- Center Parcs : un dénouement pour 2014 ?

Posté par admin le 4 janvier 2014

Center Parcs : un dénouement pour 2014 ?

Le projet de Center Parcs dans les Chambaran, par le groupe Pierre et Vacances, aboutira-t-il en 2014 ? Le dénouement n’a jamais été aussi proche…

Les recours contentieux lancés par les opposants au projet ont été déboutés. Ces trois dernières années, ils avaient notamment attaqué le permis de construire et l’autorisation de défrichement. Après le jugement du tribunal administratif de Grenoble, l’arrêt de la cour administrative de Lyon puis le Conseil d’État en dernier ressort, ces deux autorisations ont été acquises définitivement (notre édition du 5 avril). Le permis de construire est ainsi valable jusqu’en 2015.

880 m3 d’eau par jour

Le dossier est, depuis juillet dernier, dans les mains des services de l’État. Il est soumis à l’application de la Loi sur l’eau et les espèces protégées. L’instruction devrait durer plus de sept mois. Le maire de Roybon et conseiller général, Marcel Bachasson, souligne simplement : « L’évolution se fait correctement. Le dossier semble être bien considéré ».

Mais cette question de l’eau est sensible. Les “anti” craignent un assèchement des rivières de l’Herbasse et la Galaure (lire ci-dessous). Le prélèvement en eau du Center parcs est estimé à 880 m3 par jour pour 5 000 personnes. « Il faut savoir que depuis 30 ans, nous avons une autorisation de prélèvement de 185 m3 par heure dans la Galaure. Au total, 178 000 m3 par jour sont ponctionnés sur la nappe pour le secteur Bièvre-Valloire/Galaure. Personne n’a jamais posé de questions jusque-là… » commente M. Bachasson. « D’autant que des travaux devraient être engagés pour répartir le puisage de l’eau sur trois sources, justement pour éviter tout impact sur les rivières. Et Center Parcs sera un client comme les autres : en cas de sécheresse, ils devront appliquer les mêmes consignes que tout le monde. »

Côté assainissement, la nouvelle station d’épuration Aqualline de Saint-Sauveur a été dimensionnée pour traiter les eaux usées du Center Parcs.

En attendant les décisions de l’État, les partisans du projet restent discrets. Même s’ils sont nombreux. Tout comme la Région et le Département, l’ensemble des maires du territoire sont favorables au Center Parcs. Le président de l’ancienne Communauté de communes Bièvre Chambaran, Yannick Neuder, précise : « Le projet a été pris en compte lors de la fusion des communautés de communes Pays de Bièvre-Liers et de Bièvre Chambaran. C’est un projet de territoire. Les 41 maires ont voté en sa faveur ».

Si les autorisations de l’État sont délivrées cette année, les travaux du Center Parcs pourraient débuter en 2015.

Pour les Chambaran sans center parcsL’association Pour les Chambaran sans Center Parcs est sur tous les fronts. Elle a multiplié les attaques judiciaires et organise des réunions d’information pour rallier la population à sa cause. La dernière en date avait lieu en octobre à Romans.Ses principales inquiétudes : l’alimentation en eau du Center Parcs, l’impact qualitatif et quantitatif sur les rivières de l’Herbasse et la Galaure, le défrichement du bois des Avenières.
Par Karine BONNET | Publié le 04/01/2014 à 06:00 Vu 5 fois

Source:
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/01/04/center-parcs-un-denouement-pour-2014

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly