• Accueil
  • > Actualités
  • > - Center Parcs de Roybon : Pierre et Vacances prêt à un compromis (??…)

- Center Parcs de Roybon : Pierre et Vacances prêt à un compromis (??…)

Posté par admin le 28 décembre 2014

C’est marrant, en 2010, déjà, le père Brémond avait dit à la presse, suite aux blocages juridiques, qu’il était prêt à rencontrer les opposants pour discuter ….
Son avion n’a jamais atterri en Isère !
Et Vallini, lui, avait nommé une médiatrice …
Sa voiture ne s’est jamais garée à Roybon, ah, si, une fois, pour aller essayer de voir des riverains un par un, ce qu’ils ont refusé !

Et de toute façon, personne ne parle « d’aménager » son projet …
Surtout quand le préalable est qu’il ne reviendra sur rien …

Il attend des suggestion des opposants ?
Nous, on en a bien une, mais elle est impolie …


Center Parcs de Roybon : Pierre et Vacances prêt à un compromis
28 Déc. 2014, 08h41

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu mardi l’un des deux arrêtés qui autorise le projet. Une décision contre laquelle Pierre et Vacances s’est pourvu en cassation. Cette décision, dans l’attente du jugement sur le fond prévu d’ici à la fin juin 2015, ne permet pas d’entreprendre la construction du village et du centre aquatique chauffé qui doivent voir le jour dans la forêt de Chambaran, à une trentaine de kilomètres de Grenoble. Le défrichement du site est en outre actuellement bloqué par des opposants «zadistes».

«Nous attendons des suggestions des opposants et de l’administration», assure le président de Pierre et Vacances, tout en affirmant que «le concept qui comprend 990 cottages et un espace aquatique doit être maintenu». «Nous avons toujours été ouverts aux discussions» mais «la focalisation sur une forêt sans valeur patrimoniale particulière, qui n’est classée ni zone Natura 2000 ni patrimoine de l’Unesco, est excessive», juge Gérard Brémond.

Depuis plusieurs mois ce projet oppose ses partisans, représentants du monde économique et une partie de la population et des élus locaux pour l’essentiel, mettant en avant l’impact économique, aux opposants, écologistes ou militants de gauche, dénonçant un mode de tourisme dépassé et une atteinte à l’environnement.

Surtout, le patron du groupe spécialisé dans l’immobilier de loisirs souhaite le maintien du calendrier initial : début de la construction fin 2015, «pour livrer le domaine deux ans après». «Mais tout dépendra des différents recours et des éventuels accords avec les opposants», reconnaît-il.
.
.
Source:

http://www.leparisien.fr/environnement/center-parcs-de-roybon-pierre-et-vacances-pret-a-un-compromis-28-12-2014-4404685.php

Petit rappel, des années 201, ou l’on voit que la comédie est permanente:
http://chambarans.unblog.fr/2010/11/07/mrs-bremond-et-vallini-veulent-parler-aux-opposants-mais-sans-leur-en-parler/

3 Réponses à “- Center Parcs de Roybon : Pierre et Vacances prêt à un compromis (??…)”

  1. Anonyme dit :

    - Néanmoins, avant de reprendre le défrichement, nous souhaitons nous concerter avec le ministère de l’Ecologie. Nous solliciterons dans la semaine du 5 janvier les experts du ministère pour analyser ces jugements.

    http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Center-Parcs-de-Roybon-le-patron-de-Pierre-Vacances-Gerard-Bremond-pret-a-adapter-son-projet-708964

  2. Anonyme dit :

    ROYBON : CONTES DE NOËL ET COMPTES DE PERRAUD

    - En effet, répétons-le : La légalité du défrichement, qui avait préalablement fait l’objet de l’arrêté préfectoral final en date du 22 décembre 2011, était soumise à deux conditions essentielles et absolument nécessaires, sous la forme des deux arrêtés préfectoraux ultérieurs: celui concernant la destruction d’espèces protégées et celui au titre de la Loi sur l’eau. Si l’une des deux conditions est manquante, le défrichement ne peut pas avoir lieu. Il s’ensuit, et fort logiquement, que la suspension de l’arrêté au titre de la loi sur l’eau a bel et bien sonné le glas du massacre de la forêt, contrairement à ce qu’affirment les contes de monsieur Perraud. La meilleure preuve de cette réalité réside dans le fait que la société Pierre & Vacances-Center Parcs a annoncé, mercredi 23 décembre, un pourvoi en cassation auprès du Conseil d’Etat, pour contester la suspension : si ses responsables pensaient vraiment que la poursuite du défrichement était légale, auraient-ils agi ainsi ?

    http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-kuntz/271214/roybon-contes-de-noel-et-comptes-de-perraud

  3. Anonyme dit :

    Bloquage de la route d’accès à la MaquiZad de Roybon

    Les routes d’accès à la Maquizad (à la Marquise à Roybon), maison occupée par des opposant.e.s au Center Parcs de la forêt de Chambaran, sont coupées sur arrêté du Conseil Général de l’Isère.

    La route est bloquée par arrêté du CG38 entre la route de la Perrache et la route de Bourgeonnière.
    Les points de barrage correspondent à ceux ou étaient effectués les fichages quotidiens par arrêté préfectoral .

    Tous les véhicules sont interdit d’accès par la gendarmerie, mais les piétons peuvent passer (pour l’instant ?).

    La liberté de circulation automobile (des curieux, promeneurs, soutiens aux occupant.e.s) est donc entravée par la gendarmerie sur décision des élus politiques favorables à ce projet de Center Parcs !

    Voici, recopié, le motif de l’arrêté :
    Considérant que le Département ne peut actuellement entretenir et assurer l’exploitation, notamment la viabilité hivernale d’une section de la RD 20F, en raison des évènements liés à la réalisation du Center Parcs, il y a lieu de réglementer la circulation selon les dispositions indiquées dans les articles suivants.

    David & Beb
    http://www.pcscp.org/Bloquage-de-la-route-d-acces-a-la.html

Laisser un commentaire

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly