• Accueil
  • > Actualités
  • > - Si vous voulez Center Parcs: votez socialiste, Si vous voulez Center Parcs: votez UMP, si vous voulez Center Parcs: votez front de gauche, si vous voulez Center Parcs votez EELV …

- Si vous voulez Center Parcs: votez socialiste, Si vous voulez Center Parcs: votez UMP, si vous voulez Center Parcs: votez front de gauche, si vous voulez Center Parcs votez EELV …

Posté par admin le 2 juin 2012

 

 

Dans la France de la peur du chômage, les partis rivalisent de déclarations d’amour sur les projets de Center Parcs. Ils se livrent même, comme les socialistes du Loudunais à un chantage: si vous voulez Center parcs c’est pour moi qu’il faut voter, car nous sommes au pouvoir et vous avez besoin de l’état et des communes pour faire naître ce projet.

Pourquoi irions nous voter ?

Quels que soient les élus, ils participent à la folie d’un système à l’agonie qui est obligé de saccager les territoires, de les marchandiser et d’y inventer des emplois  précaires sous-qualifiés et sous payés pour survivre et repousser son effondrement inéluctable.

 

Florilège:

 

 

 

Socialistes Loudunais

 

MERCREDI 30 MAI 2012

la reussite du center parc passe par l’election de Véronique Massoneau

Un certain nombre d’électeurs nous interrogent sur le devenir du projet de Center Parcs, compte-tenu de l’arrivée de la gauche au pouvoir, si elle est confirmée par les élections législatives, ce que la plupart des observateurs considèrent comme le plus probable. Nous rappelons que, si le projet de Center Parcs des Trois Moutiers a été initié par le Département de la Vienne, cela n’a été possible que grâce au vote des élus de gauche du Conseil Général, la majorité de droite étant divisée sur ce sujet. Nous rappelons également que, sans les concours financiers de l’Etat et de la Région, le projet ne pourra pas voir le jour. Il est donc utile de réaffirmer que le projet de Center Parcs est appuyé par la gauche, avec des exigences en matière d’emploi, de dialogue social et de qualité environnementale. L’Etat a promis une aide du Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT) de 15 M€. La Région s’est engagée sur un montant de 13 M€. Au-delà des aides financières, le concours des services de l’Etat est indispensable pour mener à bien l’aménagement du site. Les Ministres en charge de ces questions sont Nicole Bricq (Ecologie et Développement durable), Sylvia Pinel (Tourisme) et Cécile Duflot (Egalité des Territoires). Une socialiste, une radicale de gauche et une écologiste. Le pays Loudunais aura besoin de leur soutien actif. C’est pourquoi il est primordial que le territoire Loudunais et l’ensemble du Nord-Vienne choisissent pour députée celle qui représente la majorité présidentielle et gouvernementale, Véronique Massonneau, et son suppléant Pierre Lantier. Jean-François Macaire Premier secrétaire fédéral.
Source:
top
Répondre en citant - Si vous voulez Center Parcs: votez socialiste, Si vous voulez Center Parcs: votez UMP, si vous voulez Center Parcs: votez front de gauche, si vous voulez Center Parcs votez EELV ... dans Actualités gulganflechetop-1d23231

Le tourisme pour relancer l’emploi dans la Vienne 

(Reuters)
Le département de la Vienne, lourdement touché par la désindustrialisation ces dernières années, mise sur le tourisme pour sortir du marasme avec l’ouverture d’un parc de loisirs qui doit ouvrir en 2015 avec la création de 600 emplois directs.Vingt-cinq ans après l’ouverture du Futuroscope de Poitiers, l’investissement de 300 millions d’euros piloté par le groupe Pierre et Vacances dans un « Center Parcs » est attendu avec impatience dans cette région. …
Le département de la Vienne – 430.000 habitants seulement – s’est donc immédiatement mis sur les rangs quand il a appris que le sixième Center Parcs de France cherchait un point d’ancrage dans le centre-ouest du pays. Avec succès.Quatre cent entreprises susceptibles d’intervenir ont été recensées et les appels d’offres concernant les équipements collectifs devraient être lancés dans les semaines à venir.A partir du premier semestre 2013, de 200 à 1.000 personnes selon les périodes travailleront sur les chantiers durant deux ans, indépendamment des 600 emplois permanents créés dès l’ouverture en 2015 pour gérer l’équivalent d’une ville pouvant accueillir chaque jour 4.500 personnes.MODÈLE ENVIRONNEMENTAL?Le Center Parcs de la Vienne sera semblable aux autres réalisations du groupe, avec 800 cottages en bois, un centre village de 26.000 m² couverts en bordure d’un lac, des équipements sportifs, des restaurants, des commerces, un spa, une ferme pour les enfants et des salles de séminaires.Le dossier a été monté en un temps record, grâce à la volonté des élus de ne pas passer à côté d’une chance de revivifier le nord du département, le parc étant situé dans une forêt sur un terrain de 264 hectares près de Loudun.Cette volonté a été concrétisée lors d’une récente réunion d’étape à Poitiers au cours de laquelle les « ennemis intimes », l’ancien Premier ministre et sénateur UMP Jean-Pierre Raffarin et la présidente socialiste de la Région Poitou-Charentes Ségolène Royal, qui participe au financement à hauteur de 13 millions d’euros, ont affiché leur convergence de vues.Le groupe Pierre et Vacances apporte 170 millions d’euros, les 130 millions d’euros restants étant financés dans le cadre d’un partenariat public-privé.« Je crois qu’il y aura derrière une belle stratégie à développer pour les éco-villages, toutes ces petites villes de 5.000 habitants qui vont voir dans Center Parcs un modèle environnemental », s’est félicité Jean-Pierre Raffarin.


Source:

7 E CIRCONSCRIPTION PATRICK BÉDIAT, CANDIDAT À L’ÉLECTION LÉGISLATIVE, ÉNUMÈRE

SES PRIORITÉS

Le Front de gauche en ordre de bataille

Patrick Bédiat : « II faut des politiques publiques qui prennent en compte les besoins des populations ».Patrick Bédiat : « II faut des politiques publiques qui prennent en compte les besoins des populations ».

« Notre slogan,”L’humain d’abord” n’est pas un vain mot parce qu’il faut des politiques publiques qui prennent en compte les besoins des populations ; or avant de parler des populations, on parle d’argent». Candidat du Front de gauche sur la 7 e circonscription, l’élu de Roussillon défend un programme dont les thématiques nationales et locales sont étroitement liées.

Les transports figurent en bonne place. « Il serait intéressant de réfléchir sur l’axe est/ouest, Salaise-Beaucroissant, et à une réorganisation des transports qui pourraient utiliser l’ancienne ligne de chemin de fer » lance le candidat ; il insiste aussi sur le poids de la future zone industrialo-portuaire de Salaise-Sablons qui engendrera de nouveaux déplacements et plaide pour un rééquilibrage des flux et du fret entre les aéroports de Saint-Geoirs et de Saint-Exupéry.

Emploi, éducation et santé

Côté agriculture et PME, Patrick Bédiat avance l’idée d’un « crédit public pour libérer des financements et des emplois supplémentaires. » Il soutient le projet de Center Parcs à Roybon dans le cadre d’un cahier des charges prenant en compte l’environnement et la pérennité des emplois.

Autre gros dossier évoqué : la santé. « Je veux une maison de la santé dans chaque canton de la circonscription » avance le candidat, qui dit son inquiétude quant au système actuel et à la désertification médicale.

Enfin, s’il est élu Patrick Bédiat promet d’être « un député de proximité » et d’organiser régulièrement des assemblées citoyennes.

 

Source:

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2012/05/26/le-front-de-gauche-en-ordre-de-bataille

 

Center Parcs en Gennois : une chance pour l’emploi pour Charles-Henri Jamin

Suite aux propos tenus par Christelle Cardet concernant le projet d’implantaion d’un Centre Parcs en Gennois (lire l’article en cliquant ici), Chrales-Henri Jamin, Maire délégué de St Hilaire St Florent, Vice-Président de l’Agglo en charge de l’habitat et Délégué Régional du Parti Chrétien Démocrate (Christine Boutin) répond par lettre ouverte : « Center Parcs : une chance pour l’emploi en Saumurois, qui ne passera pas 2 fois ! »

 

CenterParcsJamin_300x0 dans Les partis, les associations et Center Parcs

 

 

« Madame la Conseillère Régionale,

Si la politique, c’est savoir prévoir, c’est aussi et surtout par les temps qui courent, l’art de rendre possible.

Votre intervention dans la presse d’hier n’est malheureusement pas dans cette veine puisque, par une multitude de questions pleines de préjugés, vous ne cessez de jeter le doute sur le bienfondé de ce projet de Center Parcs en Saumurois. Bien que vous vous en défendiez…

La réalité est que ce projet devrait créer l’union sacrée entre les élus du Saumurois, quelque soit leur appartenance géographique et politique. Décideurs publics, nous devrions être responsables et faire fi des interventions intempestives laissant à penser qu’il y a divergences. Ce projet, créateurs d’emplois ne vous en déplaise, renforçant la notoriété et le dynamisme d’un Saumurois à forte image touristique, devrait faire taire les clivages idéologiques pour montrer une mobilisation générale indispensable à sa réussite.

En abordant le sujet de la sorte, vous criez avant d’avoir mal. Vous laissez à penser que les dirigeants de Center Parcs ont des intentions mauvaises, pour les chômeurs, pour le commerce et l’économie locale, pour les oiseaux et les ruisseaux,  avant même de les avoir entendus. Votre attitude est suicidaire pour le Saumurois, pour l’activité économique commerciale et touristique de notre région, et encore plus pour l’emploi qui ne peut se payer le luxe de telles tergiversations.

Permettez-moi, Madame la Conseillère régionale, de regretter profondément votre intervention dans le journal de ce matin. Je veux bien y voir l’expression d’une erreur de jeunesse. Et dans le bénéfice du doute, ne pas vous en vouloir trop. Mais alors, dites clairement avec nous que la priorité des priorités, c’est de créer des emplois pour le Saumurois, et qu’il est urgent et prioritaire de permettre à des entreprises de s’installer dans notre bassin de vie.

Le projet d’implantation d’un Center Parcs en Saumurois est une chance qui ne passera pas 2 fois. Alors de grâce, si des questions peuvent se poser légitimement sur cette implantation, que votre vigilance ne devienne pas facteur d’immobilisme. Voir de rejet pour des investisseurs qui devraient être accueillis les bras ouverts plutôt que l’esprit fermé.

Bien sincèrement, pour le Saumurois et tous les saumurois. »

 

Source:

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=4101

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly