- La “majorité silencieuse” prend la parole

Posté par admin le 30 juin 2012

La “majorité silencieuse” prend la parole

 

La dernière fois qu’ils se sont réunis, c’était en 2010. Deux ans plus tard, les Roybonnais, élus, entrepreneurs du département, en faveur du projet de Center Parcs dans les Chambarans ont décidé de clamer haut et fort leur impatience.

Entre-temps le dossier n’a pas avancé. Il s’est transformé en un véritable feuilleton judiciaire. Les opposants de l’association “Pour les Chambarans sans Center Parcs” (PCSCP) contestent de juridiction en juridiction la construction de ce parc de loisirs aquatiques.

L’association “Vivre dans les Chambarans” a donc décidé de riposter. Hier, ils étaient plus de 600 personnes sur la pelouse du stade municipale, à arborer un autocollant souhaitant la bienvenue à Center Parcs. La fameuse “majorité silencieuse”, comme le répétèrent les nombreux élus présents.

À la tribune, le maire, Marcel Bachasson, officiait en tant que maître de cérémonie. Il rappelait une fois de plus toute sa détermination. « Quatre cents emplois à temps plein et 330 à temps partiel », martelait-il en rappelant qu’il s’agirait d’une nouvelle entreprise « non délocalisable ».

« Comment voulez-vous qu’un territoire comme le nôtre ne soit pas intéressé par pareil projet ? »

Entre deux salves de discours d’élus, le premier magistrat roybonnais lâchait : « En ce temps de crise, comment voulez-vous qu’un territoire comme le nôtre ne soit pas intéressé par pareil projet ? » Outre les arguments de l’emploi, les partisans du Center Parcs ont surtout insisté pour ne pas laisser l’association d’opposants s’approprier l’exclusivité du vernis écologique. « Ils cherchent à nous faire passer pour les destructeurs de la forêt. Mais nous refusons qu’ils s’adjugent le monopole de l’amour de la nature », lâchait à la tribune, un adjoint à la mairie de Roybon.

En aparté de cette sortie, un ancien du village nous glissait : « Le problème, c’est que l’on ne connaît pas tous ces opposants. Ce ne sont pas des gens de chez nous. Qu’ils nous laissent tranquilles ! »

Sur le podium improvisé, les discours s’enchaînaient. Toutes les tendances politiques étaient réunies. « Sauf une », glissait le sénateur et président du conseil général André Vallini, en faisant référence aux Verts, contre le projet. Le ton grave, il évoquait son inquiétude à chaque fois que Gérard Brémond, PDG de Pierre & Vacances, propriétaire de la marque Center Parcs, l’appelait. « Je redoute qu’il m’annonce qu’il se désengage du projet », affirmait-il. Marcel Bachasson, lui, n’a pas de doute. « Si ce projet ne relevait pas de l’intérêt général, nous aurions fait face à une opposition dès le début. Or cela n’a pas été le cas. »

Par Aymeric ADVININ | Publié le 30/06/2012 à 06:00 Vu 179 fois

Source:
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/06/30/la-majorite-silencieuse-prend-la-parole

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly