- Mouvement de grève à Center parcs, encore …

Posté par admin le 16 juillet 2012

Mouvement de grève à Center parcs

Publié le lundi 16 juillet 2012 à 14H00 - Vu 8 fois

Une distribution de tracts massive pour faire bouger les choses.

Une distribution de tracts massive pour faire bouger les choses.

- Mouvement de grève à Center parcs, encore ... dans Archivage brut empty

LAON – Des salariés du Center Parcs en colère ! Des conditions de travail difficiles, des salaires trop bas, un manque de considération… Ils disent stop !

 

Vendredi, une soixantaine de salariés (sur près de 400 ) ont distribué des tracts à l’entrée du Center Parcs afin d’alerter la clientèle. Et pour faire bouger les choses. On pouvait lire ceci : « Depuis l’ouverture de ce Center Parcs, il y a cinq ans, de graves problèmes de salaires et de conditions de travail subsistent. » Le syndicat CGT et les grévistes revendiquent des salaires trop bas, un manque de personnel, une surcharge de travail, un manque de moyens et une injustice entre les dirigeants et les salariés de base.

« C’est du n’importe quoi »

« C’est un ras-le-bol général. C’est quand même étonnant que le personnel soit obligé de réclamer du matériel pour travailler ; c’est du grand n’importe quoi. De plus, on augmente la charge de travail sans augmenter les moyens », s’exclame Christophe Lenoble, délégué CGT.
« On a assez de travail pour pas que l’on nous en rajoute. On est en première ligne, on doit faire face aux clients mécontents et il y a pleins de choses qui s’accumulent comme des problèmes avec l’informatique le manque de matériel. Et ensuite, on nous explique que l’amabilité des employés est en baisse. C’est dur de garder le sourire avec les tâches supplémentaires, les plaintes des clients. C’est fatiguant ! En plus que l’on est qu’au SMIC », explique avec dépit Suzi, une réceptionniste. Déjà en décembre dernier, le syndicat avait alerté la direction de ces nombreux dysfonctionnements. « Suite à cela, on a eu des avancés, mais cela était de la poudre aux yeux, car la direction avait des promesses qui ne sont toujours pas tenues. Il faut que cela bouge car cela met en péril la société », précise Christophe Lenoble.
Cette action d’une journée devait servir de piqûre de rappel pour la direction, accusée de ne pas avoir tenu toutes ses promesses. Les salariés souhaitent du concret.

 

LA REACTION DU DIRECTEUR
Alain Freson, directeur du parc axonais donne son sentiment sur les revendications des grévistes : « Sur les salaires, ils sont toujours négociés au mois de novembre. Il faut savoir qu’il y a le salaire de base, le SMIC, le 13e mois et des indemnités. Les trois quarts des promesses de décembre sont faites, selon la priorité. Pour le reste, c’est en cours. À quelques-unes près, elles seront tenues cette année. C’est aussi le tourisme, le tourisme c’est cyclique. Mais on va continuer le dialogue. C’est normal suite à ce mouvement. Je suis ouvert au dialogue, je suis pour le dialogue. On va avancer ensemble pour trouver des solutions.

 

Nicolas LAURENCESource:

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly