- Ils créent une association pour défendre Center Parcs

Posté par admin le 23 mars 2012

 

Le « syndrome roybonnais » a-t-il frappé ?

Il semble en tout cas devenu difficile de créer des Center Parcs dans les territoires, au point que les élus et Pierre et Vacances soient obligés de susciter la création d’associations « favorables ».
Contrairement à ce que veulent faire croire ces derniers, l’acceptation des habitants des lieux concernés ne serait donc pas aussi franche et massive qu’on voudrait nous le faire croire ?
Il est tout de même extrêmement étonnant que Pierre et Vacances-Center Parcs en soit réduit à ce type de stratagème pour se faire accepter et pour faire taire les opposants en tentant de retourner une partie de la population contre eux.

 

Ils créent une association pour défendre Center Parcs

31/03/2012 05:35 Vienne - Loudun, Les Trois-Moutiers – Économie

Ils se définissent comme “ le pendant aux opposants à Center Parcs ” et veulent tordre le cou “ aux rumeurs infondées qui circulent ”.

Une majorité de Trimoutériens serait favorable au projet Center Parcs.Une majorité de Trimoutériens serait favorable au projet Center Parcs.
- Ils créent une association pour défendre Center Parcs dans Autres structures de Pierre et Vacances empty

André Delagouttière, le président de l’association « L’Avenir du canton j’y crois » compte 211 adhérents. « Nous souhaitons faire le pendant aux opposants du projet Center Parcs. Dans le canton des Trois-Moutiers, il y a une majorité de personnes qui souhaitent que le projet aboutisse. Nous disons à Center Parcs soyez les bienvenus », a lancé le président, devant une soixantaine d’adhérents, en ouverture de la première assemblée générale.

 Le permis de construire sera déposé cet automne

Bernard Sonneville, le secrétaire de l’association, dresse le bilan de l’action menée au cours de l’année 2011 : « Le but de l’association est de faire le lien entre le staff » Pierre et Vacances « et la population du canton. Beaucoup de rumeurs infondées circulent, notre rôle est de rétablir la vérité. » 
Pour cela, ils assistent régulièrement à des réunions avec les promoteurs du projet, ils donnent leur avis. « Actuellement, nous sommes dans une phase préparatoire, administrative précise le secrétaire, la demande de permis de construire a été déposée, il sera délivré à l’automne. La voie d’accès est à l’étude et une nouvelle station d’épuration qui devra répondre aux besoins de la commune et du Center Parcs. »

«  Nous faisons des envieux  »

La compensation due au déboisement fait l’objet d’une étude approfondie, en respectant les normes environnementales. Les arbres qui seront plantés sont des espèces locales, les pépiniéristes ont déjà été sollicités pour cela. « Il y a le Center Parcs, mais aussi tout ce qui est induit, les industries comme la méthanisation, les réseaux d’alimentation d’eau de gaz, d’électricité, de téléphonie, les emplois pendant la construction, le tourisme auquel nous allons ouvrir notre territoire, nous devons nous y préparer. Nous avons des réunions fréquentes à la préfecture, et je peux vous dire que nous faisons des envieux », observe Marie-Jeanne Bellamy, le maire.
Dominique Réant, conseiller général, estime qu’il « faut changer notre façon de dire, il faut dire ça va se faire et non pas si ça se fait. Pour l’instant, la plupart ne mesurent pas l’ampleur du projet, ce sera sans doute le plus grand complexe aquatique de France. Votre travail est important pour faire remonter les informations, et nous avons besoin de ce travail. »

en savoir plus

Tout sur les travaux

Un projet de station d’épuration est à l’étude, l’ancienne étant obsolète. Cet équipement sera commun avec Center Parcs et devra répondre à une utilisation de plus de 5.000 personnes, contre 600 actuellement. 
Le parc, grand consommateur d’eau, paiera la plus grosse part de l’assainissement. Une usine de méthanisation est à l’étude, valorisant les déchets organiques, notamment agricoles. Une partie du gaz produit sera réinjectée dans le réseau de distribution. 
L’achat des terrains pour la voie d’accès devrait aboutir rapidement, pour un début des travaux en novembre (pendant la migration des busards cendrés). Elle mesurera 23 m de large, son raccordement à la D 347 se fera avec un tourne à gauche, et un rond-point sur la D 49 vers Morton. 
Le chantier du parc débutera au printemps 2013, avec la construction de 800 cottages et des infrastructures communes, l’ouverture du parc est prévue au printemps 2015.

Source:

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Dossiers/Actualite/Center-Parcs-dans-la-Vienne/Le-projet-en-cours/Ils-creent-une-association-pour-defendre-Center-Parcs

 

 

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly