- Center Parcs de Roybon : Pierre & Vacances se défend

Posté par admin le 23 novembre 2014

Publié à titre informatif :


Center Parcs de Roybon : Pierre & Vacances se défend

Publié le 22 Novembre 2014 à 13:55 - Center Parcs de Roybon : Pierre & Vacances se défend dans Actualités smiley_0 

img_1964 dans Presse, sites et blogs
Crédit : P&V

Au sujet de ce projet de parc aquatique tropical, on avait surtout entendu jusqu’ici les opposants. Y compris sur Montélimar News où notre collaborateur André Brun s’était exprimé en son nom, avec sa fibre écologique habituelle. Plusieurs manifestations d’opposants (Verts, associations de protection de la nature) ont également été organisées à Roybon dès que les travaux d’abattage des arbres ont commencé. Les arguments des « anti » sont principalement comme le rappelait André Brun :
- La destruction de 200 hectares de forêts et de zones humides et la menace sur la biodiversité régionale
- Le risque que ferait peser le center parcs sur les ressources en eau du bassin valentinois et les risques d’inondation accrues. En effet la zone détruite joue le rôle « d’éponge naturelle » , autrement dit de réservoir d’eau et de source de stockage naturelle en cas d’excès d’eau.
La députée européenne verte Michèle Rivasi reprochait à Pierre & Vacances de commencer à déboiser avant que soit connu le résultat des recours, façon de mettre tout le monde devant le fait accompli…
Enfin les pêcheurs, de leur côté, s’inquiétaient pour l’étiage des cours d’eau voisins du center parc.

Après quelques semaines de silence, le promoteur du projet, le groupe touristique «Pierre & Vacances» a exposé sa défense au micro de Radio France Bleu. Eric Magnier, directeur des «grands projets» de Pierre & Vacances, a nié que le projet de « center parc » puisse être un jour le désastre écologique annoncé par les Verts et les associations.
Selon Eric Magnier, le promoteur a enclenché le déboisement dès que le Préfet de l’Isère lui en a donné l’autorisation car les normes l’obligent à agir dans une fourchette de temps très réduite. En pratique, tout doit être terminé en mars, sans quoi une année est perdue.
Sur la question des ressources en eau et la régulation du débit des cours d’eau, son argumentation est plus forte :
Seules 35 hectares seront « imperméabilisés » sur les 200 hectares que prélève le site sur l’environnement, rappelle le cadre de P&V. Le système de collecte des eaux pluviales a été prévu pour restituer les eaux prélevées aux terrains voisins, système dit « à la parcelle ».
D’autre part le réseau pluvial du site tient compte des observations qui ont été faites. Ainsi, selon Eric Magnier, le réseau de collecte a été surdimensionné d’un facteur 1,6 et les capacités de stockage ont été multipliées par trois, par rapport au projet initial.
A l’adresse des pêcheurs Eric Magnier promet que la conception du site, malgré des prélèvements d’eau importants, permettra de maintenir l’étiage des rivières en période de sécheresse.

A suivre…

Source:
http://www.montelimar-news.fr/article/center-parcs-de-roybon%C2%A0:-pierre-vacances-se-defend-publie-le-16-Novembre-2014/1/1964.html

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly