- La France condamnée au tourisme ?

Posté par admin le 4 février 2012

La France condamnée au tourisme ?

 04 Décembre 2011 Par Michel Rostaing-Puissant
Quid des discours de couloir, sur un nouveau partage de Yalta qui donnerait la Production à l’est de l’Europe et l’Industrie du tourisme à la France et quelqu’autre pays ensoleillé juste bons à accueillir nos richissimes amis orientaux ?

Fort de ses investissements durant les siècles passés, payés du sang des peuples et effectivement aujourd’hui fort mal rémunérés, on voit poindre l’idée que tous nos chateaux, nos paysages, nos vertes contrées peuvent se vendre… Et mieux que nos produits manufacturés désormais trop « chargés » des protections sociales mises en place justement de l’expérience de tout ce sang versé.
La boucle se referme et nos financiers pensent toujours R.O.I ( Return On Invest) et voilà une nouvelle façon de rentabiliser notre patrimoine. S’il ne peut plus produire, alors vendons le quand même, troquons nos casques d’ouvriers contre nos bérets légendaires sans oublier la baguette de pain bientôt disponible moins chère en plastique made in PRC qu’en bonne farine et levure de nos boulangers.

A l’instar de notre tourisme traditionnel qui dévoue telle ou telle cité au temple de la « visite culturelle », le changement d’échelle met désormais la « France » à la taille de « Carcassonne », étape incontournable pour les futurs ingénieurs qui ont pour mission et pour responsabilité de dominer le monde.

L’idée pourrait paraître parano mais dans les faits infimes et cumulés, de toutes les décisions qui se construisent et se prennent de Droite comme de Gauche, on peut constater que les fondements industriels des discours se dissolvent peu à peu dans les intérêts du business touristique, intérêts de grands groupes pour les uns et (peut-être) intérêts régionaux pour les autres. De la Lorraine à La Rochelle, il n’y a qu’un pas que nos derniers stratèges politiques en campagne ont franchi.
Agrandissement des aéroports, ouvertures du réseau ferré français aux grandes lignes européennes au détriment des transports locaux qui ont pourtant toujours autant de retard pour s’adapter aux besoins des travailleurs.
Il se développe en France un nouveau « mitage » territorial, pas celui que certains élus combattent en densifiant même au delà du raisonnable la concentration des villes, mais celui des nouveaux centres d’appel touristique, développés au niveau des régions, vendant et vantant alors le bleu de la mer, le vert des forêts, l’âme des vieilles pierres et autre décor bucolique. Même nos anciens sites industriels sont « vendables »sur ce point, transformant les usines en musées sans oublier d’en commander les modèles réduits en plastique, du même plastique que la baguette de pain, pour apporter quelques revenus à la banque alimentaire voisine.

Tous confondus, nos élus et nos candidats prétendent s’affronter sur les grands idéaux sociaux et économiques de la grande Europe, mais dans l’ombre beaucoup semblent s’accorder sur le devenir intime des français. Mais qu’en pensent les français ou qu’en penseraient-ils s’ils prenaient conscience du cirque dans lequel on veut les faire tourner ?

 

Source:

http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-rostaing-puissant/041211/la-france-condamnee-au-tourisme

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly