• Accueil
  • > Actualités
  • > - Center Parcs Roybon, La direction nationale d’EELV s’empare du sujet

- Center Parcs Roybon, La direction nationale d’EELV s’empare du sujet

Posté par admin le 22 novembre 2014

La direction nationale d’EELV s’empare du sujet

- Center Parcs Roybon, La direction nationale d’EELV s’empare du sujet dans Actualités title
  •  

Le communiqué, envoyé il y a quelques jours à tous les médias de France, était signé par les deux porte-parole nationaux d’Europe Écologie – Les Verts, Julien Bayou et Sandrine Rousseau. Et il portait sur le projet du Center Parcs à Roybon, combattu par les écologistes isérois.

La direction nationale d’EELV a donc décidé de soutenir le local, en passant à la vitesse supérieure. Julien Bayou nous explique les raisons.

Pourquoi vous saisir aujourd’hui du dossier ?

Les copains de Rhône-Alpes nous ont alertés et très vite, on s’est aperçu que ce dossier présentait de grandes similitudes avec celui de Sivens, et qu’il fallait donc appeler à une large mobilisation. À Roybon, comme à Sivens, les travaux ont commencé suivant la politique du “fait accompli”. On ne dialogue plus, on passe en force. Plusieurs collectifs de citoyens et de nombreuses associations se sont pourtant vivement opposés contre le projet de Pierre & Vacances. Et pour cause ! Ce Center Parcs détruirait plusieurs hectares de forêt et des zones humides qui alimentent la nappe phréatique nécessaire à l’accès à l’eau de centaines de milliers de citoyens drômois et isérois ! Sans compter que le projet a reçu un avis défavorable de trois commissaires-enquêteurs publics missionnés par le tribunal administratif.

Le conseil général, soutien du projet, invoque les centaines d’emplois créés. Les écolos sont-ils contre le développement économique ?

C’est une vision dépassée de l’économie. Si on pousse ce raisonnement, il faudrait aussi reproduire de l’amiante, car c’était un marché source d’emplois. Mais si on a stoppé la filière de l’amiante, c’est qu’on avait de bonnes raisons. Qu’on agissait pour la santé et donc l’intérêt général.

Vous parlez aussi d’une remise en cause de la démocratie…

Aujourd’hui, le problème est que les élus locaux ne supportent plus non seulement la contradiction, mais aussi tout simplement l’argumentation. Ils n’écoutent pas l’avis des experts, des associations, des habitants. Certes, cela prend peut-être plus de temps d’écouter, de prendre conseil, mais c’est ainsi que devrait fonctionner la société avant de lancer des projets irréversibles.

Vous appelez à une mobilisation nationale contre le Center Parcs. Souhaitez-vous que les militants de Sivens viennent jusqu’en Isère ?

Il n’y a pas de mise à l’agenda, pas de consignes. Notre but est de faire savoir qu’en Isère, comme ailleurs, certains grands projets portés par des élus sont pure folie. Et cette folie des grands projets est visible sur tout le territoire. Regardez le Lyon-Turin, on va tout défoncer pour gagner quelques dizaines de minutes en trajet en train. C’est incroyable !

Par Propos recueillis par Ève MOULINIER | Publié le 22/11/2014 à 06:00Source:
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/11/22/la-direction-nationale-d-eelv-s-empare-du-sujet

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly