- Tourisme Lorraine, l’urgence de créer une marque régionale

Posté par admin le 21 mars 2012

TOURISME | AU CESEL

L’urgence de créer une marque régionale

publié le 24/03/2012 à 05:00

Le conseil économique et social suggère d’unifier les budgets et les centres de décision de la politique touristique en Lorraine.

Le Center Parcs des Trois-Vallées est l’une des deux locomotives touristiques de la région.  Photo archives RL/Laurent MAMILe Center Parcs des Trois-Vallées est l’une des deux locomotives touristiques de la région. Photo archives RL/Laurent MAMI

Les cinq années à venir sont cruciales pour la Lorraine. » Ce n’est pas à propos d’industrie ni de recherche que Philippe Buron-Pilâtre s’est ainsi exprimé en séance plénière du conseil économique, social et environnemental de Lorraine (Cesel), mais de tourisme.

Après avoir déjà produit deux rapports sur le sujet, le groupe de travail ad hoc du Cesel vient de présenter une nouvelle communication, implicitement destinée à soutenir la dynamique réveillée en Lorraine par les deux « locomotives » que sont le Centre Pompidou-Metz et le Center Parcs des Trois-Vallées.

A terme, mais sans trop attendre, estiment les conseillers socioprofessionnels, il va bien falloir prendre deux décisions essentielles : créer enfin une « marque lorraine » identifiant toute la région, comme a su le faire par exemple le Nord – Pas-de-Calais ; et mettre en place un budget commun de commercialisation et de promotion du tourisme régional.

Mission de gouvernance

« Au-delà des retombées économiques et sociales, le tourisme est le fer de lance d’une politique d’image, note Philippe Buron-Pilâtre. Et l’image, c’est aussi une dimension politique : normal, dans ces conditions, que l’Etat et les collectivités veuillent s’en emparer et en tirer le profit maximum. »

Normal, sans doute, mais cause de « brouillages » qui contribuent lourdement à pérenniser l’image terne, voire l’absence d’image de la Lorraine, en France et dans le monde.

Compte tenu d’une part des faiblesses naturelles de la région, et d’autre part de l’accélération de la concurrence, le tourisme lorrain semble être arrivé à la croisée des chemins : ou il valorise le capital acquis ces dernières années, des Vosges à Amnéville-les-Thermes ; ou il stabilise son évolution et entre dans une phase de stagnation.

Une question de choix politique et économique bien symbolisée par la dernière proposition du Cesel : confier au conseil régional une mission de gouvernance en partenariat avec le secteur privé pour l’ensemble des activités touristiques lorraines.

Le Conseil a enregistré l’idée au chapitre des « défis ». Sans doute le terme le mieux approprié.

B. M. Source:

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly