• Accueil
  • > Actualités
  • > - Quelle est la somme a payer pour une ville pour avoir un droit de regard sur Center Parcs ?

- Quelle est la somme a payer pour une ville pour avoir un droit de regard sur Center Parcs ?

Posté par admin le 9 juin 2012

 

 

Intéressant échange lors d’un conseil municipal à Loudun, ville qui doit accueillir le futur Center Parcs de la Vienne sur son territoire.

La société d’économie mixte en cours de création, qui doit financer la structure, a besoin de fonds. Comme il est clairement dit dans ce conseil municipal l’entreprise Pierre et Vacances téléphone aux mairies et leur envoie des courriers pour demander des participations financières.

A loudun, qui finance déjà la structure par le biais de la communauté de commune, on demande encore plus.

Arguments: si on ne paye pas, comme le demande par téléphone et courrier Center Parcs, on n’aura pas de prise sur le projet et ce sont les autres communes qui auront payé qui « profiteront » de  » la manne touristique ».

Nous voyons bien ici trois faits que nous dénonçons depuis longtemps:

Le racket sur les finances publiques, le chantage aux hypothétiques retombées et la mise en concurrence des territoires Par Pierre et Vacances. 

Quand Center Parcs s’installe dans une région, c’est une guerre entre les territoires qui commence pour le bénéfice de l’industriel et de quelques commerçants opportunistes, comme toutes les guerres.

Les saccages ne sont pas qu’écologiques, ils sont aussi sociaux et humains.

 

 

 

 

Extrait du conseil municipal de Loudun:

 

« M. LANTIER

Je souhaiterais faire trois observations. Le taux d’imposition de 0,5 %, les investissements non productifs et rien sur le center-parcs. On ne se satisfait pas de l’augmentation fiscale. Bon nombre de Loudunais souffrent, le budget avec seulement les 1,8 % d’augmentation nous aurait convenu. Les investissements ne nous paraissent par être des éléments de l’économie globale. Enfin, le Center-Parcs Loudun ne peut pas passer à côté de ce succès. La ville aura des retombées économiques pour le tissu économique et commercial. La Région, le département, la CCPL, la communauté de communes de Mirebeau vont participer à la SEM, mais pas Loudun. Loudun doit aussi participer à la SEM. Loudun va profiter des

retombées, sans participer au financement. Loudun doit faire entendre sa voix, pour cela il faut entrer à la SEM. Des communes du département voisin vont participer à la SEM. La vienne doit garder la main mise sur ce projet au risque de voir les retombées partir chez nos voisins. 400 0000 € sur plusieurs exercices ne nous paraissent pas insurmontables à condition de repousser des investissements comme la Tour Carrée ou la Porte du Martray qui sont là depuis plusieurs années et qui peuvent attendre pour un lifting. Le financement du Center-Parcs c’est aujourd’hui pour que l’emploi puisse s’implanter dans le secteur. Le capital de la SEM envisage un emprunt de 90 millions d’euros. Augmenter le capital, c’est baisser le recours à l’emprunt. La participation de la ville à la SEM est un investissement d’avenir. En cas d’échec du centre-parcs nous perdons

notre investissement, mais qu’en sera-t-il du Loudunais. Nous devons discuter de ce financement. Pour ces trois raisons là, les impôts, les investissements et le center-parcs, nous ne voterons pas le budget.

 

M. BENAS

Concernant la fiscalité, on a voté 0,5 %. On s’attendait à une différence de 17 000 €, mais on est loin du compte. L’augmentation pour la ville c’est symbolique, mais je comprends les difficultés des Loudunais. On travaille sur le social, on fait travailler les entreprises locales. Pour maintenir ce budget social, ça passe par la fiscalité. Je rappelle vos propos lors de la commission affaires générales, on n’était pas pour de la fiscalité à 0 %. Sur les autres investissements, c’est le résultat du travail des commissions. C’est l’accessibilité des bâtiments scolaires, c’est l’économie. Ces investissements, c’est le fruit de notre travail. C’est ce qu’on est en

train de voter. Il y a des investissements comme les églises qu’on est obligé de faire. Le projet patrimonial fait partie du programme pluriannuel qu’on a démarré au début de notre mandat. C’est la richesse de notre ville ce patrimoine, qui est là depuis 1 000 ans. Il faut pouvoir les approcher. Les touristes du center-parcs iront sur d’autres villes pour accéder au patrimoine. Il faut leur offrir la tour carrée et des animations historiques. Je reviens sur la participation de la ville au center-parcs. On pourra le proposer en décision modificative. J’ai eu le directeur du center-parcs qui me demande si la ville participe au center-parcs. Le Mirebalais participe,

l’agglomération de Châtellerault. La ville participe déjà au budget communautaire. Le budget c’est aussi nous en patrie. On fait partie de la CCPL, on paye, on participe à ce financement. Nous sommes une communauté, on la partage. Si à chaque fois qu’on veut contrôler quelque chose il faut payer deux fois. Aujourd’hui, on n’a pas de retour financier. La CCPL aura la taxe de séjour en face. Si la Ville participe à 400 000 € à la SEM, on ne récupère rien directement. S’il le faut pour asseoir ce projet, je le proposerai à l’assemblée. La taxe de séjour permettra un retour sur le territoire. Notre participation peut permettre d’asseoir le dossier, mais c’est tout. On peut aussi garantir, comme le fait la région. On aura cette discussion. J’ai reçu la lettre de demande du center-parcs aujourd’hui, on en rediscutera. On travaille pour faire un lien avec une école de commerce.

Préparer la ville à accueillir la population qui travaille au center-parcs, les entreprises, les touristes, c’est ça la préparation de notre ville. »

 

Source:

https://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:icWORELy7uQJ:www.ville-loudun.fr/pdf/cr/COMPTERENDUCONSEILMUNICIPAL22022012.pdf+&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESiM9YgHDM08AOi4SvKT8uDnHN0VFf5Y4If7V30nsdXu33vkn_i2tfKgk89kdz7E7HR7ZdXjUdYApX3YY-q0ing6svJ4zNeljBoll1MD3iS8W8pIWO7yXMS1LmQgBCDCEsWEYazT&sig=AHIEtbRBrvHk4FlSzc_4VjcK9CsXz1JBDw

 

 

 

Extraits d’un blog loudunais:

 

Le conseil municipal n’a pas eu lieu !A l’ordre du jour figurait la participation de Loudun à la SEM (Société d’Economie Mixte ) de Center Parcs. Et aujourd’hui, alors qu’il est en train de boucler son budget, le Conseil Général attend toujours la réponse de Loudun : à quelle hauteur la ville participera-t-elle au financement du projet?
On le sait, le maire n’avait pas envie d’y participer . Il l’ avait dit lors du vote du dernier budget arguant le fait que Loudun participe déjà par le biais de la CCPL.Quoi?…Loudun ne ferait pas partie de la SEM?…Quand on sait que Mirebeau participe pour 600 000€, la CCPL pour 1 000 000€, Morton 300 000€, Trois-moutiers 300 000€, Saumur, etc…
Non! Le maire ne l’avait pas prévu dans le budget!…C’est une des raisons sur lesquelles se sont appuyés 14 élus pour ne pas voter le budget.
Suite à cela, le maire accepte de participer et demande au conseil suivant un accord de principe.Mais il ne dit pas à quelle hauteur, ça n’a pas été discuté!Ce devait être voté au conseil de mercredi , après avoir été discuté en commission Affaires Générales. Façade que cette commission Affaires Générales !…Tout le monde le sait et c’est pour ça que de nombreux élus n’ont plus envie d’y assister, sachant très bien qu’ils s’y font piéger: déroulement de la séance au pas de course, pas le temps de prendre connaissance des dossiers…La commission A.G. n’est faite que pour éviter les discussions au conseil municipal dont les séances sont publiques .. Il n’y a jamais que semblant de débat puisque les décisions sont prises d’avance: le maire avait fixé la participation à 300 000€!Récapitulons : le maire ne veut pas, puis traîne des pieds, puis participe à minima. Mais qu’est-ce que ça veut dire ?…ça signifie que si Loudun se contente d’apporter 300 000€ il ne fera pas partie du Conseil d’Administration !…Et Loudun étant la plus grosse communauté du Nord-Vienne doit tenir sa place à côté des autres communes, de la CCPL, des départements voisins.
Le maire a bien dit : » le tourisme c’est moi! » Il avait même pris l’initiative d’aller visiter un Center Parcs dans l’Est de la France, comme s’il était un acteur important de ce projet. Et aujourd’hui il s’esquive!…Oui mais il va vous dire qu’il a des projets pour Loudun: les boulevards, la Tour Carrée,…et s’il apporte 1 000 000€ dans la SEM, il va devoir étaler, retarder ces projets. Et alors?…C’est comme s’il ne voulait pas comprendre que c’est Center Parcs qui conditionne tous les autres projets. C’est à celui-là qu’il faut d’abord s’atteler et pour lequel il faut unir nos forces. Les autres en découlent.
Est-il incapable de raisonner avec une vision globale des intérêts du Pays Loudunais? Que le projet Center Parcs voie le jour, et c’est tout notre pays qui en profitera, y compris Loudun!
Encore faudrait-il que le maire sollicite les avis des élus dans un débat digne de ce nom.

Si le maire a pour objectif d’abord et avant tout ses projets pour Loudun, je me dis que ce n’est pas sans raison. C’est d’abord son image qu’il soigne, il ne travaille que pour se faire réélire dans sa ville.

C’est avoir la vue bien courte que de ne pas vouloir voir plus loin que le bout de la Tour carrée !

Publié par à l’adresse jeudi, juin 07, 2012
 Source:

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly