- Center Parcs recherche 150 hectares dans le Lot-et-Garonne

Posté par admin le 28 avril 2014

Center Parcs recherche 150 hectares dans le Lot-et-Garonne

Publié le 26/04/2014 à 03:49, Mis à jour le 26/04/2014 à 07:44

Damazan (47) – Économie

Le groupe «Pierre et Vacances», qui chapeaute les Center Parcs, s'est mis en quête du site idéal./Photo reproduction
Le groupe «Pierre et Vacances», qui chapeaute les Center Parcs, s’est mis en quête du site idéal./Photo reproduction

- Center Parcs recherche 150 hectares dans le Lot-et-Garonne dans Actualités zoom

Et maintenant, au travail ! Ce n’est pas seulement Pierre Camani qui le dit, c’est aussi Jean-Michel Klotz, le directeur général adjoint de «Pierre et Vacances». On cherche 150 hectares dans l’ouest du département.

L’épicentre de l’économie touristique en Lot-et-Garonne devrait se situer entre Damazan et Casteljaloux. Rien n’est fait, bien sûr. Mais en annonçant (lire notre édition d’hier) l’arrivée d’un Center Parcs à l’horizon de 2018, Jean-Michel Klotz, le directeur général adjoint de «Pierre et vacances» a précisé très clairement, sinon la localisation exacte du futur emplacement, du moins ce qu’il attend du site lui-même. «Proche d’un échangeur autoroutier, proche d’un massif forestier et d’une surface de 150 hectares». Inutile de dire que, depuis hier matin et l’annonce faite, d’abord, en commission permanence à destination de tous les conseillers généraux, les élus se penchent sérieusement sur les zones d’accueil possibles. «On devrait connaître au début de l’automne le site choisi.» Ensuite viendra le temps du dépôt des dossiers, de l’obtention des autorisations, du permis de construire. «On pense que les travaux débuteront vers 2016» expliquait Jean-Michel Klotz balayant au passage, ainsi que Pierre Camani, la question que certains posent sur un éventuel effet d’annonce qui ne serait pas suivi d’effet. «La stratégie de développement de «Pierre et Vacances» la conduit aujourd’hui à étendre son activité dans le sud-ouest de la France. Pour des raisons d’accessibilité autoroutière et ferroviaire, de centralité géographique et de réputation touristique, le Lot-et-Garonne apparaît propice à l’implantation d’un site d’hébergement touristique de la gamme Center Parcs, qui recevra alors l’appellation Center Parcs Aquitaine Lot-et-Garonne et qui sera le premier de ce type dans le grand quart Sud-Ouest.»

Front commun pour Center Parcs

Une inquiétude que l’opposition au conseil général ne porte même pas. Par la voix d’Alain Merly, «les élus d’opposition se réjouissent du projet d’implantation d’un Center Parc en Lot-et-Garonne annoncé par le directeur général du groupe «Pierre et Vacances». Et Pierre Merly ajoute, «Il s’agit d’un projet important pour l’économie du département qui, s’il aboutit, devrait créer environ 300 emplois directs et permettre 5 millions d’euros de retombées pour l’économie locale. Ce Center Parc renforcera, en outre, la vocation touristique du département et viendra en complément de ressources comme le parc Walibi, la navigation fluviale ou encore les thermes de Casteljaloux. Nous serons donc tous mobilisés pour qu’il se concrétise dans l’intérêt de notre département.» Seul petit bémol, «si le département présente toutes les caractéristiques nécessaires pour l’accueil de ce centre, son succès dépendra largement de la qualité des accès routiers, autoroutiers et ferroviaires au site.

Les élus d’opposition espèrent vivement que le conseil général prendra ses responsabilités et sera en mesure de réaliser les investissements nécessaires pour l’aboutissement du projet.»

Matthias Fekl soutient le projet

«Le projet d’ouverture d’un Center Parcs en Lot-et-Garonne est un enjeu majeur pour l’attractivité et le rayonnement de notre département» explique, lui, Matthias Fekl le député socialiste du Marmandais.

«L’un des grands défis pour le Lot-et-Garonne, c’est de garder toute sa place entre les deux grandes agglomérations de Bordeaux et de Toulouse et d’être une terre de développement et de qualité de vie au cœur du Grand Sud-Ouest. Le projet de Center Parcs va dans ce sens.» Mathias Fekl insiste sur les créations d’emplois et la diversification économique qu’il induira pour nôtre département, «en le positionnant davantage encore en matière de développement du tourisme au cœur du grand Sud-Ouest.» Et Matthias Fekl a, d’ores et déjà, évoqué le projet Center Parcs avec Alain Rousset, président du conseil régional d’Aquitaine. «Avec les élus, nous porterons ce dossier au conseil régional, tout en veillant au respect des engagements pris en matière d’embauches, d’exemplarité sociale et environnementale, et en étant à l’écoute des attentes locales des citoyens.»

Source:

http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/26/1870439-center-parcs-recherche-150-hectares.html

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly