- Ce sont les partisans qui le revendiquent ….

Posté par admin le 3 juillet 2012


Ces précisions édifiantes sont extraites d’un document de l’Insée Lorraine peu suspecte de partialité.

Elles sont publiées sous le titre  » Et pourquoi pas nous » par la page facebook des « Artisans commerçants Roybon »

( http://www.facebook.com/artisans.roybon?sk=wall ), site de propagande en faveur du projet, peu suspect de chercher à « casser » le dit projet……

Leur source est le site de la mairie de Roybon, peu suspect de s’opposer au projet …..
Allons chômeurs chambarantins, comme le revendique le site des « artisans commerçants de Roybon »,  » Pourquoi pas vous ?

Faites un effort, soutenez ce projet ……….

 


« Les femmes sont très fortement surreprésentées dans les diverses boutiques (86%) et les activités de nettoyage (87%). Mais ces dernières ne leur procurent la plupart du temps que 36 heures de travail par mois (soit 9 heures par semaine) et un cinquième seulement des salariés occupés à ces tâches y travaillent plus de 100 heures par mois. » ………

 

« Les 632 postes de travail créés par le Center Parcs mosellan correspondent à plus de 470 emplois en équivalent temps plein et les deux tiers sont en contrat à durée indéterminée. » …….

 

« Reste que si le nombre d’emplois créés est particulièrement important, un sur quatre est en contrat à durée déterminée et surtout, les salaires  offerts sont faibles.

Parmi les 304 salariés de Pierre & Vacances, 60% touchent le Smic horaire, dont près de la moitié seulement 319 euros par mois du fait d’un contrat de travail hebdomadaire de 9 heures en tant qu’agent technique de nettoyage. Le salaire brut horaire moyen appliqué par Center Parcs se situe ainsi près de 1,50 euro en dessous de celui pratiqué dans l’hôtellerie-restauration du bassin d’emploi, et près de 2 euros en dessous de celui relevé dans le département dans le même secteur d’activité.

Cet écart peut s’expliquer par le bas niveau de diplôme des employés du domaine : la moitié du personnel possède un CAP ou un BEP, et 20% seulement ont un niveau bac+2 ou plus. Au final, seuls 6% des salariés touchent un salaire supérieur de 20% au Smic.

Quid des nouveaux emplois générés dans la région ?

L’estimation des emplois induits et indirects qui vont être crées ou maintenus avec l’ouverture du domaine est difficile. La moitié des salariés du site sont employés par des sous-traitants. Ils seraient classés dans les emplois indirects générés par l’activité du domaine. De plus, le Center Parcs achève sa phase de construction (suivi de garanties) et

entre en phase opérationnelle. De ce fait, de nombreuses factures restent liées à la construction et à la mise en place du domaine, non à son fonctionnement.

L’activité de l’ensemble du site représente une trentaine d’emplois

pour la région. Ce chiffre faible au regard de la taille du domaine s’explique facilement. À l’inverse d’une entreprise industrielle, les besoins d’une entreprise touristique sont faibles. De plus, la restauration est sous-traitée. Les achats alimentaires (qui représentent 46% des facturations) sont assurés par la centrale d’achat du sous-traitant. » …….

 

« Malgré les tests de recrutement, les formations et le soin apporté à la vie active au sein de la nouvelle entreprise, le turnover du personnel a atteint 30% en septembre 2010.

Ce taux est comparable à celui des autres Center Parcs trois mois après leur ouverture. » …..

 

« Quant aux trois communes qui accueillent le domaine (Fraquelfing, Hattigny et Niderhoff), elles ne comptent ensemble que 8 salariés chez Center Parcs »

 

 

 

Document original complet ici:

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=17266&reg_id=17

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly