• Accueil
  • > Actualités
  • > - ROYBON – ALORS QUE LE GROUPE PIERRE & VACANCES A DÉBUTÉ LE CHANTIER HIER, LES OPPOSANTS SE SONT RÉUNIS SUR LE SITE Center Parcs : entre travaux et manifestation

- ROYBON – ALORS QUE LE GROUPE PIERRE & VACANCES A DÉBUTÉ LE CHANTIER HIER, LES OPPOSANTS SE SONT RÉUNIS SUR LE SITE Center Parcs : entre travaux et manifestation

Posté par admin le 21 octobre 2014

ROYBON – ALORS QUE LE GROUPE PIERRE & VACANCES A DÉBUTÉ LE CHANTIER HIER, LES OPPOSANTS SE SONT RÉUNIS SUR LE SITE
Center Parcs : entre travaux et manifestation

Près de 200 opposants étaient réunis, hier matin, devant l’entrée du site où le Center Parcs doit être créé. Une dizaine d’entre eux a encerclé   un véhicule de la société d’élagage qui avait commencé le défrichement.
Près de 200 opposants étaient réunis, hier matin, devant l’entrée du site où le Center Parcs doit être créé. Une dizaine d’entre eux a encerclé un véhicule de la société d’élagage qui avait commencé le défrichement.

Ils l’avaient promis : ils ne lâcheront rien. Les opposants au Center Parcs dans les Chambaran étaient à nouveau mobilisés hier matin, sur le site de Roybon. Ils dénonçaient le début des travaux du complexe touristique. Un démarrage qu’ils jugent « précipité ». Car depuis vendredi, le groupe Pierre & Vacances dispose de toutes les autorisations nécessaires pour installer le Center Parcs (notre édition du 18 octobre).

Vers un mouvement plus musclé ?

Dès 8 h 30, dans le bois des Avenières, ils étaient près de 200. Des représentants de l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs (PCSCP), d’Europe Écologie – Les Verts ou de simples citoyens. Les manifestants se sont installés à l’entrée du site. Du scotch sur la bouche et des pancartes à la main : “Autorisation illégale” ou “Démocratie bafouée”.

Les organisateurs voulaient avant tout une manifestation pacifiste, sans le moindre affrontement avec les gendarmes qui observaient le rassemblement… « C’est une action symbolique. En ce premier jour de travaux, on devait marquer le coup », précisait Stéphane Peron, président de PCSCP. Il prenait ensuite la parole devant les manifestants : « Le préfet a eu l’audace de qualifier ce projet destructeur d’intérêt public majeur ! » Rappelant les principaux arguments contre le projet : les emplois précaires, la destruction des espèces protégées, de la nappe phréatique et des zones humides… Le président frappait fort : « Ce dossier est marqué du sceau de l’imbécillité humaine et d’une classe politique corrompue par le lobby du tourisme. La démocratie a été bafouée, nous sommes des citoyens bâillonnés ! » Dans les rangs, certains commençaient déjà à envisager la suite du mouvement. « Nous devons nous préparer physiquement, lançait un jeune homme, du collectif opposé au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Renseignez-vous sur la désobéissance civile pacifique ! Il faudra s’installer ici et occuper le site ! » Le rendez-vous semblait s’organiser, entre discussions et échanges de contacts. Pendant ce temps, un peu plus loin dans le bois, une société d’élagage commençait à défricher le terrain. Certains opposants voulaient alors s’approcher… Stéphane Perron tentait de les dissuader. En vain. Une dizaine de personnes ont simplement encerclé l’un des véhicules de l’entreprise. Une dernière chanson était entonnée sur le site. Comme un message ou un rappel : “On lâche rien !”

Les autorisationsDepuis 2007, le groupe Pierre & Vacances prévoit d’implanter un Center Parcs à Roybon, dans le bois des Avenières. Sur un terrain de 202 ha, 990 cottages (petites maisons) doivent être construits, ainsi qu’un espace commun et une piscine, pour accueillir près de 5 500 personnes. Après une longue bataille juridique, Pierre & Vacances a obtenu le permis de défrichement et le permis de construire en 2010. Le préfet de l’Isère a signé, les 3 et 17 octobre, deux arrêtés autorisant le projet, au titre de la Loi sur l’eau et des espèces protégées. Enfin, le groupe Pierre & Vacances est propriétaire des 202 hectares de terrains depuis le vendredi 17 octobre.

LA PHRASE

Dans la semaine, des recours seront déposés contre les deux arrêtés préfectoraux, ainsi qu’une demande en référé pour stopper les travaux.

Stéphane Peron, président de l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs

Les autorisationsDepuis 2007, le groupe Pierre & Vacances prévoit d’implanter un Center Parcs à Roybon, dans le bois des Avenières. Sur un terrain de 202 ha, 990 cottages (petites maisons) doivent être construits, ainsi qu’un espace commun et une piscine, pour accueillir près de 5 500 personnes. Après une longue bataille juridique, Pierre & Vacances a obtenu le permis de défrichement et le permis de construire en 2010. Le préfet de l’Isère a signé, les 3 et 17 octobre, deux arrêtés autorisant le projet, au titre de la Loi sur l’eau et des espèces protégées. Enfin, le groupe Pierre & Vacances est propriétaire des 202 hectares de terrains depuis le vendredi 17 octobre.
Par Karine BONNET | Publié le 21/10/2014 à 06:00 Vu 282 fois

Source:
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/10/21/center-parcs-entre-travaux-et-manifestation-zwml

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly