- Le tourisme pour relancer l’emploi dans la Vienne

Posté par admin le 1 mars 2012

Le tourisme pour relancer l’emploi dans la Vienne

par Claude Canellas POITIERS, Vienne (Reuters) – Le département de la Vienne, lourdement touché par la désindustrialisation ces dernières années,…

- Le tourisme pour relancer l'emploi dans la Vienne dans Archivage brut dot
REUTERS | RMC.fr | 01/03/2012
dot conseil général de la Vienne dans Autres structures de Pierre et Vacances
Par Claude Canellas
POITIERS, Vienne (Reuters) – Le département de la Vienne, lourdement touché par la désindustrialisation ces dernières années, mise sur le tourisme pour sortir du marasme avec l’ouverture d’un parc de loisirs qui doit ouvrir en 2015 avec la création de 600 emplois directs.
Vingt-cinq ans après l’ouverture du Futuroscope de Poitiers, l’investissement de 300 millions d’euros piloté par le groupe Pierre et Vacances dans un « Center Parcs » est attendu avec impatience dans cette région.
Le Poitou a été notamment marqué par les fermetures du sous-traitant automobile New Fabris en 2009 (366 salariés) et des deux usines Aubade (240 emplois supprimés) en 2007 et 2009. Et il ne reste plus que 60 salariés sur 480 chez Michelin-Poitiers.
Le département de la Vienne – 430.000 habitants seulement – s’est donc immédiatement mis sur les rangs quand il a appris que le sixième Center Parcs de France cherchait un point d’ancrage dans le centre-ouest du pays. Avec succès.
« Il va avoir un impact considérable sur le plan économique et social », indique à Reuters Claude Bertaud, le président UMP du Conseil général de la Vienne.
Quatre cent entreprises susceptibles d’intervenir ont été recensées et les appels d’offres concernant les équipements collectifs devraient être lancés dans les semaines à venir.
A partir du premier semestre 2013, de 200 à 1.000 personnes selon les périodes travailleront sur les chantiers durant deux ans, indépendamment des 600 emplois permanents créés dès l’ouverture en 2015 pour gérer l’équivalent d’une ville pouvant accueillir chaque jour 4.500 personnes.
MODÈLE ENVIRONNEMENTAL?
Le Center Parcs de la Vienne sera semblable aux autres réalisations du groupe, avec 800 cottages en bois, un centre village de 26.000 m2 couverts en bordure d’un lac, des équipements sportifs, des restaurants, des commerces, un spa, une ferme pour les enfants et des salles de séminaires.
Le dossier a été monté en un temps record, grâce à la volonté des élus de ne pas passer à côté d’une chance de revivifier le nord du département, le parc étant situé dans une forêt sur un terrain de 264 hectares près de Loudun.
« La Vienne a réagi le plus vite. Nous avons trouvé un consensus autour du projet », dit Jean-Michel Klotz, directeur du développement du groupe Pierre et Vacances-Center Parcs.
Cette volonté a été concrétisée lors d’une récente réunion d’étape à Poitiers au cours de laquelle les « ennemis intimes », l’ancien Premier ministre et sénateur UMP Jean-Pierre Raffarin et la présidente socialiste de la Région Poitou-Charentes Ségolène Royal, qui participe au financement à hauteur de 13 millions d’euros, ont affiché leur convergence de vues.
Le groupe Pierre et Vacances apporte 170 millions d’euros, les 130 millions d’euros restants étant financés dans le cadre d’un partenariat public-privé.
« Je crois qu’il y aura derrière une belle stratégie à développer pour les éco-villages, toutes ces petites villes de 5.000 habitants qui vont voir dans Center Parcs un modèle environnemental », s’est félicité Jean-Pierre Raffarin.
Edité par Yves Clarisse
Source:

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly