• Accueil
  • > Actualités
  • > - La candidate Europe Écologie a fait étape à Roybon pour dénoncer le projet de Center Parcs

- La candidate Europe Écologie a fait étape à Roybon pour dénoncer le projet de Center Parcs

Posté par admin le 20 mai 2014

La candidate Europe Écologie a fait étape à Roybon pour dénoncer le projet de Center Parcs

Michèle Rivasi, entourée de colistiers et élus Europe Écologie, a exprimé son opposition au projet de Center Parcs.
Michèle Rivasi, entourée de colistiers et élus Europe Écologie, a exprimé son opposition au projet de Center Parcs.

Entre deux conférences, c’était une petite respiration champêtre. Michèle Rivasi, candidate Europe Écologie aux Européennes, entourée de quelques colistiers, a fait escale à Roybon hier après-midi. Elle n’avait pas de baskets et un timing serré… Malgré tout, la députée européenne s’est rendue sur le terrain qui pourrait accueillir le Center Parcs. Au-delà de la balade en forêt, le but était de dénoncer ce projet prévu dans les Chambaran. Même si quelques-uns ont eu du mal à trouver, plus d’une cinquantaine de personnes l’accompagnait.

En préambule, Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional et candidat sur la liste de Mme Rivasi, a souhaité rassurer : « Le groupe Europe-Écologie-Les-Verts a toujours été opposé à ce projet de Center Parcs. Nous sommes dans la continuité, nous ne sommes pas ici uniquement parce qu’il y a des élections Européennes ! »

« À l’encontre des directives européennes »

Michèle Rivasi, qui se bat contre « les grands projets inutiles », a parlé de « scandale ». « En 2014, comment peut-on encore créer de tels projets ? 80 hectares de forêt vont être détruits… Tout ça pour quoi ? Le projet va à l’encontre de la biodiversité, à l’encontre des directives européennes sur la question de la sauvegarde des zones humides. Center Parcs crée une immense bulle tropicale, ça va à l’inverse du principe de transition énergétique. » La candidate a même comparé ce projet à celui de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Stéphane Peron, président de l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs, a également pris la parole. Traitement des eaux usées, approvisionnement en eau potable, destruction de zones humides et espèces protégées… Il a rappelé les principaux arguments des opposants. D’ailleurs, le président promettait d’entrer dans le détail le soir-même, lors d’une réunion publique organisée à Roybon. La dernière de l’enquête publique ouverte au titre de la loi sur l’eau à laquelle le projet de Center Parcs est soumis.

Michèle Rivasi ne pouvait pas rester… Elle était en meeting à Grenoble.

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly