• Accueil
  • > Actualités
  • > - Négociations « très difficiles » avec Pierre et Vacances à Fort Mahon Quend.

- Négociations « très difficiles » avec Pierre et Vacances à Fort Mahon Quend.

Posté par admin le 24 octobre 2014

Article assez éclairant, non, sur les rapports de l’entreprise Pierre et Vacances-Center Parcs avec les élus ….
Pourquoi continuer à laisser rentrer ce prédateur dans nos vies ?

FORT-MAHON-QUEND
L’aqua-club fait la planche

PUBLIÉ LE 23/10/2014

 

Faut-il réhabiliter l’aqua-club de Belle Dune ou construire une nouvelle piscine, qui pourrait, elle, accueillir les scolaires ?(photo d’archives).

L’avenir du complexe nautique de l’aqua-club de Belle-Dune est revenu dans les échanges entre les élus du Syndicat mixte baie de Somme, réunis lundi à Saigneville, dans le canton de Saint-Valery-sur-Somme. Pour dire un peu toujours la même chose. L’origine de ce débat était la perception par ce syndicat de la redevance forfaitaire de la part du groupement Pierre & Vacances, qui est le premier utilisateur de cet équipement, qui a trente ans et présente des signes de fatigue évidents.

Cette redevance s’élève à 666 000 euros pour la saison allant du 1er décembre 2013 au 30 novembre 2014. Elle est calculée sur la base du nombre de logements en exploitation sur le site de Belle-Dune (2 900 lits). Les recettes annuelles de l’aqua-club s’élèvent, elles, à 1,3 million d’euros. Le bail de cet équipement qui appartient au syndicat intercommunal Quend-Fort-Mahon, expire le 30 juin 2015. 480 000 € sont injectés par le Syndicat mixte pour des travaux d’urgence de mise en conformité de l’accessibilité, des diagnostics de charpente, d’amiante et de plomb.

« Toute l’économie de la côte »

Parallèlement, une réflexion est menée sur son avenir. Faut-il le réhabiliter ? En construire un nouveau ? Sachant que les enjeux financiers, d’une option l’autre, passent du simple (5 millions) au triple (15 millions), «  à la louche  », précise Christian Manable. Le président PS du conseil général, principal bailleur de fonds du Syndicat mixte baie de Somme, rappelle à qui veut l’entendre, que les négociations avec Pierre & Vacances sur ce sujet sont «  très difficiles  ». Chacun, de la collectivité publique à l’opérateur privé, se renvoie un peu la patate chaude ; ce qui commence à inquiéter MM. Baillet et Volant, respectivement maires de Fort-Mahon et Quend. Lundi, ce dernier a mis en garde contre l’hypothèse de la fermeture de l’aqua-club, qui pèserait sur «  toute l’économie de la côte  ». Pour muscler ce dossier, la Région est sollicitée. Les intercommunalités pourraient l’être également, Authie-Maye (les cantons de Rue et Crécy), Nouvion, car dans le nord de la Picardie maritime, il n’existe aucune piscine pouvant accueillir les scolaires ; ce qui n’est pas le cas de l’aqua-club et cela compte dans la décision qui pourrait être prise. «  Pour faire monter la pression » (ndlr : sur Pierre & Vacances), M. Manable agite le chiffon rouge d’un recours à un nouveau partenaire privé.

V.H.

Source:
http://www.courrier-picard.fr/region/fort-mahon-quendl-aqua-club-fait-la-planche-ia174b0n456341

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly