• Accueil
  • > Actualités
  • > - Center parcs de l’Aisne, La déléguée syndicale réclame son mandat

- Center parcs de l’Aisne, La déléguée syndicale réclame son mandat

Posté par admin le 5 avril 2012

A Grand renfort de publicité, Center Parcs a annoncé avoir repris, dans l’Aisne, le personnel de nettoyage de son ancien prestataire, La société GSF.

Le but était surtout, à notre avis de tenter de faire disparaître les très nombreux commentaires de clients déçus et en colère, notamment à cause de l’état désastreux de la propreté de ce « Village »

Nous apprenions alors:

S’étendant sur les communes de Chamouille et de Neuville-sur-Ailette, le Domaine du lac d’Ailette (ou Center Parcs de l’Aisne) a décidé d’intégrer les équipes de nettoyage de ses 800 cottages et de ses équipement de loisirs, nettoyage auparavant soustraité. Il s’agit de l’intégration de 176 salariés auxquels s’ajoutent 60 nouvelles embauches renforçant ce service très particulier.

(source: http://www.picardiegazette.fr/PresentationLayer/show.php?id=983&ed=2  ).

 

«Nous voulons être plus exigeants sur la qualité de l’exécution et l’encadrement, explique Alain Freson, le nouveau directeur du Center Parcs de l’Aisne. Nous voulons démultiplier certaines tâches. C’est indispensable pour continuer à satisfaire pleinement notre clientèle.» Le Center Parcs de l’Aisne embauche même 60personnes de plus pour renforcer le nettoyage des cottages. «Nous avons travaillé directement avec Pôle Emploi de Laon, poursuit le directeur. Nous avons réuni une vingtaine de maires du Laonnois pour leur faire part de ces embauches. Le recrutement, qui a commencé en décembre, est presque achevé. Nous avons mis en place une formation.» Elle consiste à inculquer «l’esprit Center Parcs» à ces nouveaux salariés qui résident dans le Laonnois qui vont apprendre pendant quelques semaines dans plusieurs cottages-écoles à se servir des bons outils, à mettre en pratique les bonnes méthodes et à respecter un timing.

Au total, le cleaning du Center Parcs de l’Aisne doit mobiliser 240 personnes, embauchées en CDI et rémunérées au SMIC sur la base de 39heures hebdomadaires de travail.

( Source: http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Saint-Quentin-Chauny/Le-Center-Parcs-recrute

 

Le « cleaning », mot poli pour désigner le nettoyage des cottages est censé occuper 240 personnes 39 heures par semaine. très étonnant !! Tout le monde sait qu’à Center Parcs les femmes ou hommes de ménage ne travaillent que  … 9h par semaine, les lundis et vendredis, jours de chassé croisé des clients. Sans doute une coquille involontaire.

C’est peut être ce temps de travail si court ( qui ne nourrit personne) qui fait que Centre Parcs pour trouver ces 60 personnes a besoin de réunir 20 maires de communes, pas moins! La réputation de ces emplois sous payés et épuisants a donc bien fait le tour de la région et il faut mobiliser partout pour essayer désespérément de trouver des victimes

Si l’on en croit l’article suivant les 60 personnes embauchées  » en plus » auraient d’ailleurs entre temps disparues .. et au passage la société Center Parcs se débarrasse d’une déléguée syndicale .

 

 

Center parcs / La déléguée syndicale réclame son mandat

CHAMOUILLE (Aisne). En devenant salariée de Center parcs après le rachat de l’entreprise de nettoyage qui l’employait, Stéphanie Turgy pensait avoir gardé son mandat de déléguée syndicale.

 

«LES salariés continuent à venir me voir. Or je ne peux plus les représenter, ni nous défendre pour la prochaine convention collective. » L’auteur de ces propos, Stéphanie Turgy, se croyait encore déléguée syndicale CFDT à Center parcs. Et pour cause.
En décembre dernier, le 13, une réunion à l’inspection du travail entérinait l’absorption des ex-salariés de GSF propreté, par Center parc. Ce jour-là, outre deux inspecteurs du travail, assistaient à cette réunion, les délégués syndicaux, ancienne version (un CGT, un FO et Stéphanie Turgy, de la CFDT) ainsi que la responsable ressources humaines du Center parc de l’Ailette et l’avocate de l’ancienne société de nettoyage. Cette dernière actait que Stéphanie Turgy conservait son mandat syndical et devenait donc « DS » pour l’ensemble des 260 salariés axonais de Center parcs. Soit les 80 d’origine du 3e parc français (en date de création) plus les 180 salariés « propretés ».
Mais en février, lorsque M. Turgy a déposé ses demandes d’heure de délégation, elle s’est vue opposer une fin de non-recevoir. Sans comprendre jusqu’à la phrase lapidaire : « Vous n’êtes plus déléguée syndicale ! » Une réponse sans détour. Résultat, toutes les parties prenantes se sont retrouvées lundi matin au tribunal d’instance. Pour tenter de rétablir, selon Jean-François Bourdon, délégué interprofessionnel CFDT, « la justice syndicale ». Avec une surprise puisque l’avocat de Pierre et vacances, groupe auquel Center parcs appartient, a déjugé l’ancienne responsable des ressources humaines du Center parcs de l’Ailette ! Celle qui, le 13 décembre dernier, avait donc acté le transfert de Stéphanie avec son mandat de déléguée syndicale. Le tribunal rendra son jugement demain vendredi.

Nouvelle embauche, nouveau salaire

Le problème est que l’année 2012 est extrêmement importante au niveau des négociations au Center parcs de l’Ailette. « Nous allons revoir la convention collective, car nous étions jusqu’à présent sous le régime du nettoyage alors que Center parcs est sous celui de l’immobilier, explique Stéphanie Turgy, et cela implique que nous risquons de perdre des acquis de notre précédente convention. » Depuis le passage sous contrat Center parcs, les chefs d’équipe embauchés pour la partie nettoyage le sont à des salaires inférieurs aux anciens de GSF propreté.
D’où certaines tensions. « Pour cette nouvelle convention, le seul délégué syndical qui va négocier si la situation reste telle qu’elle, est celui qui était déjà en place à Center parcs. Or, il ne connaît pas du tout notre situation, et c’est dommage car nous sommes en majorité dans la société maintenant. Il y a des primes ou autre gratification qui peuvent être étendues à l’ensemble des salariés… »
On peut penser que cela peut être une des raisons de cette drôle de situation.

Stéphane MASSÉ
smasse@journal-lunion.fr

Source:

http://www.lunion.presse.fr/article/faits-divers/center-parcs-contrat-transfere-pas-la-delegation-syndicale-la-deleguee-syndical

 

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly