- Center Parcs à Roybon : une usine à loisir

Posté par admin le 10 janvier 2013

.
.
.
.

Center Parcs à Roybon : une usine à loisir

 (article tiré du journal des communistes du pays de Beaurepaire Dialogue, n° 50, de novembre 2012)

 

 

Quelques chiffres : 1021 cottages bois, sur 200 ha, 91 ha de forêt défrichés, 31 ha bétonnés, une « bulle Aqua Mondo » (forêt tropicale et bassin d’eau) d’un hectare à 29°. Un besoin gigantesque en eau potable. Une structure commerciale de plusieurs milliers de m2, permettant la vie en autarcie.

 

 

Un gaspillage d’argent public :

 

En cette période de crise, on préfère investir l’argent de nos impôts (7 millions du conseil général, autant de la communauté de communes, autant de la ville de Roybon, et ce n’est qu’un début !) plutôt que de favoriser la santé (nécessité d’un centre médical à Beaurepaire) et les emplois durables qualifiés (comme l’agriculture biologique) nécessaires à la communauté.

 

 

Un désastre écologique :

 

L’impact sur la ressource en eau : Nappes sollicitées pour ce gaspillage d’eau : la nappe de Bièvre qui alimente les Orons, le Dolon, la Veuse, et la nappe miocène du bas Dauphiné (l’Herbasse, la Galaure). Les eaux usées traitées (usine de traitement des eaux payée par nous), ne seront pas rejetées dans le versant de captage, mais vers l’Isère.

 

Déjà l’été nous connaissons des limitations dans l’utilisation de l’eau, qu’en sera-t-il avec ce parc ? Destruction de corridors écologiques, destruction de zones humides (62 ha) et d’espèces protégées.

 

Imaginez cette « ville » de 5000 habitants en juillet et août qui va se remplir et se vider complètement chaque semaine ! Des déplacements de centaines de touristes en voiture, et aussi les camions pour l’approvisionnement.

 

 

L’argument des pro-Center Parcs : l’emploi…

 

OK, des emplois sont créés pour faire tourner cette machine, oui, mais quel emploi ?

 

Les chiffres annoncés sont à modérer : ce sont des temps partiels, souvent 10 heures par mois, au SMIC.

 

Et si ça ne marche pas : la réalisation n’aura pas coûté bien cher à Pierre & Vacances.

 

Qui nous rendra la forêt détruite pour rien, qui nous débarrassera des ruines ?

 

Il est grand temps de faire arrêter ce projet dont le seul but est de garantir une conséquente plus-value immobilière à Pierre & Vacances.

 

Il est grand temps de dénoncer ces activités stériles favorisant plus le fantasme de certains élus que le progrès social et économique.

 

Réfléchissons, et construisons ensemble un projet de société au service du plus grand nombre, et préservant le milieu naturel.

 

Dans les Chambarans, des pistes sont à développer, notamment autour de l’agriculture biologique, l’artisanat et le tourisme local.

 

 

 

Liliane Magniat
.
.
.
.

Une Réponse à “- Center Parcs à Roybon : une usine à loisir”

  1. Hego henri dit :

    beaucoup d’argent dépensé pour 2 mois de vacances , qui vas aller dans ce centre de loisir les chômeurs ? ou allez vous faire passer toutes ces voitures et camion ?? dans le village de roybon ??

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly