres quantitatifs existants sur les bassins versants de la Galaure et de Bièvre-Valloire,

Considérant les déficits chroniques en eau et les situations de crise,

Considérant les volumes qui pourraient être prélevés pour alimenter le Center Parcs,

Considérant la nécessité de réduire les prélèvements en eau pour le maintien d’un débit minimum biologique dans les cours d’eau,

Considérant l’exportation des eaux vers le bassin versant de l’Isère,

Considérant les pollutions potentielles liées au transfert des eaux usées, à la gestion des eaux pluviales et de vidange,

 Considérant les impacts de l’imperméabilisation des sols sur l’hydrologie des cours d’eau et la recharge des nappes,

 Considérant les modifications thermiques et physico-chimiques des eaux qui seraient induites par l’aménagement du Center Parcs,

 Considérant les menaces de destruction et de dégradation physique des milieux aquatiques (cours d’eau et zones humides),

 Considérant les menaces de destruction d’espèces aquatiques protégées,

 Considérant l’absence de mesures compensatoires à la destruction de zones humides,

 Considérant que le massif des Chambaran constitue le « château d’eau » de la nappe de la molasse (et des cours d’eau liés) à protéger prioritairement,

 Considérant les objectifs et les dispositions du SDAGE 2010-2015,

 Considérant les objectifs et mesures des démarches de gestion globale et concertée sur l’eau et les milieux aquatiques (Contrat de rivière et SAGE),

 Considérant l’absence de réponse aux diverses questions posées par les représentants de la pêche lors d’une réunion organisée le 14 février 2011 à Beaurepaire par le Conseil Général de l’Isère,

Conclusion de la Fédération de la Drôme

La Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de la Drôme(FDPPMA 26) et ses associations (AAPPMA) sont par conséquent défavorables à l’implantation d’un Center Parcs dans le Massif des Chambaran.

Conclusion de la Fédération de l’Isère

La Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de l’Isère n’a pas à se prononcer sur le bien fondé de ce projet mais compte tenu de ses compétences et de ses devoirs inscrits dans la loi sur l’eau de 2006, la Fédération restera très vigilante sur les implications environnementales touchant notamment les milieux aquatiques.

La Fédération, en relation avec les AAPPMA concernées par le projet (Beaurepaire, St-Barthélémy-de-Beaurepaire, Marcilloles, Virivillen La Côte-St-André, S-Antoine-l’Abbaye), se réserve la possibilité d’engager toutes actions y compris juridiques, nécessitant au maintient du bon état écologique tel qu’il est décrit dans le 9ème programme du SDAGE. Il en va de même pour toutes autres actions susceptibles d’entrainer des dégradations du milieu aquatique.

Téléchargez ci-dessous la synthèse technique issue du groupe de travail rassemblant les techniciens des Fédérations de la Drôme, de l’Isère et des AAPPMA concernées.

http://peche26.pagesperso-orange.fr/impactscp.pdf

Téléchargez l’avis de la DREAL sur étude d’impact du permis de construire

http://peche26.pagesperso-orange.fr/Annexe1.pdf

 

Source:

 http://www.federationpeche.fr/26/departement.php?page=233

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly