• Accueil
  • > Recherche : 1000 cottage isere

Résultats de votre recherche

- Center Parc (Isère), super-golf (Landes) : la braderie des espaces naturels au nom de « l’attractivité du territoire »

Posté par admin le 17 mai 2015

Center Parc (Isère), super-golf (Landes) : la braderie des espaces naturels au nom de « l’attractivité du territoire »

 

Dans ces deux nouveaux Grands Projets Nuisibles portés à notre connaissance récemment, il ne s’agit plus d’irriguer quoi que ce soit, ni d’un aéroport, ni d’un centre commercial géant, ni de parquer mille vaches dans une ferme-usine, mais d’objectifs encore plus élitistes et plus menaçants pour de vastes zones naturelles humides recouvertes de forêts ou de landes : le tourisme haut de gamme. Ces deux cas sont celui du Center Parc de Roybon dans l’Isère et celui de Tosse, dans les Landes. Dans les deux cas, comme d’ailleurs à Sivens et à Notre-Dame des Landes, ce sont des barons locaux socialistes qui portent le projet, au nom du développement local, de l’emploi, et de « l’attractivité du territoire ». Mais je ne doute pas que des barons de droite fassent de même, n’hésitez pas à me les signaler.

ELITISME, PROJETS POUR LES PLUS RICHES

Projets « élitistes » et « tourisme haut de gamme », ai-je écrit. Cela devrait être une question sensible pour des élus socialistes. Henri Emmanuelli défend le projet de golf des Landes, à Tosse (avec tout ce qui va avec : hôtel de luxe, habitations, commerces, dessertes routières…) en évoquant « Palm Spring en Californie » (Politis, cette semaine), un « resort » qui n’est pas particulièrement réputé pour sa fréquentation populaire. Il se défend ainsi : « le monde du golf a évolué, on y voit des pratiquants de toutes sortes ». Je ne doute pas qu’il y ait eu des changements, mais selon la dernière enquête que je connais sur les pratiques sportives des Français, le golf comptait, en 2010, 500.000 pratiquants en France, environ 1 % de la population des plus de 18 ans. Chiffre à comparer avec les 26 millions de Français qui pratiquent régulièrement un sport, avec les 7 millions qui pratiquent un sport de raquette, autant pour les sports d’équipe. Je cite cette étude, qui s’intéresse aussi à la structure sociale des différentes pratiques sportives : « Les sports de riches sont : la voile, les sports d’eau douce (aviron, canoë-kayak), le golf ou les sports d’hiver. » Fermez le ban.

Même histoire pour les Center Parcs, dossier sur lequel le site Basta a publié un excellent article intitulé « Subventions indécentes, destruction de l’environnement, précarité de l’emploi : un « Center Parcs » suscite la colère ». J’en ai repris de courts extraits en annexe, mais lisez le tout. Ces lieux de vacances (dans le cas présent plus de 1000 cottages sur 200 hectares) sont certes en apparence moins élitistes que le golf, surtout celui de haut niveau qu’on veut nous vendre dans les Landes. Mais je fais quand même le pari que plus de 90 % de ceux qui y séjournent (et qui séjourneraient dans celui qui est en projet, plus huppé que la moyenne) font partie des 10 % les plus riches. J’attends un démenti et je m’engage à le publier s’il me parvient. S’agissant de la multinationale Pierre et Vacances, l’élitisme concerne aussi un aspect moins connu mais décisif : le modèle économique de ce groupe repose largement sur une niche fiscale (voir en annexe). Dans Pierre et Vacances, il y a vacances, mais surtout il y a l’investissement dans la « pierre », grosses niches à l’appui. A nouveau, je parie que plus de 90 % de ceux qui profitent de cette niche font partie des 10 % les plus riches.

Voilà pour le qualificatif « élitiste ». Venons-en à l’attractivité.

ATTRACTIVITE, PIEGE A… COLLECTIVITES

Le culte de l’attractivité du territoire est un piège à développement humain, social et écologique. Il est vrai que pour avoir eu deux occasions d’être à la tribune avec Henri Emmanuelli, une fois sur son terrain, une fois sur le mien, je n’ai pas senti vibrer en lui la moindre fibre écologique. J’ignore si cela a changé car c’était avant la « grande crise ». Il m’avait même qualifié de « pessimiste » lorsque j’avais fait état de mon inquiétude sur le monde dans lequel risquaient de vivre mes petits-enfants, en mettant en avant son propre optimisme. Dommage d’ailleurs, car sur bien d’autres aspects de la critique du néolibéralisme, nous étions d’accord.

Quoi qu’il en soit, ceux des élus locaux qui n’ont que l’attractivité à la bouche l’emploient dans un sens bien précis et bien réducteur : attirer des entreprises, des capitaux, mais aussi des touristes « venant de loin », car ceux-là dépensent plus que les autres en moyenne sur le territoire. Et ça, c’est bon pour le « développement local ». Ils sont capables de dépenser des sommes folles (voir l’annexe) pour « attirer » ces acteurs en sacrifiant des patrimoines naturels de grande valeur écologique ou esthétique, cette valeur qui ne se mesure pas en euros.

Or, « une autre attractivité est possible », celle qui fait du territoire un lieu du bien vivre durable, qui le rend attractif pour ceux qui y vivent, qui participent à sa vitalité, qui entendent bien y rester et y travailler, mais attractif aussi pour des visiteurs ou voisins qui y trouvent des beautés (naturelles, bâties et humaines) dont on a pris soin, et des valeurs que l’on partage, à l’opposé des valeurs élitistes à la sauce Palm Spring.

Mais l’emploi ? C’est important non ? Absolument, j’y ai même consacré cinq billets récemment. Or ce que mettent en avant les barons locaux « attractivistes », c’est un nombre absolu d’emplois qu’ils attendent, avec presque toujours un grand écart entre leurs attentes affichées et le résultat final. Or cette façon d’argumenter est socialement, écologiquement et surtout économiquement « insoutenable ». Socialement d’abord, parce que la qualité et la durabilité des emplois sont souvent douteuses (voir l’annexe), d’autant que ces grands élus n’ont aucun pouvoir sur la façon dont les groupes privés investisseurs vont créer et gérer les emplois promis. C’est comme avec le CICE…

Ecologiquement indéfendable ensuite : afficher avec fierté un nombre d’emplois attendus sans se préoccuper de la nature de l’activité et de ses dommages écologiques, cela devrait être désormais proscrit.

Mais surtout, même en ne retenant que le critère de l’emploi il est économiquement stupide de raisonner ainsi, dans l’absolu, sur un seul projet, sans réfléchir au « potentiel en emplois utiles » de la même dépense affectée à divers projets alternatifs. Or les opposants à ces deux projets ne manquent pas d’idées sur ce qui pourrait faire du bien dans ces territoires, sous la forme de dizaines de « petits et moyens projets utiles » dont l’ensemble serait bien plus riche en emplois ayant du sens dans des activités préservant l’environnement et le lien social. Si vraiment ces élus veulent mettre en avant l’emploi (de bonne qualité, utile et soutenable) alors chiche ! Qu’ils mettent en place des groupes de travail pluralistes issus principalement de la société civile : ces derniers trouveront en quelques semaines de quoi créer beaucoup plus d’emplois pour la même dépense publique. Voyez d’ailleurs en annexe les précisions indispensables sur l’économie du projet, le coût public exorbitant par emploi créé, et le fait que tout le modèle économique s’effondrerait s’il ne bénéficiait pas d’une scandaleuse niche fiscale.

ANNEXE : extraits du long article du site Basta sur le projet de Center Parc, par Sophie Chapelle

« Ce qu’il faut retenir, c’est que le projet va générer 468 équivalents temps plein », a récemment déclaré le maire, Serge Perraud, sur France 3 Alpes. Auxquels s’ajouteraient 349 emplois à temps partiel, d’après les chiffres communiqués par Pierre et Vacances. Soit 697 contrats au total. Des promesses d’emplois qui auraient conduit la commune de Roybon à « brader » au groupe 200 hectares de terrain « à 30 centimes d’euros le mètre carré au lieu de 18 euros pour le terrain constructible », selon le collectif Pour Chambaran sans Center Parcs. Le maire refuse pour l’heure de préciser le prix de la vente.

Une bouffée d’oxygène pour l’économie locale ? 48 % des emplois seront dans le secteur du nettoyage. Et certains seront très précaires : douze heures par semaine en moyenne, soit 370 euros par mois… Les collectivités – région Rhône-Alpes, Conseil général de l’Isère, communauté de communes, syndicat des eaux… – misent pourtant sur le projet en débloquant plus de 37 millions d’euros d’argent public.

Les contribuables mettent aussi la main à la poche via les niches fiscales qui permettent au groupe Pierre et Vacances d’attirer des épargnants pour acheter puis louer ses cottages aux vacanciers. Venez « investir dans l’avenir vert » invite ainsi ses dépliants. Acheter des locations meublées permet de bénéficier « jusqu’à 8 333 euros par an de réduction d’impôt pendant 9 ans ». Et ce, grâce au dispositif « Censier-Bouvard », une niche fiscale pour les loueurs de logement meublé que Pierre et Vacances met allègrement en avant pour revendre ses logements 230 000 euros minimum. « Le système permet de bénéficier d’un avantage fiscal de 11 % sur le prix de revient d’un investissement (plafonné à 300 000 €) et d’une récupération de la TVA », décryptent des élus Europe Écologie-les Verts, farouchement opposés au projet. Pour cela, l’investisseur, qui peut être un particulier, doit s’engager à louer son bien pendant 9 ans à un gestionnaire, en l’occurrence le groupe Pierre et Vacances. L’investisseur peut ensuite déduire de ses impôts jusqu’à 3 660 euros par an, et récupérer également la TVA (19,6 % sur la valeur du bien).

L’association d’opposants estime le montant cumulé des subventions publiques directes et indirectes à 113,9 millions d’euros. « Ramené au nombre d’emplois allégué (468 équivalents temps plein), cela donne un ratio de plus de 243 000 euros par emploi, dénonce Stéphane Peron. C’est plus de dix années de salaire payé d’avance, charges incluses : de quoi aider de nombreuses entreprises locales à embaucher du personnel de proximité à temps plein ! ». Le dispositif Censier Bouvard est vertement contesté par les élus et militants EELV. « Ce système a été maintenu par un amendement en séance de M. Cahuzac », dénonce Olivier Bertrand, conseiller général écologiste de l’Isère.

L’amendement au projet de loi de Finance 2013 a en effet été déposé le 14 novembre en séance par l’ancien ministre du budget, seulement quelques jours après avoir reçu en entretien le PDG de la multinationale Pierre et Vacances. « Le lobbying a dû être intense en coulisse », dénonce EELV qui a commandé un rapport sur cette niche fiscale. « Si ce dispositif tombe, c’est le financement même du Center Parc qui s’écroule », assure Olivier Bertrand.

Source:
http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2014/12/06/center-parc-isere-super-golf-landes-la-braderie-des-espaces-naturels-au-nom-de-%C2%AB-l%E2%80%99attractivite-du-territoire-%C2%BB/

Publié dans Actualités, Archivage brut, Autres projets nuisibles et destructeurs, Presse, sites et blogs | Pas de Commentaires »

- Projet Center Parcs à Roybon : la communication de crise est-elle encore évitable pour Pierreet Vacances ?

Posté par admin le 3 janvier 2015

.

Projet Center Parcs à Roybon : la communication de crise est-elle encore évitable pour Pierre & Vacances ? Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Communication, Presse, sites et blogs | 2 Commentaires »

- Center Parcs de Roybon : un projet contre nature

Posté par admin le 20 décembre 2014

Center Parcs de Roybon : un projet contre nature

Publié dans Actualités, Archivage brut, Autres oppositions à Pierre et Vacances, Les partis, les associations et Center Parcs | Pas de Commentaires »

- «Le Center Parcs de Roybon se fera» (Brémond)

Posté par admin le 4 décembre 2014

«Le Center Parcs de Roybon se fera» (Brémond)

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse nationale | Pas de Commentaires »

- Center Parcs de Roybon : élus, zadistes, écolos… qui veut quoi ?

Posté par admin le 4 décembre 2014

Center Parcs de Roybon : élus, zadistes, écolos… qui veut quoi ?

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse nationale | Pas de Commentaires »

- La contestation enfle contre le projet de Center Parcs à Roybon

Posté par admin le 3 décembre 2014

La contestation enfle contre le projet de Center Parcs à Roybon

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse nationale | Pas de Commentaires »

- Center Parcs de Roybon: le maire de Grenoble dénonce un «projet préhistorique»

Posté par admin le 2 décembre 2014

.
Center Parcs de Roybon: le maire de Grenoble dénonce un «projet préhistorique»

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Communication des institutionnels, Les partis, les associations et Center Parcs | 1 Commentaire »

- Isère: Jean-Jack Queyranne souhaite la suspension des travaux du Center Parcs

Posté par admin le 2 décembre 2014

Quand les soutiens historiques de ce Center Parcs ont des pudeurs ….
.
.

 

Isère: Jean-Jack Queyranne souhaite la suspension des travaux du Center Parcs

Publié dans Actualités, Communication des institutionnels, Presse, sites et blogs | 2 Commentaires »

- Projet de Center Parc, Forêt de Chambaran : Un nouveau bétonnage de la nature au nom d’un soi-disant développement territorial et de l’emploi

Posté par admin le 28 novembre 2014

Projet de Center Parc, Forêt de Chambaran : Un nouveau bétonnage de la nature au nom d’un soi-disant développement territorial et de l’emploi

vendredi 28 novembre 2014 par Solidaires Isère <solidaires.isere (a) orange.fr>

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Dans les sites et les blogs, Presse locale | Pas de Commentaires »

- En Isère, l’implantation contestée d’un Center Parcs ( Le Figaro )

Posté par admin le 26 novembre 2014

.

Reprise à but informatif:

.

 

En Isère, l’implantation contestée d’un Center Parcs

Des opposants à l'implantation du complexe touristique lors d'une manifestation le 16 novembre.
 

VIDÉO – Malgré l’avis défavorable de la commission d’enquête publique, le préfet a donné son feu vert à la construction du complexe touristique dans le massif des Chambaran, classé zone naturelle sensible.

• Quel est ce projet?

À l’automne 2007, la société Pierre & Vacances entame les premières démarches auprès de la ville de Roybon, dans l’Isère, pour installer un Center Parcs dans le massif des Chambaran. 1000 cottages, un espace aqualudique, des boutiques et restaurants, ainsi qu’une salle de congrès seront déployés sur environ 200 hectares. La vaste base de loisirs devrait s’accompagner de la création de 700 emplois permanents, dont 468 à temps plein, et générer 12 millions d’euros par an de retombées économiques, indique le protocole d’accord signé entre l’État et Pierre & Vacances.

L’investissement global est évalué à 387 millions d’euros. Le conseil général participe à hauteur de 15 millions d’euros, répartis entre la modernisation des réseaux d’eau et d’assainissement ainsi que l’aménagement des voies d’accès et de stationnement. La communauté de commune participera pour 4,5 millions d’euros aux travaux d’assainissement. La région Rhône-Alpes doit débloquer 7 millions d’euros destinés à la formation.

• Pourquoi est-il contesté?

Comme à Sivens ou Notre-Dame-des-Landes, le «Center Parcs de la forêt de Chambaran» est qualifié de «grand projet inutile et imposé» par ses détracteurs. Ils s’appuient sur l’avis négatif d’une enquête publique publiée en juillet dernier : «À l’examen de toutes les observations, tant écrites qu’orales, du public (…) et après avoir auditionné des experts, la commission émet unanimement un avis défavorable au projet». Absence de délimitation et de caractérisation de la zone humide, sous-évaluation de la surface détruite et impactée, insuffisance des mesures compensatoires, risques de crues et d’érosion… Au total, douze points rédhibitoires sont exposés. «Le site est sensible sur le plan environnemental, avec la présence de deux Zones Naturelles, de corridors écologiques et d’un site Natura 2000», rappelle la commission.

Les anti font aussi le parallèle avec le barrage de Sivens. Un projet pour lequel la Commission publique a rendu un avis positif et où 13 hectares de zones humides doivent être détruites contre 76 à Chambaran. Ces zones humides jouent notamment un rôle pour les nappes phréatiques qui alimentent une centaine de communes en eau potable. Le projet met aussi en péril l’habitat de près de 35 espèces animales et végétales protégées.

Par ailleurs, sur les 727 observations du public recueillies dans l’enquête, 60 % y sont opposés.

• Qui sont ces opposants?

L’implantation du village est contestée par les défenseurs de l’environnement. La fédération de pêche de la Drôme, la fédération de Protection de la Nature (Frapna) d’Isère et de la Drôme ont multiplié les recours en justice. Depuis 2010, une association d’habitants Pour les Chambaran Sans Center Parcs informe et mobilise contre le projet. Ces dernières semaines, des zadistes ont également fait leur apparition dans la fôret, devenue une Zone à défendre (ZAD). La contestation a pris de l’ampleur: ils étaient 600 à manifester la semaine dernière et une nouvelle journée d’action est prévue le 30 novembre.

Les élus d’Europe-Ecologie-Les Verts sont aussi sur le front. Sur France Bleu Isère, la députée européenne d’EELV Michèle Rivasi a appelé Ségolène Royal à stopper le chantier de défrichement de Roybon qui a démarré «alors que les commissaires enquêteurs avaient donné un avis négatif». La ministre de l’Environnement, pour l’instant muette sur le sujet, est prévenue: «Tu arrêtes Sivens mais il faut arrêter le Center Parcs aussi. Sinon on va avoir des violences comme on a eu à Sivens», a lancé l’élue écologiste.

• Quels sont les arguments des partisans?

De gauche comme de droite, la majorité des élus des collectivités locales se sont déclarés favorables au projet. Le nouveau maire de la commune de Roybon, Serge Perraud, a signé la vente du terrain le 17 octobre. «Ce qu’il faut retenir c’est que le projet va générer 450 équivalents temps plein», a-t-il déclaré sur France 3 Alpes. Dans un contexte de crise, l’arrivée de Center Parcs est «une vraie bouffée d’oxygène» pour les entreprises de BTP. Des citoyens pro Center Parcs se sont aussi regroupés autour de l’association Vivre en Chambaran.

De son côté, Pierre & Vacances assure avoir pris en compte les observations de la commission d’enquête et réaliser un ouvrage respectant l’écosystème local. La capacité du bassin principal de stockage des eaux pluviales a par exemple été revue à la hausse, en passant de 2500 m3 à 8500 m3.

• Où en sont les travaux?

L’ouverture, initialement prévue pour 2013, a été reculée à 2017 suite aux recours judiciaires. En octobre, après un avis favorable du Conseil départemental de l’environnement, le préfet de l’Isère a publié deux arrêtés préfectoraux au titre de la Loi sur l’Eau et des espèces protégées autorisant Pierre & Vacances à commencer les travaux. Le groupe a aussitôt entamé le défrichement. «Cela va se passer en trois phases: d’abord, nous procéderons à la coupe du bois. Ensuite, l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) va réaliser des fouilles. Enfin, nous passerons au dessouchage. Tous ces travaux vont durer jusqu’au début de l’été 2015», indique Eric Manier, le directeur grands projets du groupe.

«Ils travaillent sept jours sur sept pour accélérer et passer en force», déplore Stéphane Perron, président de l’association Pour les Chambaran sans Center Parcs. De nouveau, l’association va déposer une requête en référé et une sur le fond devant le tribunal administratif de Grenoble pour dénoncer l’illégalité de l’autorisation préfectorale. Elle joint ainsi les derniers recours déposés par les pêcheurs de la Drôme et la Frapna. Une démarche soutenue par les écologistes. «Il y a une grosse fragilité juridique du projet, il pourrait être déclaré illégal sur le fond», espère Olivier Bertrand, conseiller général EELV.

«Les observations pertinentes ont été prises en compte dans l’autorisation délivrée, notamment une obligation de réaliser des écuroducs (passage à écureuils) sur la route départementale et la voie d’accès», se justifie le préfet, qui rappele que les travaux sont «réalisés avec des autorisations délivrées dans le respect des procédures».

 

 

 

 

 

 

.

Source:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/24/01016-20141124ARTFIG00177-en-isere-l-implantation-contestee-d-un-center-parcs.php

.

.

.

 

Publié dans Actualités, Presse nationale | Pas de Commentaires »

- GRENOBLE – HIER SOIR, LA MANIFESTATION VISAIT ÉGALEMENT À DÉNONCER LE PROJET DU CENTER PARCS DE ROYBON. Ils étaient 500 à rendre hommage à Rémi Fraisse

Posté par admin le 6 novembre 2014

GRENOBLE – HIER SOIR, LA MANIFESTATION VISAIT ÉGALEMENT À DÉNONCER LE PROJET DU CENTER PARCS DE ROYBONIls étaient 500 à rendre hommage à Rémi Fraisse Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse locale | Pas de Commentaires »

- « Extérieurs », vous avez dit « extérieurs » ?

Posté par admin le 31 octobre 2014

Lettre d’une roybonnaise adressée à un zélé défenseur de Center Parcs se plaignant que des « extèrieurs » se mêlent de critiquer ce projet.

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Textes et affiches | 1 Commentaire »

- Center Parcs Roybon: nouveau blocage!

Posté par admin le 25 juillet 2014

Center Parcs Roybon: nouveau blocage! Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Presse, sites et blogs | Pas de Commentaires »

- Sauvons notre eau, Sauvons la nature, Non au Center Parcs des Chambaran ( FRAPNA Drôme )

Posté par admin le 14 avril 2014

Lire la suite… »

Publié dans Les partis, les associations et Center Parcs, Presse, sites et blogs | Pas de Commentaires »

- Les “pro” Center Parcs restent mobilisés

Posté par admin le 12 mars 2014

Les “pro” Center Parcs restent mobilisés

  Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse locale | Pas de Commentaires »

- « La Truite de la Galaure » réaffirme sa totale opposition au projet de Center Parcs

Posté par admin le 16 février 2013

Lire la suite… »

Publié dans Archivage brut, Les partis, les associations et Center Parcs | Pas de Commentaires »

- Manifestation des pros Center Parcs à Roybon, ils sont où, les mille ?

Posté par admin le 30 juin 2012

 

Cela faisait près de 15 jours qu’ils menaient une intense campagne.

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Communication des partisans, Emploi | 1 Commentaire »

- Ce Center Parcs dont ils ne veulent pas

Posté par admin le 4 mai 2012

Ce Center Parcs dont ils ne veulent pas

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Archivage brut, Presse locale | Pas de Commentaires »

- La cour d’appel de Lyon rejette la demande d’annulation de l’autorisation de défrichement accordée pour les travaux du futur Center Parcs de Roybon

Posté par admin le 28 avril 2012

Nouvel échec pour L’association  » Pour les Chambaran Sans Center Parcs », dans sa tentative d’obstruction judiciaire du projet de center Parcs de Roybon.

Comme nous le pressentions, La cour d’appel de Lyon n’a pas retenu ses arguments environnementalistes et ne l’a, comme celle de Grenoble, pas suivie dans sa demande d’annulation de l’autorisation de défrichement accordée par l’autorité préfectorale.

Plus que jamais nous invitons les opposants à ce projet autoritaire et destructeur de marchandisation et de privatisation des territoires à le combattre sur le terrain politique et par tous les moyens qu’ils jugent appropriés et utiles afin d’empêcher la prospère société Pierre et Vacances et ses complices politiciens locaux de droite et de gauche de détruire irrémédiablement ce bois aujourd’hui libre.

 

Suivent:

1 le mémoire de la demande de l’association

2 le jugement du 24 avril 2012

 

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Communication des institutionnels, Les partis, les associations et Center Parcs, Presse, sites et blogs | Pas de Commentaires »

- Projet Center Parc nord Drôme / sud Isère ( fédération des pêcheurs)

Posté par admin le 7 février 2012

Publié dans Archivage brut | 1 Commentaire »

- Center Parcs Roybon c’est reparti, la lutte aussi.

Posté par admin le 31 décembre 2011

Lire la suite… »

Publié dans Communication des partisans, Textes et affiches | 1 Commentaire »

Le permis de construire du Center Parcs de Roybon annulé par la justice

Posté par admin le 24 juin 2011

Lire la suite… »

Publié dans Actualités | Pas de Commentaires »

Destruction d’espaces naturels par Center parcs

Posté par admin le 7 mai 2011

Lire la suite… »

Publié dans Presse, sites et blogs | Pas de Commentaires »

Mrs Brémond et Vallini veulent parler aux opposants, mais sans leur en parler …

Posté par admin le 7 novembre 2010

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Non classé | Pas de Commentaires »

Petites analyses d’un tract-pétition de partisans au projet de Center Parcs à Roybon.

Posté par admin le 24 octobre 2010

Lire la suite… »

Publié dans Actualités | 1 Commentaire »

1500 ouvriers pendant la phase de travaux ou 345 « rééls » ?

Posté par admin le 15 octobre 2010

Lire la suite… »

Publié dans Actualités | Pas de Commentaires »

Le futuroscope privatisé mais remis à neuf sur les deniers du Conseil Général de la Vienne au bénéfice d’une société amie de Pierre et Vacances juste avant l’installation d’un Center Parcs

Posté par admin le 26 septembre 2010

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Autres structures de Pierre et Vacances, Non classé | Pas de Commentaires »

Défiscalisation (3)

Posté par admin le 8 février 2010

L’article qui suit a été réalisé par l’Association de Défense des Consommateurs de Semaines en Temps Partagé (ADCSTP). Vous pouvez le retrouver à l’adresse :

http://www.tempspartage.org/defiscalisation.php

Lire la suite… »

Publié dans lois, défiscalisation | Pas de Commentaires »

Center Parcs de Roybon, le protocole d’accord est signé (cgi)

Posté par admin le 6 décembre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Communication des institutionnels, Dans les sites et les blogs | 1 Commentaire »

Center Parcs de Roybon, le protocole d’accord est signé (Sillon 38)

Posté par admin le 6 décembre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Dans les sites et les blogs | 2 Commentaires »

7000 euros de subvention par cottage ou « je vais ailleurs »

Posté par admin le 17 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Dans les sites et les blogs | Pas de Commentaires »

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans les sites des Verts Isèrois

Posté par admin le 14 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Chronologies, Dans les sites et les blogs, Les partis, les associations et Center Parcs | Pas de Commentaires »

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site de sos déchets

Posté par admin le 13 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Chronologies, Dans les sites et les blogs | Pas de Commentaires »

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site du DL

Posté par admin le 13 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Chronologies, Presse locale | Pas de Commentaires »

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans le site sillon 38

Posté par admin le 13 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Chronologies, Dans les sites et les blogs | Pas de Commentaires »

Des opposants non vus par la presse

Posté par admin le 11 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Dans les sites et les blogs, Presse locale | 1 Commentaire »

En fev 2008 un journal annonçait 1000 cottages sur 450 ha pour Center parcs Isère

Posté par admin le 9 octobre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Autres structures de Pierre et Vacances, Presse nationale | Pas de Commentaires »

Chronologie du projet d’installation du Center Parcs vue dans la communication de Roybon

Posté par admin le 23 septembre 2009

Lire la suite… »

Publié dans Actualités, Chronologies, Communication des institutionnels | Pas de Commentaires »

Un Center Parcs à Roybon ? Pour qui ? Pour quoi ? Et à quel prix ?

Posté par admin le 1 juillet 2009

Lire la suite… »

Publié dans Dans les sites et les blogs, Les partis, les associations et Center Parcs | Pas de Commentaires »

- Projet : le Center Parcs de Roybon: d’accord de droite à gauche ?

Posté par admin le 4 janvier 2009

Lire la suite… »

Publié dans Archivage brut, Dans les sites et les blogs | 1 Commentaire »

- Le projet en 2007, sur un blog Center Parcs hollandais

Posté par admin le 3 janvier 2008

Nieuwe Parken‎ > ‎

Fr – Domaine de Roybon

Roybon de Isere, Center Parcs Frankrijk
artist impression of Art’ur
- Le projet en 2007, sur un blog Center Parcs hollandais dans Archivage brut isere-02
 dans Dans les sites et les blogs

 dans le projet roybonnais
Kenmerken


  • huidige status: Onbekend
  • Laatst genoemde planning: voorjaar 2013
  • Eerste planning: voorjaar 2012
  • Investering 387 miljoen
  • locatie: Departement Isere, dichtbij Lyon, Grenoble en Switzerland
  • Projectnamen: Domain de Roybon, Domaine de la Foret de Chambaran
  • Ligging in 7000m2 beschermd gebied
  • Indoor sport en onspanning: 30.000m2
  • Oppervlakte 203ha
  • Aquamundo: 9000 m2
  • 1000 cottages van 60 tot 80m2
  • 700 banen

Planning

Publié dans Archivage brut, Dans les sites et les blogs, le projet roybonnais | Pas de Commentaires »

 

BARAKA |
Les Moniteurs d'Ateliers e... |
Les professionnels du negoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | immobilierachat
| jechangetout
| SIVOS - Mondreville / Tilly