• Accueil
  • > Actualités
  • > - Manifestation des pros Center Parcs à Roybon, ils sont où, les mille ?

- Manifestation des pros Center Parcs à Roybon, ils sont où, les mille ?

Posté par admin le 30 juin 2012

 

Cela faisait près de 15 jours qu’ils menaient une intense campagne.

Le 29 juin, ils annonçaient un « grand rassemblement » des « habitants » en faveur du projet Center Parcs de Roybon.(1)

Le 10 mai 2012, soit 5 ans après l’annonce du projet, ils avaient annoncé la création d’une association roybonnaise et chambarantine de soutien à ce dernier. Leur blog, en sommeil depuis 1 an et demi a été « réveillé » pour l’occasion. Peu après une page facebook a été créée par des « artisans et commerçants de Roybon » qui relayait les infos de cette assoc’.

Avec l’appui de la ville de Roybon, de l’UMP, Du PS,  des élus de plusieurs villes environnantes, ils ont donc appellé à cette manifestation qui devait prouver de façon éclatante « le désir des riverains de voir aboutir un projet largement positif pour toute la région ».

Des centaines de tracts ont été distribués dans les boites aux lettres de toute la région. Le Dauphiné (2), le mémorial de l’Isère (3) ont relayé l’appel.

Bref, on allait voir ce qu’on allait voir.

Le 29 juin, donc, a lieu le rassemblement. le Dauphiné Libéré a compté 600 participants, radio france bleu Isère 1000,  fR3 1000 également.

Le site de l’association « pour » nous parle de plus de 1000 personnes et publie des photos (4),  relayé par son clone, la page facebook des commerçants et artisans qui rajoute une vidéo (5).

Nous, nous aimons les choses sures, alors nous regardons les photos fournies, qui se doivent évidemment de démontrer les paroles et essayons de compter les participants. On compte, on recompte et on cherche laborieusement les 1000 personnes présentes. Objectivement, on ne les trouve pas , loin de là. Pourtant on nous a annoncé des photos aériennes qui allaient nous permettre ce comptage, et on se dit que les organisateurs doivent bien sur nous montrer fièrement les photos les plus révélatrices  ….

Et encore, nous comptons tout le monde, sachant que ce genre de raout attire aussi, bien sur, de simples curieux ou badauds et nombre de journalistes.

Alors, on regarde la vidéo de la page facebook. Cette vidéo a l’avantage de nous faire un plan complet et tournant de la réunion. On met ce petit film en « écran large » et on compte. Là encore, on est très très loin du score annoncé. Le commentaire sous la vidéo est intéressant. L’auteur nous dit que cette vidéo représente « Une partie des participants au début de la soirée… » . Sans doute, compte tenu des rangs extrêmement clairsemés des partisans, s’est il senti obligé de trouver une formule alambiquée pour nous en éviter l’analyse. Malheureusement pour lui, quand on regarde les images, il est clair qu’elles montrent bien la totalité de la « foule ». De plus, au niveau de l’horaire , nous entendons l’allocution en cours. Nous étions donc bien en plein dans l’action.

Bref, en clair, ce rassemblement, qui par l’ampleur des moyens déployés devait être une démonstration de force se révèle être au contraire une parfaite démonstration de faiblesse  !

Et la majorité silencieuse, qui selon le Dauphiné libéré ( ou les personnes qui lui ont soufflé ce titre ) était censée prendre la parole ce jour là a de toute évidence montré à minima son indifférence totale et par là même son absence de soutien à ses élus sur ce projet.

Dans le Dauphiné libéré, monsieur Vallini, dont les défenseurs du projet étaient sûrement inquiets de ne plus le voir le défendre bec et ongle depuis de longs mois, revient enfin à Roybon. Mais ses phrases sonnent comme un échec annoncé; il est très inquiet que Monsieur Brémond, qui lui téléphone semble-t-il régulièrement, ne finisse par se désengager. Est-ce la vue de cette « foule » clairsemée qui le rend morose ?

Sur Fr3, Monsieur Bachasson, interviewé,  est mal à l’aise . D’entrée, il expose au journaliste qui, taquin, lui demande s’il est satisfait du monde présent, les raisons qui font que ce rassemblement a de fait très peu « rempli le stade ». Il y a eu des élections, il y a d’autres fêtes, c’est l’été …. On a eu énormément d’excuses ….. Mais ses yeux cherchent partout autour de lui et il nous l’assure: les gens arrivent et finalement il y aura énormément de monde. Les gens prennent leur temps….  Méthode Coué, quand tu nous tiens …

 

 

 

Comme nous avons déjà pu le dire, les chômeurs locaux, au nom de qui on parle depuis le début de la propagande en faveur de ce projet, ne cherchent bien sur pas à devenir les militants de Pierre et vacances et des commerçants locaux. Ce qui reviendrait pour eux à être les propagandistes de leur futurs emplois de misère.

Ils seront par contre les premiers punis quand , si ce projet aboutit, l’administration les contraindra sous peine de radiation de pôle emploi a accepter les emplois de misère proposés généreusement par ceux qui savent qu’ils ne seront jamais obligés de les occuper .

( ps, nous avons gardé copie des photos et de la vidéo, au cas ou elles disparaîtraient des sites qui les ont un peu rapidement mis en ligne et les re-publierons, le cas échéant)

 

 

 

 

(1):

 

L’association…

Vivre en Chambaran

Pour le Développement Economique et Touristique des Chambaran

BIENVENUE AU CENTER-PARCS DES CHAMBARAN

Organisera prochainement un grand rassemblement des personnes favorables au Center-Parcs de la Forêt de Chambaran…

Vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous pour l’obtenir en plus grand format.

 

 

 

Source:

 http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/article-grande-manifestation-le-29-juin-2012-105196694.html

 

(2):

 

« ce vendredi, la Ville de Roybon, qui doit accueillir le parc de loisirs aquatiques, organise une grande manifestation au stade municipal, avec toutes les personnes soutenant ce projet. »

Source:

dl du 28/06/2012

 


(3):

 

l’association Vivre en Chambaran (pour le développement économique et  touristique des Chambaran, bienvenue au Center Parcs des Chambaran) organise un grand rassemblement ce vendredi 29 juin de 18 h à 20 h au stade municipal de Roybon. De 18 h à 19 h : accueil festif, témoignages, animations… De 19 h à 19 h 30 : prises de parole…
À 19 h 30, point culminant de la manifestation avec photographie depuis une nacelle de la foule rassemblée. L’association souhaite par cette image démontrer « la volonté d’habiter des Chambaran vivants, dynamiques et non muséifiés ».

(4):

Samedi 30 juin 2012

Hier soir, vendredi 29 juin 2012, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées au stade municipal de Roybon pour témoigner leur soutien au projet du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran.

Accompagnés de leurs élus, ils ont ainsi exprimé la volonté de la grande majorité des habitants de la région : voir au plus vite la réalisation de ce projet qui apportera un élan nouveau à tout le secteur.

Ils ont contré avec force la minorité agissante dont les réunions n’attirent guère à chaque fois qu’une vingtaine d’auditeurs.

Ils ont montré que des centaines de personnes favorables au projet, des gens de tous milieux, de tous bords politiques, pouvaient aussi sortir de leur silence et se réunir, en grand nombre, pour faire entendre leur voix !

Et ils étaient accompagnés et soutenus par des dizaines, de centaines de messages de soutien envoyés par des personnes qui pour une raison ou une autre (mois de juin bien occupé !) n’avaient pu faire le déplacement mais avaient tenu – elles aussi – à participer et à montrer leur détermination !

D’autres précisions sur ce rassemblement dans les jours à venir…

En attendant, les quelques premières photos de l’évènement.

 

Source

 http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/article-un-rassemblement-reussi-107598664.html

 

 

 

(5):

 

  1. - Manifestation des pros Center Parcs à Roybon, ils sont où, les mille ? dans Actualités 548832_143090032494805_1190642749_n

  2. 370846_100003814270839_1910461302_q dans Communication des partisans
  3. Photo
    Photo
    Photo
    Photo

     

  4. Hier soir, vendredi 29 juin 2012, plus d’un millier de personnes se sont rassemblées au stade municipal de Roybon pour témoigner leur soutien au projet du Center-Parcs de la Forêt de Chambaran.
    Une partie des participants au début de la soirée… — in Roybon.
safe_image.php?d=AQDs20-cLEGwO3Lz&url=http%3A%2F%2Fvthumb.ak.fbcdn.net%2Fhvthumb-ak-snc7%2Fs960x960%2F410325_143111542492654_143106752493133_1083_1170_b

Source:





Autres articles liés:


Roybon (38) : Les « pro » Center Parcs

Par Franck GRASSAUD

Les grillages du stade municipal de Roybon transformés en panneaux d'affichage

Les grillages du stade municipal de Roybon transformés en panneaux d’affichage

Voir toutes les photos

Un bon millier d’habitants de Roybon et alentours a participé à un rassemblement pour le Center Parcs

On les a peu entendus. Une fois seulement, les « pro » Center Parcs ont organisé une manifestation devant la mairie de Roybon, alors même que les « anti » défilaient à proximité du site sélectionné pour la résidence hôtelière dans les Chambarans. Ce vendredi 29 juin, en soirée, les « pro » se sont retrouvés pour un rassemblement champêtre mais militant.

Au stade municipal de Roybon, ce rassemblement avait des allures de kermesse, jusqu’au pupitre où les élus se sont succédés pour défendre le « gros lot ». Car le principal argument des défenseurs de l’implantation d’un Center Parcs, c’est l’économie.

 

La promesse est de taille avec 498 emplois promis et 130 emplois indirects sans parler des ouvriers appelés à travailler pendant plusieurs mois sur le chantier. Et puis, il y a les taxes…taxe foncière, taxe professionnelle et taxe de séjour. Une manne qui ne se refuse pas, aux dires des élus locaux et de certains habitants qui ont adhéré, ce vendredi soir, à l’association « Bienvenue au Center-Parcs des Chambarans » en cours de constitution.

 

 

 

image_74733197

Rassemblement champêtre pour défendre le « Center Parcs »

 

Mais le projet a beau être alléchant, il a été attaqué à plusieurs reprises par les opposants de « Pour les Chambarans Sans Center Parcs » qui mettent notamment en avant la destruction d’une zone humide. Une association qui a déposé plusieurs recours judiciaires devant les tribunaux. Il y a un an, un premier jugement du tribunal administratif de Grenoble leur a donné raison. Puis, la cour d’appel administrative de Lyon a rétabli la commune de Roybon dans son droit car c’est son Plan Local d’Urbanisme qui était visé.

 

En cette fin juin, un nouveau recours a été déposé par les opposants, devant le Conseil d’Etat, en vue d’annuler l’autorisation de défrichement du Center Parcs accordée en 2010 par la préfecture de l’Isère.

 

Une étude approfondie aurait confirmé « la présence d’espèces végétales et animales remarquables dans cette forêt dont 85% de la surperficie est recouverte de zones humides, en liaison avec la très précieuse nappe aquifère de molasse du Miocène reconnue valeur patrimoniale ».

 

Devant ce nouveau coup porté au projet, Marcel Bachasson, maire de Roybon, n’a qu’une seule réponse : « nous sommes des gens responsables et Center Parcs, qui défend une image proche de l’environnement, l’est aussi ».

 

Quoiqu’il en soit, et sans jamais avoir pu joindre les dirigeants de Pierre et Vacances, promoteur du projet, on imagine que cette affaire doit sérieusement les irriter.

 

Outre le retard engrangé, c’est l’image de « Center Parcs » qui est touchée. Et puis, il n’y a pas que la mauvaise pub, le groupe Pierre et Vacances sait aussi son modèle difficile à défendre en période de crise. La résidence hôtelière imaginée est, en effet, composée de cottages gérés par « Center Parcs » mais achetés par des investisseurs. Comme les réductions d’impôts ont baissé, ces achats s’avèrent moins intéressants. Alors, les cottages trouveront-ils preneurs ?

 

C’est donc dans ce contexte très tourmenté que les « pro » ont voulu manifester leur soutien au projet comme pour faire un signe à Pierre et Vacances, pour dire au groupe de ne pas abandonner.

 

 

COMMENTAIRES (6)

Zhorgy

02-07-2012 à 23:24:01

Ces précisions édifiantes sont extraites d’un document de l’Insée Lorraine peu suspecte de partialité.
Elles sont publiées sous le titre  » Et pourquoi pas nous » par la page facebook des « Artisans commerçants Roybon » site de propagande en faveur du projet, peu suspect de chercher à « casser » le-dit projet……
Leur source est le site de la mairie de Roybon, peu suspect de s’opposer au projet …..

« Les femmes sont très fortement surreprésentées dans les diverses boutiques (86%) et les activités de nettoyage (87%). Mais ces dernières ne leur procurent la plupart du temps que 36 heures de travail par mois (soit 9 heures par semaine) et un cinquième seulement des salariés occupés à ces tâches y travaillent plus de 100 heures par mois. » ………
« Les 632 postes de travail créés par le Center Parcs mosellan correspondent à plus de 470 emplois en équivalent temps plein et les deux tiers sont en contrat à durée indéterminée. » …….
« Reste que si le nombre d?emplois créés est particulièrement important, un sur quatre est en contrat à durée déterminée et surtout, les salaires offerts sont faibles.
Parmi les 304 salariés de Pierre & Vacances, 60% touchent le Smic horaire, dont près de la moitié seulement 319 euros par mois du fait d?un contrat de travail hebdomadaire de 9 heures en tant qu?agent technique de nettoyage. Le salaire brut horaire moyen appliqué par Center Parcs se situe ainsi près de 1,50 euro en dessous de celui pratiqué dans l?hôtellerie-restauration du bassin d?emploi, et près de 2 euros en dessous de celui relevé dans le département dans le même secteur d?activité.
Cet écart peut s?expliquer par le bas niveau de diplôme des employés du domaine : la moitié du personnel possède un CAP ou un BEP, et 20% seulement ont un niveau bac+2 ou plus. Au final, seuls 6% des salariés touchent un salaire supérieur de 20% au Smic.
Quid des nouveaux emplois générés dans la région ?
L?estimation des emplois induits et indirects qui vont être crées ou maintenus avec l?ouverture du domaine est difficile. La moitié des salariés du site sont employés par des sous-traitants. Ils seraient classés dans les emplois indirects générés par l?activité du domaine. De plus, le Center Parcs achève sa phase de construction (suivi de garanties) et
entre en phase opérationnelle. De ce fait, de nombreuses factures restent liées à la construction et à la mise en place du domaine, non à son fonctionnement.
L?activité de l?ensemble du site représente une trentaine d?emplois
pour la région. Ce chiffre faible au regard de la taille du domaine s?explique facilement. À l?inverse d?une entreprise industrielle, les besoins d?une entreprise touristique sont faibles. De plus, la restauration est sous-traitée. Les achats alimentaires (qui représentent 46% des facturations) sont assurés par la centrale d?achat du sous-traitant. » …….
« Malgré les tests de recrutement, les formations et le soin apporté à la vie active au sein de la nouvelle entreprise, le turnover du personnel a atteint 30% en septembre 2010.
Ce taux est comparable à celui des autres Center Parcs trois mois après leur ouverture. » …..
« Quant aux trois communes qui accueillent le domaine (Fraquelfing, Hattigny et Niderhoff), elles ne comptent ensemble que 8 salariés chez Center Parcs »

vp1909

01-07-2012 à 18:32:56

« Que les Chambarans entrent enfin dans le chaos !»
Pardonnez-moi, mais permettez-moi d’utiliser les majuscules de mon clavier : JE ME GAUSSE.
En outre, je m’attendais à la comparaison entre le Center Parcs et la décharge. Quelle mauvaise foi ! En effet, il me semble que du point de vue de l’impact environnemental, la différence entre une décharge et un Center Parcs est pour le moins notable.
Quant à la création d’emplois relative à la décharge, elle était bien marginale comparée à celle apportée par le Center Parcs (le rapport étant, grosso-modo, de 1 pour la décharge à 10 pour le Center Parcs). D’ailleurs sur les emplois, voici le spectre du fameux emploi à 300 euros. Ne vous-êtes vous pas posé la question de savoir si cet emploi à 300 euros n’était pas un temps partiel ? Surtout, ne vous-êtes vous pas posé la question de savoir si lesdits emplois à temps partiels étaient minoritaires par rapport au total des emplois créés ?
Néanmoins, je vous rejoins pour dire que tout n’est pas parfait dans ce bas-monde. Mais une question me taraude :
à part se lamenter sur « les déchets qui partent par bateaux entiers en Inde ou en Afrique », que proposez-vous de concret pour créer de l’emploi au bénéfice des habitants du canton de Roybon et de ses environs ?

Zhorgy

01-07-2012 à 01:30:52

Les chômeurs locaux auraient ils une particularité, que seuls des initiés peuvent reconnaître ?
Monsieur Brémond, le pdg de Pierre et vacances semble les penser suffisamment  » à point » pour accepter pour un peu plus de 300 euros par mois ce genre de « travail ».
Cet homme là, pas vraiment des environs, est très pragmatique lui.
Qu’a-t-il vu de Roybon ?
Une « Zone Rurale A Revitaliser », une niche fiscale, une région proche désertée par des industries brutalement délocalisées, de la main d’oeuvre corvéable pas trop loin, des autorités locales qui lui cèdent, avant d’en parler à leurs populations (comme il a été fait à Belfort par exemple), 200 hectares et lui offrent en prime 35 millions d’euros de subventions prises sur les impôts de gens pas vraiment du coin, non plus, (même les lyonnais payent !!).
Il n’y a pas si longtemps, par pure idéologie certainement, les roybonnais, se sont opposés à une décharge.
ils sont allés chercher des soutiens dans toute la région pour lutter contre elle. Ah que les étrangers étaient bienvenus à cette époque à Roybon ! ah que la forêt de Chambaran était à protéger des égarements du monde industriel !
Le « pragmatisme » a fait dire à d’autres, qui vous ont traités de « nimbystes », d’égoïstes et d’écolos intégristes, qu’il fallait bien en faire quelque chose de ces déchets.
Production massive de déchets et création de travail idiot sont les mêmes symptômes d’une société à l’agonie qui doit sans cesse réamorcer la consommation, qu’elle soit d’objets ou aujourd’hui de services. Le « pragmatisme » qui me manque et dont vous êtes adepte aurait du vous faire accepter cette décharge au nom de l’emploi, de la même façon qu’il vous fait vous coucher devant Pierre et Vacances pour l’emploi ! Car si nous ne fabriquons plus de déchets ce sera parce que nous ne consommons plus et si nous ne consommons plus le chômage sera massif, non ?
Alors hier, vous étiez donc un ennemi de l’emploi, comme nous le sommes nous aujourd’hui, au nom de la sauvegarde de la forêt de Chambarans, de sa « muséification » ?
Allez ce monde tourne en rond en nous détruisant.
Aujourd’hui la production industrielle n’est plus ici, par la volonté inébranlable des politiques et des industriels.
les pollutions générées par la société industrielle ont été délocalisées loin de nos yeux et de nos poumons.
Les déchets partent par bateaux entiers en Inde ou en Afrique.
Le tourisme roi récupère les terres et les chômeurs .
Les ouvriers d’hier font la queue à pôle emploi et se battent pour des emplois de misère « non délocalisables » à Center parcs pour survivre .
Pardonnez moi d’avoir osé critiqué cet équilibre par pure idéologie.
Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes industriel.
Que les Chambarans entrent enfin dans le chaos !

vp1909

30-06-2012 à 18:22:41

Probablement un commentaire d’un opposant lointain de la réalité des habitants du village, et surtout bien lointain de la réalité des « chômeurs locaux » !
D’ailleurs, si « Zhorgy » était des environs, il saurait que Roybon n’est pas dans les terres froides…
Cela démontre le vrai visage des opposants à ce projet, une opposition purement idéologique et loin de tout pragmatisme.
A propos des accords PS/verts pour les législatives, Gérard Collomb parlait des Khmers verts… Une grande majorité des opposants au Center Parcs en sont une parfaite illustration.
PS : Et non, l’apéro n’était pas offert… Quel dédain !

Zhorgy

30-06-2012 à 17:35:54

Ils sont où les Mille participants ?
C’est une plaisanterie !
Sur la photo aérienne on en distingue une poignée.Les nombreuses photos des sites des pros n’en montrent pas plus !
Et le maire, embarrassé, n’arrête pas de nous dire qu’il en arrive sans arrêt et que d’autres partent pour tenter de masquer ce cuisant échec et cette absence flagrante de soutien après une campagne massive .
Désolé pour les pros, mais de fait, même à 100 m du village, même en rajoutant les curieux, les badauds et les journalistes, même avec un apéro offert, après avoir distribué des tracts dans toute la région, s’être fait soutenir par les partis et les élus, avoir dragué sur tout le territoire de Chambaran la mobilisation escomptée est loin d’être au rendez vous !
Sans doute les chômeurs locaux ont ils du mal à soutenir ce projet qui, s’il aboutit, va les obliger à accepter ces fameux emplois à 300 euros par mois, dont les propagandistes ne sont jamais ceux à qui ils vont être imposés.
Center Parcs à Roybon, ce sera Une entreprise privée aux anges, quelques commerçants réjouis et des chômeurs contraints !
Pas de quoi privatiser 200 ha de plus, arrachés à leurs promeneurs traditionnels pour le bénéfice de Pierre et Vacances.
Pas de quoi les transformer en bulle chauffée à 30 degrés toute l’année, pour des touristes payant le prix fort pour s’affranchir des lois du climat des terres froides.
Pas de quoi offrir 30 millions d’argent public en prime à ce promoteur.






ROYBON (ISÈRE)La “majorité silencieuse” prend la parole

image
1 / 2
  • image
  • Hier, ils étaient plus de 600 personnes sur la pelouse du   stade municipale. À la tribune,   le maire, Marcel Bachasson,   officiait en tant que maître   de cérémonie.

La dernière fois qu’ils se sont réunis, c’était en 2010. Deux ans plus tard, les Roybonnais, élus, entrepreneurs du département, en faveur du projet de Center Parcs dans les Chambarans ont décidé de clamer haut et fort leur impatience.

Entre-temps le dossier n’a pas avancé. Il s’est transformé en un véritable feuilleton judiciaire. Les opposants de l’association “Pour les Chambarans sans Center Parcs” (PCSCP) contestent de juridiction en juridiction la construction de ce parc de loisirs aquatiques.

L’association “Vivre dans les Chambarans” a donc décidé de riposter. Hier, ils étaient plus de 600 personnes sur la pelouse du stade municipale, à arborer un autocollant souhaitant la bienvenue à Center Parcs. La fameuse “majorité silencieuse”, comme le répétèrent les nombreux élus présents.

À la tribune, le maire, Marcel Bachasson, officiait en tant que maître de cérémonie. Il rappelait une fois de plus toute sa détermination. « Quatre cents emplois à temps plein et 330 à temps partiel », martelait-il en rappelant qu’il s’agirait d’une nouvelle entreprise « non délocalisable ».

« Comment voulez-vous qu’un territoire comme le nôtre ne soit pas intéressé par pareil projet ? »

Entre deux salves de discours d’élus, le premier magistrat roybonnais lâchait : « En ce temps de crise, comment voulez-vous qu’un territoire comme le nôtre ne soit pas intéressé par pareil projet ? » Outre les arguments de l’emploi, les partisans du Center Parcs ont surtout insisté pour ne pas laisser l’association d’opposants s’approprier l’exclusivité du vernis écologique. « Ils cherchent à nous faire passer pour les destructeurs de la forêt. Mais nous refusons qu’ils s’adjugent le monopole de l’amour de la nature », lâchait à la tribune, un adjoint à la mairie de Roybon.

En aparté de cette sortie, un ancien du village nous glissait : « Le problème, c’est que l’on ne connaît pas tous ces opposants. Ce ne sont pas des gens de chez nous. Qu’ils nous laissent tranquilles ! »

Sur le podium improvisé, les discours s’enchaînaient. Toutes les tendances politiques étaient réunies. « Sauf une », glissait le sénateur et président du conseil général André Vallini, en faisant référence aux Verts, contre le projet. Le ton grave, il évoquait son inquiétude à chaque fois que Gérard Brémond, PDG de Pierre & Vacances, propriétaire de la marque Center Parcs, l’appelait. « Je redoute qu’il m’annonce qu’il se désengage du projet », affirmait-il. Marcel Bachasson, lui, n’a pas de doute. « Si ce projet ne relevait pas de l’intérêt général, nous aurions fait face à une opposition dès le début. Or cela n’a pas été le cas. »

par Aymeric ADVININ le 30/06/2012 à 06:00 Vu 75 fois

Vos commentaires

avatar de l'utilisateur

Et comptons tout
sabazios 01.07.2012 | 10h12

 

Les questions pourraient porter sur le projet, les subventions offertes, le travail « proposé » …

La consultation devrait évidemment être précédée de réunions.

Le questionnaire devrait être honnête ( pas de phrase du style : êtes vous pour la création d’emplois à Roybon ? )

Comme tout le territoire rhonalpin est sollicité, puisqu’il paye des subventions sur les impots de ses habitants et puisque les Chambarans sont un lieu cher à leur coeur, l’étude devrait évidemment l’englober.

Si les avis sont positifs, ça ne m’empêchera pas de continuer à m’exprimer, mais au moins nous saurons où nous en sommes.

Depuis 5 ans, vous n’avez jamais eu cette idée simple ?

 

avatar de l'utilisateur
Comptons enfin
sabazios 01.07.2012 | 09h45

Monsieur Postic, depuis 5 ans mr Bachasson nous dit que le projet est massivement accepté , voire voulu par les roybonnais, mr Vallini nous dit qu’il l’est par tous les isèrois, mr Queyranne par les rhonalpins.

Les élus ont à  leur disposition des outils pour savoir si leurs populations approuvent ou non un projet. sondages, référendums etc … Que n’utilise-on ces outils ? En 2002 le territoire de Belfort l’a fait pour le même projet.

 

 

avatar de l'utilisateur
Savoir compter sur ses doigts !
Daniel Postic 30.06.2012 | 19h53

Si l’on s’amuse à compter sur les photos prises d’une nacelle, on arrive vite aux 600 personnes présentes simultanément annoncées par le Dauphiné Libéré. Il suffit de savoir compter sur ses doigts ! … Ce qui n’est peut-être pas donné à chacun…En ajoutant les personnes qui effectivement se sont succédées toute la soirée sur le site du rassemblement, on peut raisonnablement valider le chiffre des 1000 participants comptabilisés par les organisateurs.Ceux-ci ont tout de même pris le « risque » d’annoncer leur volonté de remplir le stade de foot communal. chacun sait qu’il en faut du monde pour y parvenir ! On y placerait facilement 6 à 8 000 personnes !

Ils ont pris aussi le « risque » de faire des photos d’en haut, grand angle, qui montrent qu’effectivement le stade n’était pas plein. Les opposants, eux, ne prennent pas ce risque. Lorsqu’ils publient des photos de leurs manifestations, il est rare qu’on puisse y compter plus de quinze personne… Il s’agit bien d’une minorité a

avatar de l'utilisateur
+ de 1000 selon les organisateurs, 600 selon le dl une poignée sur les photos
sabazios 30.06.2012 | 11h15

600 personnes ? Voire « plus de 1000″ selon les organisateurs, d’après leur site ? Sur les photos et vidéo qui ont été mises en ligne dès ce matin sur le site et la page facebook des commerçants partisans du projet , j’ai beau recompter et recompter, j’en suis très très loin. Après un mois de campagne intensive des élus, de leurs partis et des commerçants, de distributions massives de tracts dans les boites à lettre de toute la région, on arrive finalement, curieux inévitables et enfants compris à une mobilisation franchement timide ! La « majorité silencieuse », argument permanent de tous les manipulateurs était hier soir ailleurs …. Les chômeurs locaux, que l’on veut, pour leur bonheur bien sur, faire trimer dans les cottages pour 300 euros par mois ne sont pas venus en masse soutenir la poignée de  commerçants locaux qui confond ses intérêts et le bien être réél de la population.

L’arrêt du projet ne fera pas, finalement, pleurer dans les chaumières chambarantines .

 

Source:

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/06/30/la-majorite-silencieuse-prend-la-parole?signin=1




 

01 juillet 2012 : Douche froide pour les Pro-Center Parcs


Le 29 juin dernier, l’association qui a pour but de « défendre » le projet de Center Parcs organisait une réunion publique de démonstration où 2000 personnes étaient attendues …

Les moyens publicitaires mis en oeuvre ont été assez impressionnant ( il faut l’avouer ) avec tractage massif dans TOUTES les boîtes environnantes … les mairies des allentours ont été mis également à contribution avec arrosage massif d’un email de publicité pour cette manifestation accompagné d’un courrier introductif de la mairie de Roybon …

Une nacelle pour la photo collective a été dépéchée pour l’occasion … Mr VALLINI s’est déplacé en personne …. Bref les gros moyens …

On nous promettait un raz de marée des pro Center Parcs … surtout que les conditions climatiques étaient idéales.

Au final, malgré les efforts déployés, le Dauphiné Libéré a recensé 600 personnes.

Il serait amusant de connaître le nombre réel des personnes présentes qui ne faisaient pas partie des journalistes et des familles des élus pro-center parcs … pour connaitre les personnes qui se sont vraiment déplacées par elles mêmes ;-)


Source:

http://www.pcscp.org/spip.php?article182



 

Les habitants des Chambarans seraient contre le projet de Center Parcs 

 

par Quelques opposants à Center Parcs,

 

le 2 juillet

 

Monsieur Postic, monsieur Bachasson et monsieur Vallini se sont retrouvés vendredi 29 juin à la tribune organisée par l’association « Vivre en Chambaran » afin de photographier depuis une nacelle la foule rassemblée. Selon l’appel à ce rassemblement, la photographie devait permettre d’illustrer le remplissage du stade de Roybon comme étant la preuve incontournable qu’une grande majorité des habitants des Chambarans avait « la volonté de voir aboutir le projet de Centers Parcs » (http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/article-grande-manifestation-le-29-juin-2012-105196694.html). Malgré tous les efforts déployés par les officiels et leur com’, le stade était loin d’être rempli. ( http://www.bienvenue-au-center-parcs-des-chambarans.org/article-un-rassemblement-reussi-107598664.html)

De l’aveu même des organisateurs, nous pouvons conclure sans ambages que les habitants des Chambarans ne veulent pas de ce projet.


Source:

http://grenoble.indymedia.org/2012-06-28-Correspondance-avec-un-conseiller



le lendemain de son premier article, Le Dauphiné libéré reprend finalement les chiffres des organisateurs …..

ROYBONLa manifestation de soutien au Center Parcs

Les élus pendant l’allocution d’André Vallini.

Les élus pendant l’allocution d’André Vallini.

1 / 3
  • Les élus pendant l’allocution d’André Vallini.
  • image
  • image

 L’association « Vivre en Chambaran » a organisé vendredi au stade son premier grand rassemblement pour soutenir le projet de Center Parcs.

Une sacrée organisation que le président de l’association, Pascal Doom, et son équipe d’une centaine de bénévoles ont menée à bien.

Tout était préparé avec minutie, de l’accueil au parking à l’entrée où chaque arrivant recevait un badge autocollant qui a servi à comptabiliser la nombreuse assistance. Pour être exact, 1 004 personnes plus les 100 organisateurs.

Ce rassemblement s’est déroulé en deux temps : à partir de 18h, le président Pascal Doom a présenté le déroulement de la manifestation suivi de Mme Elisabeth Briot, habitante de Montrigaud qui a vécu en Moselle où se situe le Center Parcs lorrain. Elle en parla en termes plutôt élogieux avec des messages et témoignages de maires des communes où est implanté ce Center Parcs.

L’apanage de la nature

Ensuite, Thierry Capéran, qui a effectué un séjour dans ce Center Parcs lorrain, a fait un résumé très positif. Il affirma aussi qu’après dialogue avec les employés côtoyés, ceux-ci se disaient « satisfaits de leur emploi ».

Daniel Postic, adjoint (auteur des belles photos et posters sur les Chambaran) parla aussi de son séjour dans un des Center Parcs axé sur la nature justement, rappelant que l’apanage de la nature n’appartient pas qu’aux opposants du projet.

Dans un deuxième temps vers 20h, la tribune se remplit avec les nombreux élus du canton et de la région.

Prise de parole de MM. Marcel Bachasson, maire et conseiller général ; Yannick Neuder, président de la Communauté Bièvre-Chambaran ; Christian Nucci, vice-président du Conseil général et président du Syndicat mixte de Bièvre-Valloire ; Jean-Pierre Barbier, député, et André Vallini, sénateur et président du Conseil général de l’Isère. Ils ont tous fait l’éloge du projet.

le 02/07/2012 à 06:00 Vu 18 fois

Source:






Center Parcs de Roybon : plus d’un millier pour soutenir le projet.
safe_image.php?d=AQCQn9yfCq0vvxLo&w=155&h=114&url=http%3A%2F%2Fwww.memorialdelisere.fr%2F%2Fuploads%2Finformation%2F1268-photo1-snap
memorialdelisere: Center Parcs de Roybon : plus d’un millier pour soutenir le projet
www.memorialdelisere.fr
    • 260701_1099375484_1912910724_q
      Miguel Hugonin laissez donc nos forêts tranquille bordel….
    • 41743_698244813_315194234_q
      Kielbasa Burgond Contre archi contre, il veulent nous vendre un gros merdier eco-responsable alors qu’ils vont tuer et déloger des tonnes d’animaux
    • UlIqmHJn-SK
      Bruno Sabazios ‎1000 personnes ? C’est une plaisanterie !!
    • UlIqmHJn-SK
      Bruno Sabazios Sur les photos des sites des partisans, on a beau compter et recompter, on est loin du compte, très loin. Prétendre que mille personnes étaient présentes relève de la méthode Coué. analyses ici: http://chambarans.unblog.fr/2012/06/30/manifestation-des-pros-center-parcs-a-roybon-ils-sont-ou-les-mille/

    • UlIqmHJn-SK
      Bruno Sabazios Quand on pense que ce « rassemblement » était destiné à regrouper tous les partisans « de Roybon, de tout le Chambaran, de l’Isère et « même de le Drôme », qui devaient « remplir le stade de Roybon »….
    • 573254_1003804758_1064687450_q
      Seb Lecoeur contribution à l’enquête publique du SCOT : « Il est donc évident que sur notre secteur de Bièvre Valloire le Scot ressemble plus à un recueil de bonnes intentions qui ne sont pas en phase avec les projets en cours. Nous aurions pu pousser plus loin notre analyse, mais le simple fait que le développement de la Bièvre Valloire repose sur le seul projet de Center Parcs qui est en lui-même contraire aux prescriptions du Scot est déjà de nature à nous interroger sur les applications locales qui en seront faites dans le futur. C’est pourquoi nous ne sommes pas en mesure aujourd’hui de nous prononcer en faveur du Scot, qui se devrait d’être plus précis et moins libre d’interprétation. »
    • 49488_100003814270839_1700034278_q
      Artisans Commercants Roybon POUR INFO, à tous ceux qui disent qu’il n’y avait pas 1000 personnes sur le stade ce soir là, nous avons distribué à chaque personne entrante une cocarde auto collante au sigle de l’association créée en faveur de l’implantation du center parc, et nous les avons comptabilisées en public au terme de la soirée : 1004 entrées plus 100 bénévoles …à bon entendeur…
      UlIqmHJn-SK
    • Bruno Sabazios Roybon: 1400 habitants
      Le syndicat mixte du Pays de Bièvre-Valloire: 68000 habitants, 70 communes.
      Le département de l’Isère: 1206375 habitants
      Sachant que vous avez convoqué toute l’Isère à ce rassemblement, par internet, par presse, par une distriburion massive de tracts dans les boites aux lettres et par un envoi également massif de mails à toutes les communes de l’Isère.
      Sachant que vous avez mobilisé les artisans locaux du bâtiment et plus généralement le monde du commerce et de l’artisanat.
      Sachant que la mairie de Roybon appelait à participer.
      Sachant que Le syndicat mixte du Pays de Bièvre-Valloire y appelait également
      Sachant que le conseil général de L’Isère y appelait aussi et que monsieur Vallini s’est déplacé.
      Sachant que les partis politiques principaux y appelaient .
      Sachant que vous avez également convié les habitants de la Drôme voisine.
      Sachant que le conseil régional Rhône Alpes soutient ce projet.
      Sachant que des élus se sont déplacés en nombre.
      Sachant que la ville de Roybon est à juste à coté du stade.
      Sachant que des personnes ont pu venir par curiosité.
      Sachant que des journalistes se sont déplacés.
      Sachant que vous avez déclaré que le stade serait rempli pour montrer « la volonté des habitants de voir aboutir le projet de Center Parcs ».
      Sachant que vous clamez que toute la région veut ce projet.
      Sachant que vous prétendez représenter  » la majorité silencieuse ».
      Sachant qu’elle était censée prendre la parole ce jour là
      Alors même si vous étiez mille, comme vous l’annoncez, bien que les photos et vidéos que vous produisez ne le montrent vraiment pas, ce nombre dérisoire de participants ne fait que montrer à minima une indifférence totale.
      Nous prenons donc acte du fait que ce projet n’est pas soutenu par les populations, mais par une minorité agissante et ne représentant que ses intérêts particuliers .
      A bon entendeur …


Source:

Une Réponse à “- Manifestation des pros Center Parcs à Roybon, ils sont où, les mille ?”

  1. KUNTZ dit :

    De deux choses l’une : ou bien le photographe était très en avance, et il est parti quand le monde est arrivé – il faisait chaud et il avait soif !! – ou alors il ne possédait pas un grand angle. Ou donc êts-vous allés chercher 1000 personnes !!! Pas sur les photos en tout cas. Allons allons : vous n’êtes pas si ùmajoritaires que vous l’affirmez. Avouez-le.

    Salutations cordiales, m

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly