- « Ne pas être déconnectée des vraies réalités »

Posté par admin le 19 juin 2013

« Ne pas être déconnectée des vraies réalités »

Michèle Bonneton est députée écologiste de la neuvième circonscription depuis tout juste un an. Nous avons donc souhaité dresser avec elle un premier bilan de son début de mandat.

n Avez-vous été surprise par la réalité du mandat de député ?

« Avant l’élection, je me refusais à imaginer quoi que ce soit. C’est une vie très active. Je tiens à accomplir mon travail législatif et à rester sur le terrain, pour ne pas être déconnectée des vraies réalités. Je pars le lundi soir pour Paris et je reviens en général le jeudi soir. Je suis ensuite sur le terrain toute la fin de semaine. »

n Concernant votre travail législatif, depuis un an, vous n’avez déposé aucune proposition de loi. Pourquoi ?

« Nous avons à l’Assemblée ce qu’on appelle une niche parlementaire, durant laquelle un groupe a droit de déposer une proposition de loi devant l’Hémicycle. Le groupe écologiste n’a droit qu’à deux propositions de loi par an. C’est très peu. La majorité verrouille beaucoup de choses. Pour l’instant, j’ai co-signé plusieurs propositions de loi. Le groupe en a déposé une, sur les ondes électromagnétiques. Je ne suis pas directement à l’origine des propositions. Mais nous les travaillons ensemble au sein du groupe. »

n Vous avez posé plusieurs questions au gouvernement concernant l’entreprise Rio Tinto à Voreppe et son plan social. Cela peut-il sauver les emplois ?

« J’ai interpellé M. Montebourg plusieurs fois. Je suis aussi allée voir les salariés de Rio Tinto. Et je suis coprésidente de la commission d’enquête sur la sidérurgie et la métallurgie en France. Le but est de comprendre les enjeux de ces filières et de proposer des solutions pour qu’elles restent en France, par le biais de prêts à taux intéressants, d’énergie peu chère. Il est aussi impératif de mettre en place des filières de recyclage des ferrailles. »

n Mais concrètement, pour Rio Tinto, il est trop tard…

« Nous, parlementaires, avons peu de moyens pour une action directe, puisque le capital est privé. Quand il a été question chez Thalès de vendre les sociétés XRIS et Trixell installées à Moirans, l’État était actionnaire et nous avons réussi à peser pour éviter que les entreprises ne soient cédées. C’est pourquoi je soutiens l’idée que l’État garde des parts dans le capital d’entreprises stratégiques et ait un droit de regard sur ces entreprises. Pour Rio Tinto, Arnaud Montebourg veille à ce que le plan social permette de recaser tout le monde. On ne peut pas stopper les licenciements mais on peut faire en sorte que ça se passe le moins mal possible. »

n Le nouvel hôpital faisait partie de vos priorités. Et il n’y a rien de nouveau…

« Il y a eu de grandes avancées. Le projet a été classé prioritaire et de l’argent a été débloqué par l’Agence régionale de santé. C’est très encourageant. Je continue de solliciter la ministre de la Santé, que j’ai déjà souvent rencontrée. Nous devons encore la voir cet été avec Roland Revil, maire de Voiron. Il y a des réflexions à mener, il faut suffisamment de services, tout en restant le moins cher possible. Pendant des années, le dossier était au point mort. Il y a dix ans d’arriérés à rattraper. »

n Vous avez posé une question au gouvernement sur les niches fiscales accordées pour l’investissement dans des résidences de loisirs. Que pensez-vous du projet de Center Parcs à Roybon ?

« Je ne suis pas convaincue du bien-fondé économique de ce projet. Pierre et Vacances est une entreprise qui n’est pas en bonne santé financière. Le financement public pour ce projet est très important, plus de 7 000 € par bungalow. Ça fait beaucoup d’argent public par emploi créé […]. Et je crois qu’on se fait des illusions sur les retombées économiques pour le secteur. »

n L’augmentation brutale de la Cotisation foncière des entreprises (CFE) a créé de l’émoi dans le Voironnais. Les commerçants n’ont pas eu le sentiment d’être entendus…

« J’ai pourtant été présente, j’ai interrogé le rapporteur du budget sur ce point. J’attends d’ailleurs toujours sa réponse. La CFE va être revue à l’automne, en attendant, des aménagements ont été mis en place. »

n De façon générale, pensez-vous que le groupe écologiste peut peser sur le plan législatif ?

« Nous faisons tout pour avoir du poids. Nous travaillons à développer l’emploi par la transition énergétique. Nous avons réussi à faire voter une résolution pour une fiscalité écologique, pour peser sur le budget. La Caisse des Dépôts et Consignations a une enveloppe de 20 milliards pour les PME, dont une partie doit permettre d’aller vers la transition écologique. Bientôt, une 2 e loi sur le logement va être votée pour favoriser la rénovation thermique des bâtiments. Les choses avancent. »

n Roland Revil, suppléant de Michèle Bonneton et maire de Voiron : « Michèle Bonneton est très disponible, au service des communes et des élus. À chaque demande, elle est au rendez-vous. Elle intervient sur les dossiers chauds. Pour le futur hôpital, elle a rencontré plusieurs fois la ministre de la Santé, elle est toujours à mes côtés à Paris pour défendre le projet. Elle a aussi été très présente sur le dossier Thalès. Elle est écologiste et je suis socialiste, mais je n’ai pour l’instant pas senti de problème vis-à-vis de positions que je peux prendre par ailleurs. »

nJulien Polat, candidat UMP face à Michèle Bonneton lors des législatives : « Michèle Bonneton nous livre son vrai visage, celui d’une élue écologiste avec tout ce que cela comporte d’excès et des caricatures. […] Quand elle parle de son travail, elle cite la loi sur le bisphénol ou les positions écologistes sur le gaz de schiste. À une époque où on a tellement de problèmes sur le pouvoir d’achat, l’emploi, c’est dramatique. Et pour l’hôpital… Roland Revil annonçait une réponse du ministère pour mi-mai, on est mi-juin et il n’y a toujours rien. À l’Assemblée, la voix de Michèle Bonneton est simplement réduite à la marginalité de son groupe politique. »

Par Propos recueillis par Marie ROSTANG | Publié le 19/06/2013 à 06:00 Vu 4 fois

Source:
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/06/19/ne-pas-etre-deconnectee-des-vraies-realites

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly